L'e-commerçant italien Yoox a bien des vues sur le britannique Net-a-Porter

 |   |  162  mots
Sur sa page d'acceuil, Net-a-Porter se présente comme un magazine féminin.
Sur sa page d'acceuil, Net-a-Porter se présente comme un magazine féminin. (Crédits : DR)
Le site italien spécialisé dans les produits de luxe envisage un mariage avec son équivalent britannique. Il l'a confirmé dans un communiqué ce lundi.

Les rumeurs s'intensifiaient depuis une semaine. Cette fois les choses se précisent. Le site marchand italien Yoox confirme ce mardi avoir entamé des négociations avec le groupe suisse Richemont concernant sa filiale de vente en ligne Net-a-Porter.

"Rapprochement"

Dans un communiqué, l'entreprise cotée à Milan, indique que des "discussions en vue d'un possible rapprochement économique entre Yoox et Net-A-Porter group" sont bien en cours. Les modalités précises de cette éventuelle union ne sont pas encore dévoilées. A la Bourse de Milan, le titre Yoox gagnait près de 8% à 22,76 euros.

Une semaine plus tôt, des bruits couraient sur des négociations entre Richemont et un autre acteur de l'e-commerce, le géant Amazon en vue d'un achat du site fondé par l'ex-rédactrice de mode Natalie Massenet pour 2 milliards de dollars. Yoox serait de son côté sur les rangs depuis 2013.

>> Net-a-Porter, la star du luxe en ligne à nouveau visée par des rumeurs

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :