Grèves, gare Saint-Lazare fermée : faut-il privatiser la SNCF ?

 |   |  176  mots
La SNCF a connu cette semaine de nouvelles grèves et même la fermeture d'une de ses grandes gares parisiennes. Quasiment du jamais vu. Qu'en pensez-vous ?

La semaine a évidemment été marquée par la fermeture quasi inédite de la gare Saint-Lazare en raison d'un mouvement de grève subite provoqué par l'agression d'un conducteur de trains. Cette grève faisait suite à un long mouvement social de plusieurs semaines également sur le réseau SNCF Paris Saint-Lazare qui perturbait tous les jours la circulation.

Vous avez été plusieurs centaines à réagir sur votre site latribune.fr afin de protester contre cette situation ou au contraire - mais plus marginalement - pour défendre la réaction des grévistes de la SNCF. Beaucoup de ceux qui protestent réclament une chose : la privatisation de la SNCF et sa mise en concurrence, certains que la situation ne pourrait être pire que celle d'aujourd hui.

D'autres rappellent ce qui s'est passé outre-Manche avec une privatisation houleuse des activités ferroviaires qui a généré de gros problème de sécurité.

Latribune.fr vous pose donc la question : à votre avis, faut-il privatiser la SNCF ? Vous pouvez répondre dans l'espace commentaire ci-dessous.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Oui je suis pour la privatisation : qestion sécurité j'ai confiance aux salaries du privé , exp les compagnies aériennes privées fonctionneent bien .
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
le comportement d'une poignée de privilégiés est d'un égoisme déplacé.
Il faut que les comportement changent : le comportement des grévistes est dangereux pour l'emploi des travailleurs dépendants de ce service : une démarche globalement contreproductive
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
OUI sans hésitation.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
les gens de la SNCF sont des gens qui ne pense qu'à leur petite personne. Mais ils auront tout le temps de contempler leur nombril quand des opérateur étranger viendront sur le marché. Ils auront tout le temps de faire grève au chômage.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
il faut privatiser et faire entrer la concurrence tout en gardant public l'entretien du réseau ferre pour éviter les problèmes de la GB
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
on ne voit pas le lien entre privatisation et grêves.
-EDF n'a pratiquement subi aucune grêve depuis le contrat Delors de 75(75)si ce nest récemment justement sur le sujet de la privatisation
-Les camionneurs du secteur privé nous ont par ailleutrs habitués à des grêves longues et dures
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
ilfaut taper ou cela fait mal,c'est à dire au portefeuille
15 mn de grève= une demie journée en moins
plus de 15 mn une journee de salaire en moins
Si ce n'est pas suffisant envisager de privatiser.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
il serai temps en effet de privatiser la sncf,mais pas seulement,ou arrêter tout les privilèges des fonctionnaires qui sont le cancer de la France.Je voyage beaucoup a travers l'Europe,il n,y a quand France ou l'on voit un tel laxisme.A quand un vrai serrage de boulons!!!!!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Oui
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
2010 = ouverture du transport de personnes à la concurrence
tant que l'on ne commet pas l'erreur britannique et que la gestion des voies reste centralisée ce ne peut être qu'un bien car aujourd'hui le droit légitime à la grève a pris le pas sur le droit légitime de circuler et de ... travailler !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
La privatisation d'un service de transport n'empeche pas les grèves, il y a regulièrement des grèves dans les transports urbains de différentes villes alors qu'elles ne sont pas sous régie municipale.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Privatisation !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
pas privatiser mais sécurisé tous les moyens de transports!!!!! ce pays essaye de marcher sur la tête..... demain c'est les réseaux non polluants qui seront mis en avant alors un seul mot "protection des utilisateurs et des personnels
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Bonjour,
Personnellement, je pense que la SNCF doit arrêter ses grèves. Dans un contexte de crise, ce sont bien les dernières personnes à se plaindre de quoi que ce soit (surtout si c'est pour une question d'heure d'hiver, mon dieu!!).
Ce serait très très mal vu d'une population qui se lève tôt le matin, pour travailler dur et qui se pose déjà assez de question à savoir si elle va garder son emploi en 2009 ou pas.
Si le personnel de la SNCF continue à ne regarder que son nombril, je pense qu'il risquera tout simplement des émeutes. Les gens craquent mesdames et messieurs les cheminots, et je suis sur qu'en continuant dans votre délire d'égoïste, une gare comme St Lazare sera ravagée par une population qui en vraiment marre.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
honteux ! encore une manière détournée du gouvernement pour liquider le service public, qui n'a déjà plus de public que le non d'ailleurs...la sncf n'est pas la panacée, certes (retards réguliers, grands itinéraires privilégiés aux profits des petits, prix augmentant régulièrement...etc), mais les revendications des cheminots et des autres salariés de la sncf sont légitimes, d'autant qu'on leur a déjà supprimé leurs régime spécial de retraite l'an dernier...de plus, la privatisation risque fort d'ouvrir la porte à des augmentations de prix incontrôlables et à un écart grandissant entre les services des petites lignes et grands itinéraires sans garantir la ponctualité des trains, ni empêcher les salariés de faire grève. Une fois de plus, le contribuable est pris pour un demeuré...bravo à la Tribune en tout cas pour son "impartialité"...et dire que certains osent nier la proximité des patrons de presse avec le pouvoir...on sent presque la touche personnelle de Bernard Arnault dans ce texte propagandiste. Ca m'étonnerait à peine d'avoir une annonce dans les jours à venir de privatisation de la sncf émanant de l'Elysée... et dire que les gens ont voté pour ça en plus ! C'est à pleurer...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
je ne sais pas s'il faut privatiser mais il faut absolument Briser ces bastions revolutionnaire que sont Sud Rail, CGT.... ( en virant simplement ses membres).

La SNCF a enormement progresse ces dernieres annees mais a chaque mouvement de greve ( qui sont ds 99% des cas totalement injustifie) ils font formidable bon en arriere.

