Amazon pourrait vendre des kits de plats à préparer

 |   |  470  mots
Amazon va devoir faire face à une concurrence très rude sur le marché américain de la livraison de repas en kit.
Amazon va devoir faire face à une concurrence très rude sur le marché américain de la livraison de repas en kit. (Crédits : amazon)
Amazon a déposé une marque aux Etats-Unis sous le slogan "We do the prep. You be the chef". Derrière cet intitulé, une véritable stratégie de conquête du marché de l'alimentaire se profile pour la firme de Jeff Bezos qui vient de racheter la grande chaîne de supermarchés bios Whole Food Market.

Le géant du commerce électronique poursuit sa conquête du marché de l'alimentaire américain évalué à 800 milliards de dollars selon Fortune. Après avoir racheté la chaîne américaine de supermarchés bio Whole Foods Market pour 13,7 milliards de dollars en juin dernier, Amazon a déposé une marque le 6 juillet dernier aux Etats-Unis sous le slogan "We do the prep. You be the chef" ("Nous faisons la préparation. Vous êtes le chef.")

> Lire aussi : Amazon rachète des supermarchés bio et chahute la grande distribution en Bourse

Des kits sous la forme de box

Ces nouveaux produits devraient être commercialisés sous la forme de box avec tous les ingrédients nécessaires à la préparation d'un plat. Il sera possible de manger des falafels ou des salades niçoises au saumon pour des prix compris entre 15,99 dollars et 19,99 dollars. Il est question selon des informations publiées par Bloomberg de "kits de plats avec de la nourriture préparée, composés de viande de volaille, de poissons, fruits de mer et légumes... prêts à cuisiner ou assemblés comme un plat". Cette prestation devrait être opérationnelle dans les villes qui proposent déjà le service AmazonFresh PickUp. Ce dernier permet aux clients de venir chercher leurs commandes en voiture après avoir fait leur choix en ligne.

 > Lire aussi : Amazon expérimente le drive pour faire ses courses

Un marché très concurrentiel

Pour l'instant, rien n'est confirmé par la firme de Jeff Bezos. Mais si Amazon mène son projet à terme, la firme devrait s'attaquer à un marché bien occupé par la société Blue Apron. Cette dernière domine le marché américain même si elle a connu quelques difficultés au moment de son entrée en bourse seulement quelques jours après l'annonce du rachat de Whole Food Market par Amazon. Blue Apron n'a pas crée l'engouement escompté auprès des investisseurs. A la fin de la première journée en bourse, son action avait terminé au même niveau où elle l'avait commencé, à 10 dollars. L'action de la firme new-yorkaise a également connu des difficultés après les dernières fuites dans la presse relatives à Amazon.

Par ailleurs, de nombreux acteurs de la livraison de repas "prêt-à-cuisiner" ont émergé pour profiter de la croissance du secteur et de la forte de demande pour ce type de produits outre-Atlantique. Amazon devrait également faire face à des sociétés comme Hello Fresh ou Plated déjà bien ancrées dans les habitudes de consommation des Américains. Si Amazon confirme ses intentions, la guerre des prix devrait être très rude avec les acteurs du marché déjà implantés.

> Lire aussi : Amazon peut-il croquer le marché de la distribution alimentaire ?

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/07/2017 à 12:13 :
Le prix il est excessif, en prenant les ingrédients séparément ça revient moins cher, c'est bon pour des jeunes qui gagnent bien leur vie.
a écrit le 19/07/2017 à 11:42 :
nous vivons une période d'innovation exaltante !
non, j'plaisante. nous sommes dans l'ère des gadgets et de la poudre aux yeux.
comme dit Satyajit Das :
https://www.bloomberg.com/view/articles/2017-05-28/innovation-won-t-overcome-stagnation

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :