Toosla, le petit Poucet de la location de voiture, enfin prêt à entrer en Bourse

Le loueur de voitures 100% digital estime avoir construit une plateforme technologique suffisamment robuste pour passer à une phase de croissance et de développement. Toosla arrive sur un marché où d'autres concurrents ont déjà acquis des tailles critiques, comme le français Virtuo, mais son PDG, Eric Poncin, revendique la solidité de son modèle économique. Les loueurs digitaux se sont montrés particulièrement résilients pendant la crise sanitaire, là où les loueurs historiques ont été particulièrement touchés.
Nabil Bourassi

3 mn

(Crédits : Toosla)

Petit mais costaud ! C'est le principal argument que veut déployer Toosla pour séduire les investisseurs lorsqu'ils prendront connaissance du document d'enregistrement auprès de l'AMF pour une introduction en Bourse. Car le spécialiste français de la location de voiture 100% digitale est encore un petit acteur dans un secteur largement dominé par Virtuo, mais il estime que la solidité de son modèle lui permet d'accéder à une nouvelle ambition de croissance.

"Avant d'accélérer notre déploiement, nous avions un préalable que nous avons accompli, celui de détenir une plateforme servicielle fiable et autonome", explique Eric Poncin, PDG de Toosla, à La Tribune.

"Nous avions pour objectif d'atteindre la meilleure satisfaction client possible, et un taux de fiabilité technique de notre plateforme proche de 100%. Sur ces deux points, nous avons atteint nos objectifs. Aujourd'hui, nous considérons notre modèle économique robuste", souligne-t-il.

Une très forte croissance

Toosla, qui enregistre près de 50% de croissance par an, y compris en 2020 malgré les quasi-quatre mois de confinement, est donc prêt à accélérer. Pour Eric Poncin, son PDG, il faut passer directement à l'étape européenne pour se déployer rapidement.

Toosla qui n'est présent qu'à Paris seulement et a lancé Madrid en juin dernier, espère ainsi reproduire les mêmes schémas qui ont fait son succès à Paris : acquisition client, période de location. Les dirigeants visent 16 villes en 2025 et une flotte de 6.000 véhicules en location... Contre seulement 300 aujourd'hui.

Lire aussi 3 mnVirtuo se donne les moyens de mieux bousculer les loueurs de voitures traditionnels

A ce même horizon, le loueur veut atteindre les 80 millions d'euros de chiffre d'affaires et une marge d'exploitation supérieure à 15%. Pour atteindre ces objectifs, Toosla a donc choisi d'aller en Bourse pour trouver de nouvelles sources de refinancement. L'essentiel des fonds qui seront levés iront notamment sur la flotte et sur des dépenses marketing d'acquisitions clients.

Une proie ?

La startup entre donc dans une phase de rattrapage. A titre de comparaison, l'autre français Virtuo gère déjà une flotte de 4.000 véhicules et a levé 80 millions d'euros en juin dernier. Dès lors, l'arrivée en Bourse de Toosla arrive dans un contexte particulier où les loueurs traditionnels ont frôlé le collapse pendant la crise sanitaire. Ils ont vu les limites de leur modèle économique, tandis que leurs concurrents digitalisés ont démontré leur résilience. Impossible de ne pas imaginer un de ces historiques ne pas s'intéresser de près à un acteur moyen doté d'une plateforme aboutie pour percer dans ce nouveau domaine. Toosla a-t-elle le profil de la proie parfaite ?

Lire aussi 4 mnEuropcar se crashe en pleine transformation stratégique

Pour Eric Poncin, l'introduction en Bourse n'est fera pas de Toosla une proie. Le marché de la location de voitures a vocation à continuer de croître pour atteindre 20 milliards d'euros en 2026 d'après une étude Xerfi. Ainsi, la consolidation n'est pas une évidence, et le marché peut encore accueillir plusieurs acteurs.

"Toosla est un acteur dont la stratégie est en voie de développement en Europe avec un modèle économique extrêmement robuste", insiste Eric Poncin, qui, sans promettre d'être sur le podium européen en 2025, affirme que son entreprise jouera bien un rôle sur le marché à cet horizon.

Nabil Bourassi

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.