a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Il y aurait-t-il moins de greve pour autant avec le meme personel porteur d une culture de la lutte syndicale ? pas sur
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
non il ne faut surtout pas privatiser car au point de vue
securité nous les meilleurs mais ces grêves et les retardsça devient penible pour les travaileurs
les gens de la sncf font partiedes nantis
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
dites merci aux syndicats ces casseurs d'industries et qui encouragent la fénéentise car là ca devient du foutage de gueule mettez les au pas faites une privatisation des deux sociétées qui composent ce type de trafic réseau ferrés francais et sncf dans le privé et comme ca vous verrez ca tournera beaucoup mieux et réduissez tous ces avantages sociaux qui les pourrissent voyages gratuits et réduits a 10 pour cent de sa valeur
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Ma réponse : oui.
Il est toujours facile de prendre en exemple un des rares cas ou la privatisation n'a pas fonctionné. Je préfère prendre l'exemple du Japon (ou je viens de passer un mois) ou le train, bien que privatisé, fonctionne très bien (bien mieux qu'en France dois-je dire).
Et ou, surtout, nous sommes des clients avec des droits et non pas des usagers/prisonniers à qui on fait une faveur quand les trains roulent.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
La sncf a une culture de la sécurité qu'aucune compagnie privée en France ne saura avoir. La mise en concurrence se fera sur le dos des petites liaisons et des prix. L'Etat actionnaire ne réclame pas de dividendes lui.
Enfin il faudrait comparer les défaillances de la sncf (retard grèves annulations) avec celles des autres pays, et celles des dernières années en France. J'ai tout de même l'impression qu'il y a eut de moins de défaillance dans les années 2000 que dans les années 1990.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Il y a très longtemps que je pense que, comme Air France à son époque, la SNCF devrait être privatisée afin de responsabiliser certains de ses pesonnels qui n'ont pas conscience de leur chance dans le monde d'aujourd'hui.
Par ailleurs, ayant moi-même vécu en Grande Bretagne, je maintiens que la comparaison avec la France ne tient pas du tout car à l'époque de sa privatisation le réseau britannique était extrêmement vétuste et ce depuis longtemps ce qui n'est pas le cas du réseau français. De plus , on voit bien que déjà, aujourd'hui, avant d'être privatisée les accidents sur le réseau sont fréquents.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Des banques ont failli et vont coûter des milliards aux contribuables, est-il question de les nationaliser ?
S'il y a des problèmes de management à la SNCF et de tension à la veille d'élections prudhommales, cela est-il un motif de privatisation ? Qu'y gagnera t-on ? Qui fera les investissements ? Cela marchera t-il mieux que la privatisation des trains au Royaume-Uni ?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Privatiser peut-être pas, mais tout du moins rompre la sécurité de l'emploi afin de pouvoir licensier les brebis galeuses, les employés (au combien nombreux) qui ne respectent pas clients et usagers et qui se permettent de les mépriser.

Dans le privé, je me comporte une fois comme ça, je suis mis à l'index, une seconde fois et je suis viré.
Seule méthode pour améliorer le respect envers le client.

Maintenant, SNCF publique ou privée aura peu ou prou les mêmes contraintes budgétaires. donc kif kif à mon sens.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Encore faudrait il trouver un acheteur... Qui pour le cas serait plutôt un pigeon (ou la Caisse des Dépôts - puisque la mode est à la fausse privatisation).
Car qui voudrait d'une dette colossale maquillée par des artifices de comptabilité publique, d'une productivité déplorable, et d'un fonctionnement du 19ème siècle ?
Beaucoup de questions et pas beaucoup de pigeons en vue...


a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
oui yen a mar de c grev pour un oui pour un non
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Prenant le train pour aller travailler de manière intermittente (secrétaire intérimaire), je peux vous dire que les grèves ont commencé fin septembre, se sont poursuivi tout le mois d'octobre et duraient encore en décembre. Il n'y a pas une seule journée, où je n'ai pas galéré soit pour aller à Paris soit pour revenir à Courbevoie, c'est insupportable !!! et c'est comme ça depuis des années !! ras-le bol !!! pour la privatisation de la SCNF SANS RESTRICTION
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
mais oui faut qu'ils arrêtent de faire la greve pour n'importe quoi....dans le privé ils feraient moins ce genre de trucs ou alors ils seraient virés ou pas...allez savoir...bref on nous prend pour des cons, et on en a marre d'aller comme de betail ou des sardines a cause d'une greve...la greve n'embete pas les patrons, ça embete les millions de usagers qui n'ont pas la chance d'habiter a 5 minutes a pied de leur travail ou avoir une voiture pour aller ailleurs...voir les pauvres étudiants qui vont en cours et n'ont pas le choix et parfois ça embete en periode de examen....c'est vraiment enmerdant

s'ils voulaient vraiment embeter les patrons faut qu'ils laissent rentrer les gens gratuitement dans les gares mais que les trains marchent normalement, pas de revenu pour les patrons et pas d'usagers maltraités....faut revoir la façon de faire la greve ou les privatiser
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Avant de privatiser, on peut déjà simplement arrêter d'engager le nouveau personnel avec un statu de cheminot, et que tous les nouveaux employés des sociétés publiques comme la SNCF soit sous régime général. Il n'y aurait pas l'eternel réplique du « on m'a menti ». Puis ensuite les autres employés pourraient avoir le choix de changer de régime (c?est sur les changeurs ne se feront pas que des amis), et naturellement l'entreprise pourrait alors très facilement être privatisé, même si avec ces changements, ce ne servirait plus a grand-chose et peut être même pas souhaitable.
Il est clair que la situation particulière des employés de ces entreprises, leur monopole, le moyen de pression énorme sur la société civile et un danger réel, c?est limite dictatorial.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
oui il faut privatiser !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
oui il faut privatiser en fixant des regles
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Une privatisation aurait certainement beaucoup d'avantages économiques, mais qu'est-ce qu'elle pourrait apporter à la sécurité des employés ?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
L'exemple anglais est patent de l'échec d'une telle initiative de privatisation, en terme d'efficacité, de service de la clientèle et même de rentabilité financière (cf metronet).
Dans les circonstances présentes qui plus est ou même les banques ne peuvent survivre aujourd'hui sans le soutien de l'État, tant en terme de capital que de liquidités, comment imaginer la privatisation d'une entreprise aux besoins de financement importants en terme de capex en pleine crise financière?
Une telle idée aujourd'hui me parait non seulement contreproductive mais même criminelle.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
il faut envoyer l'armée pour conduire les trains et reprendre en main la situation
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
La seule vraie solution serait d'interdire le droit de grève dans les transports publics. Les syndicats de la SNCF ont prouvé depuis longtemps qu'ils défendent leurs propres intérêts et se moquent complètement des usagers. Il faut en tirer les leçons et leur ôter la possibilité de polluer impunément la vie de millions de personnes. A quand un référendum national sur ce sujet ?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
oui il faut privatiser et c'est urgent. Pour ceux qui font des grèves surprises, leur travail doit être mis en péril, de toutes façons puisque les conditions de travail ne leur conviennent pas, ça ne devrait pas beaucoup les déranger. Ils ne peuvent pas continuer de prendre les usagers en otage, ils doivent déposer à l'avance leur date de grève afin que les usagers puissent prendre leurs dispositions. Ces grèves surprises, ces suppressions de train à la dernière minute sont absolument inadmissibles.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
En France, on a créé RFF pour gérer et entretenir les voies ferrés seulement les syndicats ont toujours refusé que les moyens de la SNCF soient transférés dans cette nouvelle entité. La priorité est de privatiser le fret afin qu'en France, le ferroutage soit une réalité et de transférer les moyens à RFF pour entretenir les voies.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
A l'heure de l'ouverture des marches du transport, la SNCF verra de toute facon sa clientele aller vers les compagnies qui offriront la regularite le confort et les services ce que ne connaissent pas les cheminots francais qui sont entrain de couper la branche sur laquelle ils sont assis.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
à votre avis, faut-il privatiser la SNCF ? NON... Le marché n'a jamais rien résolu : ne le voit-on pas aujourd'hui. Et si la SNCF était privatisée, cela n'empêcherait pas les cheminots de faire grève.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Privatisons la SNCF et vite
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
privatiser la SNCF = oui
mettre au travail des priviligiés.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
OUi je pense qu'il faudra la privatiser au plus vite,car faire des grèves tous le temps ,c'est bien,mais faut pas exagérer,,il y a des gens qui ont perdu leur boulot à cause de cette SNCF,donc faudra faire quelque chose.Sinon ce seront les soit disant "usagers" alors qu'on est des client,qui vont s'occuper des cheminots chaque fois qu'il y aura un soucis.J'ai remarqué des controleurs absents le mercredi,jeudi et vendredi,juste pour fuir les rmarques des passagers.C'est grave,cette situation!!!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Oui privatisation et arsenal de coups de pied au cul de ces flemmards
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Si la direction écoutait les demandes des salariés dès le début il n'y aurait pas de grèves
Non à la privatisation non aux marchands de pognon qui ne voient que le fric et se foutent de l'être humain (voir Grande-Bretagne)
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Il est urgent de privatiser la SNCF. Les grèves à répétition dans les transports mettent le pays en danger, au moment où il à à faire face à une crise économique mondiale qu'il est mal préparé à affronter.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Non, il ne faut pas privatiser. Cette solution libérale est aoujourd'hui totalement ringarde. Il suffit que l'Etat ait le courage de changer le statut des cheminots pour le service public reprenne tout son sens. mais ce n'est sûrement pas avec une idée de profit à faire sur le ferroviaire que le système va s'améliorer (rf privatisation des autoroutes et résultat de la privatisation du rail en GB)
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Privatiser la SNCF j'en sais rien, mais nationaliser la Tribune c'est clairement pas la peine : elle est déjà à la botte de ce gouvernement.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Non,le systeme ferruviere francais est un des meiillleurs du monde ; triste example de privatisation..Le royaume-uni, les etats-unis
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
inadmissible
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Il faut surtout limiter la capacité de nuisance des syndicats. Il est anormal qu'on puisse engendrer un tel bazar en toute impunité.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Qu'est-ce que ça apprterait de privatiser la SNCF?
A coup sûr, encore moins de service aux usagers pour plus de frais !! On pourra compter sur les actionnaires pour ça...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Pitié !
Regardez les Pauvres Anglais et les matériels vieillots qui font office de matériel roulant depuis la privatisation.
Soyons objectifs : Notre Entreprise Publique est un des fleurons de notre Pays.
Entre les mains d'actionnaires privés,là comme partout =
c'est la fin annoncée,du moins dans un Service Public de Qualité.
NB :
La France,les Français ont besoin--c'est ainsi-- de Services Publics Forts.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
privatiser reviendrait à avoir un réseau comme les anglais.
bon courage!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Oui à la privatisation. Car plus encore que le monopole de la SNCF, c'est le dicta de ces syndicats qui sous couvert de "défendre" le personnel, impose une dictature digne des régimes "communiste". Pour cela ils n'ont que faire des clients (qui soit dit en passant, sont eux aussi des salariés) et avec leurs gréves imbéciles, ne réussissent qu'à amener l'ensemble des usagers à vouloir une privatisation.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
En l?absence de contraintes techniques de réseaux, cela fait longtemps que la SNCF aurait été privatisée, mandatée par l?Etat pour fournir un service de qualité, et ce dans le respect des usagers qui ont autant de problèmes existentiels que leurs confrères du réseau ferroviaire français.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
la sncf devrait deja etre privatisee depuis longtemps
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
La privatisation de la SNCF, me paraît, au fil des années et des grèves, de plus en plus indispensable. Ce grand " outil " de travail, formidable inftrastructure, emprunté par des millions d'hommes chaque année, aussi bien pour aller au travail que pour partir en vacances, véritable artère économique du pays, est détourné de sa fonction à des fins politiques. Il est inadmissible qu'une poignée d'illuminés agissent comme si cette entreprise leur appartenait et en usent selon leur bon vouloir ( ou leur mauvais ) pour revendiquer à tort et à travers. La SNCF appartient à tous les Français, de son bon fonctionnement dépend le travail de très nombreux salariés et la survie de très nombreuses entreprises, les responsables de son dysfonctionnement doivent progressivement être " éliminés. " Seule la privatisation de l'entreprise, avec la suppression du statut de cheminot qui est un statut hautement privilégié par les temps qui courent, peut redonner à l'entreprise sa véritable fonction, celle de service public, et non celle de moyen de pression et de revendications dont la finalité est la ruine de la France, et ce n'est pas Besancenot qui peut dire le contraire.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Privatiser ou non n'est pas pertinent, car ce système de transport (la voie ferrée) génère un monopole de fait, public ou privé. SNCF(et RFF) sont malades de leurs personnels, et de leurs composantes les plus obtuses arqueboutées sur les privilèges apportés par ce monopole de fait. Comme aux USA avec les compagnies aériennes, il faudra passer par un licenciement collectif global suivi de réembauches sélectives.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Solution grace à l'ouverture à la concurence
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Oui pour la privatisation de la SNCF

Lorsqu'on a la sécurité de l'emploi, on a aucun risque à faire grève, une entreprise privée, c'est la faillite assurée

Il faut supprimer le droit de grève à tous les fonctionnaires, ils ont la sécurité de l'emploi et ne se lève pas le matin, comme pratiquement tous les salariès du privé, en se demandant aurai-je du travail demain !...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
j'ai utilisé le train pour me rendre à mon travail pendant 30 ans gare du nord ligne crepis en valois cela n'a fait que se dégrader je pense que la privatisation de la SNCF ne serait pas pire que la prise en otage des voyageurs par les syndicats de salariés priviliégés
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
OUI IL FAUT PRIVATISER CAR MARRE DES EMPECHEURS POUR ALLER AU BOULOT. J AI PERDU MON TRAVAIL A CAUSE DES RETARDS ET DES ABSENCES FAUTE DE MOYENS D TRANSPORT §§ CAR MON TRAVAIL NE ME PERMETTAIT PAD D ARRIVER EN RETARD
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
non pas de privatisation - priorité à la sécurité.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
mrSarkosy n'a jamais réussi à mettre en place le service minimum.Suite à l'agression, Sud Rail n'a fait qu'appliquer la loi de retrait immédiat.certes cela est très gènant pour les voyageurs mais ceci est fait dans la légalité
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Oui, il faut privatiser la SNCF
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Oui à la privatisation et la mise en concurrence, mais il ne faut pas oublier d'instituer un contrôle technique sur le matériel par un organisme indépendant comme pour les voitures particulières.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Il est normal de se poser ce type de question après un tel comportement de la part des employés de la SNCF .Si les agents de la SNCF étaient au service du public sera n'ariverait pas et les syndicats ne pourraient pas lancer de telles grèves.Comme beaucoup d'entreprise public la SNCF est prisonnières de ses employés et le service public malgré leurs déclarations n'est qu'un prétexte pour obtenir des avantages indus par rapport à la somme de travail et au services rendus. J'espère que les politiques abandonneront le transport rail-route car avec la SNCF cela ne marchera jamais et les citoyens doivent s'opposer par tous les moyens à tout investissement public dans ce domaine
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
à la SNCF l influence syndicale est tres importante et ce dialogue entre partenaires sociaux et direction a permis de faire évoluer l entreprise . je pense qu il faut surtout limiter l influence négationiste d un syndicat qui est en dehors du contexte éconnique et qui cherche surtout à augmenter le nombre d adhérents
la privatisation se fera au détriment des petites lignes qui seront jugées non rentables et ainsi certaines régions seront encore plus isolées
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Il n'y a pas qu'au niveau de la sécurité que la situation est houleuse outre-manche. Les prix ont également augmenté avec cette privatisation alors qu'en parallèles, la qualité des services s'amenuisait. Un échec cuisant sur toute la ligne.
Sans cautionner cette réaction des cheminots, loin de là (je ne vois pas en quoi le fait de faire une grève va empêcher de nouvelles agressions de se produire ; bien au contraire, je pense qu'elle ne fait que contenter les individus qui provoquent ces agressions... ceci dit, elle a moins le mérite de pointer du doigt les soucis de sécurité qu'encourent les contrôleurs et autres personnels roulant), je ne pense pas que la privatisation soit une bonne solution. Il est intéressant que sur un sujet aussi sensible que les transports au sein du territoire national, l'état puisse avoir son mot à dire.
Sans compter que je ne saisis pas pourquoi une privatisation empêcherait les grèves. Il s'agit davantage d'un soucis de mentalité. Les services publics de nos voisins ne subissent quasiment pas de grève, du moins pas beaucoup plus que les services privés. Si la SNCF est privatisée et que les cheminots font quand même grève, que pourra-t-on contre eux ? Les renvoyer tous ? Voyons, soyez réalistes. Conservons le peu de services publics que nous avons et tentons de trouver des solutions plus efficaces pour que ce genre de situations ne puissent pas se reproduire.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
il faut privatiser,veolia serait preneur,air france aussi;entendu ce jour sur europe qu'il y avait environ 600 preavis de greve de deposer chaque année;c'est la culture de la greve
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
oui il faut
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Je trouve honteux ce qui s'est passé a St Lazarre Je n'arrive pas à comprendre comment on peut s'octroyer le droit de prendre en otage des milliers de gens pour des fins personnelles. Pour qui se prennent-ils ? C'est une forme de violence, or on emploie la violence quand on est à court d'arguments. Personnellement je ne crois pas que la privatisation soit la solution. Ce qu'il faut à ces gens c'est une leçon de savoir vivre, mais vous me direz qu'il est déjà trop tard pour ça...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
il y a deux solutions :
soit nos élus politiques agissent : remplacement des dirigeants des entreprises publiques, définition de nouvelles politiques à la SNCF, voire démission si ils sont en panne d'idées en laissant la place à d'autres
soit le gouvernement organise un référendum sur ce veulent les français pour la SNCF
c'est ça la démocratie


a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
evidement qu'il faut privatiser pour avoir enfin un service au publioc
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Lamentable que des gens ayant la garantie à vie de l'emploi n'arrêtent pas de nuire aux autres. il faut briser ces mouvements purement politiques et démagogiques
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Privatiser au plus vite
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Inadmissible cette grève !
Oui privatiser.
Malheureusement nous sommes dans un cercle vicieux puisque nos dirigeants sont pour la plupart des fonctionnaires.....et il est évident qu'ils ne peuvent en ne vont pas sanctionner !
Je suis pour une suppression de la fonction public mais avec un regard de régulation par l'Etat.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
je^souhaite une seule chose. Que les usager payent a leur juste prix les billets de trains et de metro. Il n est pas normal que les impots finanncent jusqu'à 75% du prix dans des régions les plus riches (Paris et grandes villes). Un prix plus cher pour un meilleur service, en final
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Il semble bon de rappeler que les 1er transports férroviaires étaient privés (avant la 1er guerre). Les syndicats SNCF (notamment Sud-Rail) irresponsables et corporatistes, ne savent certainement pas ce que le mot: "SERVICE" veut dire. Donc, oui, il est urgent de privatiser la SNCF. Une société privée sait bien que le meilleur service rapporte le +.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
absolument, il faut privatiser mais pas pour regrouper en une seule entreprise, il faut revenir à ce qui existait,par exemple, le réseau Paris Nord était indépendant de Paris Est et ainsi de suite.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Pourquoi toujours mettre en avant les syndicats dans ce type de problème? Si les employés avaient un peu de conscience proffessionelle et le souci du service public les syndicats réagiraient autrement car ils ne seraient pas suivis par la base. la faute et nettement du coté des cheminots qui se moquent de leurs clients.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
En attendant la privatisation de la SNCF AVEC IMPATIENCE,il faut supprimer le droit de grève au personnel de cette société.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Privatiser au plus vite OUI sans hésitation.oui mettre fin au travail des priviligiés.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
certains ne se rendent pas compte de ce qu'il disent. Ceux qui font régulièrement grève à la SNCF sont une minorité !!! Sur les 160 000 agents y en a qui bossent comme Mr Tout le monde ! Et vous voulez privatiser à cause d'une minorité ??? Belle mentalité... C'est pas vous qui trouviez injuste que les usagers soit pénalisés a cause d'une agression ? Alors évitez de vouloir faire aux autres ce que vous aimez pas qu'on vous fasse. Certains ont penser aux agents sur les quais qui se font traiter comme du poisson pourri alors qu'il ne font qu'appliquer les ordres qu'on leur donne ??

Les syndicats de la SNCF sont certes pas les plus coulants, mais la direction de la SNCF n'est pas exempt de tout reproches non plus. La privatisation n'empêchera pas les grèves, les syndicats y seront toujours... Faut arrêter de rêver un peu. Faut-il vous rappeler un candidat privé au ferroviaire qui a dit que l'investissement en sécurité tuait le business ?? Ah non j'oubliais, chacun préfère son portefeuille au détriment de la sécurité... En cas de privatisation, vous direz au revoir a toutes les lignes non rentables que la SNCF continue d'exploiter... Avec la privatisation les problèmes mécanique sur les locomotives, voitures, tgv seront plus nombreux car la maintenance ça coute cher et ça rapporte....... RIEN. Enfin, la privatisation ne résoudra pas les problèmes de retard, le ferroviaire est une machine complexe et seul quelqu'un qui cherche à savoir comment ça marche peut se rendre compte qu'un seul petit retard due à une cause externe peut perturber tout le trafic.

J'en vois qui réclame la mise en concurrence, ne vous inquiétez pas c'est pour 2010. Mais vous viendrez pas vous plaindre s'il arrive une catastrophe. On ne peut pas tolérer sur le réseau ferroviaire un opérateur qui dit que la sécurité tue le business !!!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
la politique de la SNCF est celle imposée par l empereur sarkozy reforme tout sans réel succès. la SNCF pourrait bien mieux fonctionnée si les décisions prisent par leurs dirigeants étaient efficaces.
c est quand même pas normal de faire grève pour obtenir des embauches. sachez tous qu avant le debut d une greve une demande de concertation immédiate est déposée et la direction à 13 jours pour négocier mais malheureusement celle ci laisse pourrir la situation comme le fait le gouvernement alors faut il faire greve quand la SNCF fermera comme on le voit dans le privée lorsqu'il est trop tard?? les entreprises partent de la France sans aucune réaction du gouvernement. je pense que les français sont tres mal informés de la situation de la SNCF et de sa politique! la privatisation a déjà commencée avec le fret
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
L?état a toujours été un mauvais gestionnaire, aussi bien de ses entreprises que de son déficit.
La SNCF doit être privatisée avec une minorité de blocage conservée par l?état pour éviter les abus de rentabilité des actionnaires et le bon réinvestissement dans l?entreprise.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
J'en pense qu'on n'entend pas beaucoup les écolos, chantres du service public et antidotes de la bagnole. Que ces poètes (terme péjoratif dans mon esprit) servent à quelque chose, pour une fois...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
vous êtes un journal néolibéral comment vous posez cette question que la sncf soit privatise. avec le bordel que vous avez fais a l'économie (délocalisation pour accroitre le maximum de profil et de paye le salaries misérablement sans couverture maladie ni rien du tout )

les néolibérales leurs rêve c'est de privatiser les profils et de nationaliser les perte pourquoi vous parlez pas sur la privatisation des autoroute axplosion des prix dégradation des autoroutes parce que au lieu d'investir ils gaves leurs actionnaire de dividende
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Privatiser la SNCF ,bien sur, mais il faut aller plus loin.
Je suis donc pour, dans la lancer privatiser l'Elysee. On ne peut pas laisser ses occupants faire n'importe quoi;
Reveillons nous !!!!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Il faudrait vraisemblablement PRIVATISER parce que finalement et à regret c'est le seul moyen pour faire bouger les choses ( un des meilleurs exemples le téléphone ) France Telecom propose des forfaits illimités pou les fixes aurait-on pu imaginer la même chose s'il n'y avait pas eu la concurrence ?
MAIS il faut imposer un cahier des charges.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
mouton de panurge médiatique . sncf ratp sont des entreprise puplique à carractère industrielle et commerciale . donc pas des fonctionnaire
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
de plus ces entrprises son financée par l'etat celles ci agissant comme prestataires de services
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
le prix du billet n'est que de 25 à 30 % de son vrai prix . alors oui a la privatisation qui pourra permettre de financer ces entreprises pour leurs donner les moyen de fonctionner normalement
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
l'integralité du reseau ferré appartient à rff et non pas la SNCF.
Ce sont le régions qui décident des trains à passés sur leurs territoires ainsi que de leurs suppressions
Ce sont les régions qui décident du nombre d'agents à bord des trains ( je parle pour tout ce qui est TER) car pour tout cela c'est la région qui paye
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Le conflit de St Lazare est la conséquence d?une politique désastreuse de gestion de l?entreprise pour justifier la privatisation. Pour ma part en 4 jours, utilisant beaucoup le train en province : une panne de motrice TGV, un TER supprimé sans motif, un aiguillage bloqué (suppression des trains), un problème caténaire, une absence de personnel de bord (venant d?un autre train en retard, pb des flux tendus). Alors arrêtons de réclamer la concurrence et la privatisation dont les effets négatifs dans les services publics sont connus.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
de plus quand on prend l'autoroute et quil ya des bouchons ou que les gens ne peuvent pas rentrer chez eux a cause du gel ou autre raisons !!! on privatise ? a force de croire tout ce qui ce dit à la télé on fini par en perdre son discernement .
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
et au fait ce faire casser la gueule au boulot cela est normal bien sur !!!!! quand au syndicats dans ces entreprise ils ne repésentent rien si ce n'est eux mêmes .par contre ils savent surfer sur les actualités pour se mettre en valeur
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
plus de transport public . chacun se débrouille seul par ces propres moyens comme ça plus de gréves et de retard . voilà la vrai solutiion.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Incroyable de lire des avis contradictoires, dénués de fondement et de vision sociale. La privatisation est une aberration qui n'est pas à l'ordre du jour. le constat du capitalisme d'actionnaires est un échec flagrant. L'injection d'argent dans les banques se fait au détriment de ceux qui ont besoin de consommer pour se loger notamment.
Jamais le privé a démontré son efficacité en terme de compétence, comme garant des partages et du progrès partager par tous.
La vérité est que la privatisation est la spoliation du bonheur des usagers comme des citoyens qui à ma connaissance, ne jouissent pas tous du progrès. Donc l'état se doit d'être le garant de l'équité face aux rapaces qui devraient plut^t se faire soigner, pour le salut de tous.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
oui il faut privatiser
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Si les Saints DICA ne sont pas capable de faire avancer le SCHIMBLINC sans emmerder tous les travailleurs;
sans aucun doute: P R I V A T I S A T I O N.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
C'est remarquable comme le journal "la tribune" (si on peut appeler cela un journal), est ouvert au débat, alors qu'il ouvre une page pour les commentaires.
En effet, je m'aperçois qu'une censure existe sur les avis de vos "lecteurs", c'est affligeant.
On pourrait croire que en terme d'économie une certaine rigidité vous incombe.
Peut-être que votre modèle est un échec pour une grande partie du monde. En tout cas, non à la privatisation qui serait le plus grand fiasco de l'esprit français, qui n'est de manger dans la main des anglos-saxons. Vive la France.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
privatiser la sncf pour supprimer des emplois encore et encore et générer de ce fait plus de profit pour les actionnaires et plus d'insécurité pour nous les voyageurs (moins d'entretien, moins de personnels d'accueil et au final moins de services aux publics). Non merci.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Un coup de pied au c..., oui, mais cela ne veut pas dire privatiser. Il faut d'abord ouvrir le marché à des opérateurs privés, y compris pour la banlieue
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Que ce bastion des ultra collectivistes disparaissent vite vite !! Cela fait trop longtemps que ce ramassis d'intégriste d'ultra gauche prend en otage le public pour leur seul et unique intérêt mafieux !!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Cette grève a assuré le service minimum. Une journée de Droit de retrait pour agression a paralysé St Lazare.
Revendications obtenues:+ 12 conducteurs de trains et plus d'équipe de police Sncf, c'est donc bien pour le bien des usagers.
Privatiser n'empêchera pas le droit de grève, par contre vous paierez plus cher un mauvais serice puisque les bénéfices iront aux actionnaires et partiront à l'étranger.
Et les banques privatisées, elles vous servent ou elles se servent et vous demandent de payer?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Pour répondre à Jean3 : dans le privé il n'y a pas de dirigeants incompétents, laxistes, pas d'investissmeents incohérents et pas de confusion dans le capital. La preuve, le monde très privé de la finance. Merci de ne plus nous servir vos âneries sur le bien privé par rapport au mal du public. La SNCF peut et doit rester publique si elle remplit raiment sa mission.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Je pense que la grève devrait tout simplement être interdite dans un service public monopolistique d'Etat avec sécurité d'emploi. Les policiers et les gendarmes ne font pas grève. Cela devrait valoir pour la SNCF et la RATP et l'ANPE/Pole emploi.
Faire une grève à cause d'une agression est inadmissible. S'il y a agression c'est à la police et à la justice de régler le problème par l'arrestation et la condamnation sévère de l'agresseur. La grève ne résoud pas le problème des agressions
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
La privatisation ne résoudra pas tous les problèmes. Il me semble que si SARKO et sa clique (au lieu de faire des effets d'annonces et autres discours qui n'apportent rien) remettaient à plat tout le système complètement obsolète du droit de grève, à mon avis, cela devrait aller...............Mais nos politiques sont tellement frileux et froussard !!!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Il faut privatiser !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
non seulement privatiser, mais en plus decouper en plus petits morceaux.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
A partir du moment ou le Service Public n'existe plus suite à la mainmise des syndicats,
il faut privatiser et renegocier les contrats de travail.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
La Tribune se la joue une nouvelle fois démago, avec cette question sur la privatisation de la SNCF. J'invite les lecteurs du quotidien économique à aller faire un tour en Grande-Bretagne, aux Pays-bas, en Espagne et même en Allemagne pour voir les ravages de privatisations radicales ou rampantes. Avec la SNCF, les entreprises françaises et leurs cadres disposent du meilleur réseau d'Europe en matière de ligne à grande vitesse et de service aux voyageurs. Seul le Japon fait mieux mais à des tarifs 3 fois plus élevés. Au lieu de poser des questions démagogiques, les journalistes de Latribune.fr feraient mieux de réaliser une enquête longue et minutieuse sur le financement et la modernisation du réseau Ile-de-France qui est une problématique à part entière. On verrait peut-être alors émerger les vraies responsabilités dans ce dossier qui empoissonne la vie de banlieusards depuis plusieurs années, et pas seulement à Saint-Lazare.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Quand je lis ce que je vois ici nos anciens qui se sont battus pour le droit de greve doivent se retourner dans leur tombes.Pour certains il faut savoir qu'une journée de greve N'EST PAS PAYEE !!Ce n'est pas un plaisir de faire greve...et dans dans ce conflit beaucoup oublie surtout le POURQUOI de cette greve.Ca commence par un conducteur mais apres pourquoi pas un client, et ca ne va pas en s'arrangeant avec tous les postes que la SNCF supprime.Des agressions il y'en a tous les jours.Une controleuse s'est fait violée dans un train et personne n'en a parlé...pourquoi ??il y'avait d'autres choses a dire au 20h00 ( encore un voyage de sarko avec sa femme ).
Qu'apporterai une privatisation ??il y'a deja du privé qui roulent sur nos lignes et au cas ou certains ne le seraient pas il y'a deja eu de GROS accidents mais evidement on n'en entend pas parlé !! il faut surtout le taire !!
On entend tous les jours des reproches sur les greves ou des retards mais le pire c'est que bien souvent ca vient de personne qui ne prennent jamais le train !!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
À défaut de privatiser il faudrait revoir les abus du droit de grève ainsi que les obligation du service public
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
La question n'est plus de savoir s'il faut ou non privatiser la SNCF mais de savoir quand la concurrence va enfin s'installer pour le transport des voyageurs.En ce qui concerne le fret la concurrence s'est déjà installée et les industriels (sidérurgie pour le transport de la chaux, usines de produits alimentaires destinés au bétail pour le transport des matières premières) qui utilisent les services d'entreprises ferroviaires privées, semblent satisfaits car les cadences de rotations de wagons ont été accélérées et surtout les services rendus sont sont plus fiables. Messieurs les cheminots si vous continuez à scier les branches sur lesquelles vous êtes assis vous n'allez pas tarder à vous retrouver le cul par terre et cela ne sera que justice.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
C'est lamentable! Les employés de la SNCF, qui ont la sécurité de l'emploi ne devraient pas prendre en otage la population et arrêter l'île de France de tourner. Ils sont indignes de leur poste.
La privatisation de la SNCF avec une participation des employés si minime soit-elle, aux bénéfices serait une solution. Tenir les gens par "leur porte monnaie" leur mettrait un peu de plomb dans la tête. La suppression du droit de grève serait une autre solution! au diable ces fonctionnaires, empêcheurs de tourner en rond!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
C'est bien un forum de la Tribune. Privatisons !!! Magique. Et ensuite tout fonctionne sans huile. Certain même propose une privatisation des transports en laissant l'entretien des voies à L'État.. que d'incohérences. D'autres privatiser uniquement dans le but de supprimer pour ne pas dire tuer les fonctionnaires tout en laissant un rôle de contrôle à l'État, donc creer des postes de fonctionnaires. Notre crise économiques, je le rappelle aux lecteurs et surtout lié à un manque de contrôle des établissements privés. L'état remet à ce jour au bassinet pour faire vivre le système. Sans un minimum de contrôle étatique les dérives se reproduirons, que ce soit dans les entreprises financières ou ferroviaires, l'Angleterre en étant effectivement un bel exemple.
Supprimer une corporation voulant soit disant et uniquement sauvegarder ses intérêts et quelque peu réducteur. Mais l'homme restera un loup pou l'homme.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Il faut TOUT faire pour ?uvrer contre la violence et n'admettre aucune forme d'agression notamment sur les lieux de travail
Il faut savoir être reconnaissant envers ceux qui savent défendre les Valeurs fondatrice de notre République même quand cela se fait au détriment de notre organisation journalière
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
on les vois bien les anti-greve ,qui n'en font jamais bien sur car ces manges merde n'ont aucune couille au cul;je fais pas partie de la sncf ,je suis syndiqué ,mais je peus vous jurer une chose.Ou que tu travailles ,quoi que tu faces,que tu fabriques,quel que soit ton secteur d'activité,on va y regarder a deux fois avant de mettre un seul euro pour ton salaire,sauf pour les copains sublimes que tu cotoies,mais qui sont avec nous ;on est des millions en france et vous les anti-greves ,vous allez en chier comme jamais ,par la greve de nos achats pour vous nourir,dés maintenant ,on vous piste et on va etre tres sélectif.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Pour ce nouveau calendrier 2009
L'Open d'Australie relations internationales
Avec valeurs données inatendues
Une profonde réalité
20 % a renouveler deux fois
Un trait danger deux traits sécurités
A chacun ses émotions Place à la sincérités
A toutes les SAINTE FLORENCE
L'Echanteresse
A tou
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Privatiser complètement la sncf ? Peut être. En tout cas, VIRER manu militari s'il le faut tous les individus inutiles, improductifs, fouteurs de merde, etc. ça OUI. Et ça concerne pas seulement la sncf mais le "service public" dans sa globalité. L'absence de retours de bâton et l'emploi à vie, on voit ce que cela a donné. Outreau pour la justice, des grèves injustifiées pour la ratp et la sncf , une éducation nationale de plus en plus nulle, une gestion bordélique de la poste, etc. Une honte quand on voit la tonne de fric que le sévice public reçoit chaque année et le mépris et l'arrogance de nombreux fonctionnaires.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Les habitants des pays où le transport ferroviaire est privé, sont émerveillés lorsqu'ils viennent en France, par l'efficacité de nos trains et leur exactitude, sauf bien sûr les jours de grève. La qualité d'un service public vaut bien quelques désagréments. Nos voisins anglais ont fait la douloureuse expérience de la privatisation.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Oui et vite! Qu'ils apprennent les valeurs du travail.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Il faut privatiser au plus vite!!!!!!!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Chers lecteurs, merci de vos réactions. Et merci à tous ceux qui recadrent bien le débat en soulignant que la question est moins celle de la privatisation de la SNCF que de sa mise en concurrence et de l'application du service minimum voire garanti. Je signale que si latribune.fr a posé la question, c'est parce que vous aviez été très nombreux sur notre site à évoquer cette éventualité après notre article sur la fermeture de la gare Saint-Lazare. Nous ne prenons pas position dans ce débat. Poser la question n'est pas y répondre. Serait-il interdit de demander s'il faut ou non privatiser la SNCF ? Enfin, je réponds à JL pour lui dire qu'il n'y a AUCUNE CENSURE sur votre site latribune.fr dès lors que votre commentaire évite la diffamation, le racisme et l'antisémitisme, le sexisme, l'insulte, l'incitation à la violence. Dernier point pour Clem : vous avez tort, la Tribune n'est plus détenue par Bernard Arnault, le PDG actionnaire de LVMH. Il l'a cédée il y a un an à Alain Weill, le patron et propriétaire de RMC, BFM, BFM TV, 01 Informatique et 01 Net entre autres, connu pour vouloir avant tout répondre aux demandes de ses clients et téléspectateurs ainsi qu'auditeurs et lecteurs.
Continuez à nous lire et à réagir
Olivier Provost, rédacteur en chef de latribune.fr
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Avez vous essate de vous rendre par le train de Londres a Edinbourg? Je vous recommande ce parcours du combattant pour evaluer les bienfaits de la privatisation de British Rail par mme Tatcher dans les annees 80. Si c'est cela que vous voulez chez nous, bon courage.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
vive la concurence.
grace à la concurrence, plus de train tombant en panne, les catenaire ne seront plus arraché et des malades arreterons de tiré dessus. plus d'agressions dans les trains, et grace à la privatisation des trains toujours à l'heure avec des mecanos formé dans des ecole luxembourgeoise ou anglaise. Comme si il yavait pas assez de morts sur les routes en plus ont en aura sur les rails
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Privatisons et nous arriverons au même stage qu'en Angleterre on le voit bien déjà avec l'entretien des caténaires continuons nous sommes dans la bonne voie on le voit aussi au PTT ou les temps d'attente augmente et ou la disparition des bureaux de poste continue et a France télécom avec la constructions des NRAHD qui ne se font plus dans l'intérêt du service public mais uniquement de l'intérêt financier... Pourquoi as t-il fallu ce blocage pour qu'enfin la SNCF négocie sur ce que demandait le personnel ???
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Jef ,ta valeur à toi c'était de gagner de l'argent en dormant Ta leçon de moral vois-tu ou tu peux te la mettre!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Contrairement à ce que croient certain la France n'est pas la mafia des fonctionnaires, ou plutot des syndicats ultra collectiviste intégriste. Ce la ne fait que 60 ans que ces gens ont noyautés l'intégralité du service dit "public", et cela parce qu'ils ont fait croire au pouvoir qu'eux seuls avaient été des résistants. Pour l'histoire je rappelle que lorsqu'Hitler n'avait pas encore déclaré la guerre aux soviets, et qu'il était encore allié avec eux, les communistes francais le soutenaient, et c'est la raison pour laquelle de nombreux sabotages de l'armée francaise ont empéchés une meilleur défense.
La France a 1500 dans d'histoire et les récents ultra collectivistes que la France subit en ce moment, avant leurs services dits "public" qui d'abord leur assurent leurs avantages aux détriments du reste du peuple, ne sont qu'une paranthèse qui j'espère disparaîtra très vite maintenant.
vive le libéralisme et liquidons au plus vite ces bastions de mafieux syndiqués.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Il faut privatiser de toute urgence l'exploitation des transports en commun, la SNCF en premier. Que ce soit RER, Transilien, TER et TGV rien ne marche correctement. Il faut reagir!
J'attend avec impatience l'arrivee de la DB et de leurs ICE pour voyager dans de bonnes conditions. Les TGV francais sont une honte.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Privatisons rapidement.
Il serait interressant que les contribuables connaissent le nombre de jours de grève, les motifs de ces grèves( , les salaires des employés(avantages compris) afin qu'ils sachent ou vont leurs impots.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Politiques et dirigeants incompétents ,laxistes;investissements incohérents;confusions avec la participation des régions ;une partie du personnel engagé dans des voies illégales (Sud) donc k et management privés de tte urgence
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
SUD RAIL confond droit de grève et droit de retrait, c'est assez malheureux.
Je ne pense pas que la SNCF soit responsable de cette pagaille, que peut faire un employeur face à la rebellion de sa masse salariale? RIEN...
Faut-il encore avoir des syndicats intelligents qui ne pensent pas qu'à emmerder les gens.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Il ya un moment dans la vie,Bernard, où il faut du courage, souvenez vous...alors privatiser non, mais faire une concurrence public-privé, comme l'école ou l'hôpital, pourquoi pas ? en tout cas on ne peut plus continuer comme ça !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Certains ici ne semblent pas au courant que le réseau ferré n'appartient plus à la SNCF depuis 12 ans. Ce qui fait qu'elle ne fait que subir, les ruptures de caténaire ! Et il en sera de même avec la concurrence, puisqu'elle empruntera le même réseau ferré que la SNCF !
Ensuite j'arrive à lire que les TGV sont une honte et que l'ICE est une merveille... J'ai envie de rire là. L'ICE est plus lent que le TGV, le TGV est plus stable que l'ICE de part sa structure. Enfin, sur la ligne Paris Est / Francfort, assurée en collaboration par la SNCF et la DB, 25% des trajets devant être réalisés en ICE l'ont été en TGV car l'ICE était en panne. Donc stop à la désinformation !
Il serait bon que les médias en général parlent de RFF, car quand on voit le nombre de gens qui croient encore que le réseau appartient à la SNCF ça fait peur...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
La chienlit ça suffit...au boulot point à la ligne. C'est vraiment trop facile; un syndicaliste mécontent donne un coup de boule à son "collègue", et hop le tour est joué.Attention, la dictature nous guette...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Privatiser pourquoi pas. L'exemple anglais fait quand même réfléchir. Supprimer le droit de grève dans les entreprises du service public: tout de suite. Et c'est aussi valable pour la RATP, les services des impots, l'armée, les hopitaux, l'anpe, l'education nationale...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Vous avez aimé la privatisation des banques.... Vous adorerez la privatisation de la sncf !!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Je ne sais pas si un acheteur peut se permettre d'investir dans un machin qui pour 25 milliard de dépenses, n'en facture que quinze, et qui plus est a des engagements de retraite insupportables. . Mais il faut supprimer le droit de grève dans le service public, ou en supprimer le statut comme les suisses ont eu le courage de le faire. Ils ne peuvent avoir le beurre et l'argent de beurre.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Etes-vous déjà allés en Italie ou en Angleterre ?? Allez-y et vous verrez combien la SNCF est performante... Arrêtons de monter privé contre public. Arrêtons de penser que la concurrence est nécessairement un bien pour les consommateurs et qu'elle est synonyme de qualité. La concurrence a du bon quand elle est non faussée hors on sait très bien qu'il y a des ententes qui font qu'il existe des monopoles privés (voir ce qui se passe au niveau de la téléphonie mobile).
D'autre part qui dit privé dit actionnaires et dividendes... Or souvent l'intérêt des actionnaires prime sur l'intérêt sur l'intérêt des clients : on préfère rogner sur les dépenses de maintenance et de sécurité... pour faire plus de profit et satisfaire les actionnaires. Donc privé = qualité et public = catastrophe sont des équations simplistes
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
a M. Olivier Provost, rédacteur en chef.

Permettez moi, en tant que fidèle lecteur, de vous dire que nous avons beaucoup perdu en qualité et encore plus en lisibilité avec la nouvelle formule de la Tribune.

Il n'y a maintenant plus de comparaison possible avec les Echos que je lis également au niveau qualitatif et quantitatif.

a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Ce qu' il faut c'est de virer les dirigeants mais attention a une privatisation qui entrainerait une marginalisation de certaines petites communes pour qui la presence de la SNCF est vitale. Alors qu'une société privée n'aura que faire de cela. La SNCF doit restée publique car cela tient de l'amménagement du territoire.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Il y a ici des libéraux jaloux et aveuglés par l'idéologie . Le pb est le laxisme quant aux sanctions à infliger aux voyous . De toutes origines . Si l'Etat , sous la menace permanente des journaleux droitdelhpmmistes n'avait pas toléré depuis bientôt 20 ans les agressions contre le personnel des transports publics , cela ne serait pas arrivé . Les libéraux sont responsables de la situation , et ils osent la ramener !! Bien sûr , le personnel , et la fonction publique en général doit être mis sous statut militaire ou équivalent . La solution est là , pas dans la privatisation , qui va contre l'intérêt national. Mais tout le monde sait que le grand patronat n'en a cure , de l'intérêt national ...Une remarque : Sarko n'est pas un énarque , c'est un avocat (ce qui est pire!) ...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
RFF paye la sncf pour entretenir les voies, si RFF ne veut pas payer pour l'entretien des voies et des catenaires LA SNCF n'y est pour rien. Il a été calculé qu'il valait mieux remplacé quand cela cassait plutôt que d'entretenir. ALORS...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Ceux qui critique les gréves voyagent en voiture avec leur
chauffeur, moi je préfére ne rien dire et y allez en vélo.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
oui il faut privatiser a 200%. C'est inadmissible de laisser passer de tels actes. Une minorité d'irresponsables qui ternissent l'image de l
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Je lis certains commentaires, parlant de l'ouverture à la concurrence. Mais comment mener vers la concurrence ? C'est une question que je me pose, car nous savons tous que le réseau n'est pas extensible. Déjà aujourd'hui, certaines portions connaissent la saturation. Comment deux entreprises pourraient cohabiter sur un même support, le rail, en ayant un traitement égal, en proposant la meilleure offre. Forcément, les deux entreprises seraient obliger de cohabiter, pour se partager les horaires ? S'il y a cohabitation, peut-on parler de concurrence ? On ne peut pas comparer selon moi France Télécom et la SNCF. L'ouverture du marché des opérateurs téléphoniques a pu se faire, parce que tout simplement, il n'y a pas de saturation ou d'occupation du réseau téléphonique. Chaque abonné dispose en effet de sa propre ligne. Alors que faire passer deux trains à la même heure sur des rails est tout simplement impossible.
Le premier train de la journée se dirigeant vers la capitale est souvent l'un des plus remplis. Quel organisme aurait alors la légitimité de déterminer qui de la SNCF ou de son concurrent aurait l'exclusivité de cet horaire ? Réseau Ferré de France ? Si quelqu'un pouvait m'éclairer sur la question... Merci
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
C'est extrêmement marrant de constater que les gens pensent que privatisation est égale à meilleur service. Si la SNCF était privatisée, la seule conséquence serait que l'on conserverait que ce qui est rentable donc on investirait dans les trains à grande vitesse sur les lignes les plus fréquentées, plus les lignes secondaires rentable. Par contre en ce qui concernerait les autres lignes, cela signifiera moins de fréquence, moins d'arrêts, moins de sécurité, voir la disparition comme c'est déjà le cas sur plein de lignes régionales
En ce qui concerne l'ouverture à la concurrence, les opérateurs privées vont se ruer sur les lignes rentables, alors c'est vrai sur les grandes lignes on aura le choix, la concurrence fera baisser les prix jusqu'à ce que les faillites de la guerre des prix nous laisseront un ou 2 opérateurs qui contrôleront le marché et les prix remonteront
Ca c'est pour les grandes lignes mais pour les autres, ils en auront rien a faire et vous serez bien contents d'avoir la sncf qui remplit sa mission de service public partout
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Non, il ne faut pas privatiser mais il faut que l'Etat français prenne des dispositions pour que les cheminots cessent ces prises d'otage. Mais surtout pas de train à l'anglaise et des tarifs qui augmenteraient comme ceux pratiqués sur les autoroutes depuis leur privatisation.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
NON IL NE FAUT PAS PRIVATISER. IL FAUDRAIT QUE L ETAT PRENNE SES RESPONSABILITES ET CHANGE LE STATUT DES CHEMINOTS TOUT EN CONSERVANT A LA SNCF LE STATUT D ENTREPRISE DE SERVICE PUBLIC. POUR AVOIR VECU EN GB, JE PEUX VOUS DIRE QUE LE FONCTIONNEMENT DES TRAINS DANS CE PAYS EST CATASTROPHIQUE.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
En quoi le fait de privatiser changera quelque chose si le cheminots repris gardent le même statut ?
Non à la privatisation, oui à un service public responsable !! Messieurs les cheminots, vous sciez la branche sur laquelle vous êtes assis!! Vous êtes suicidaires ou inconscients. Ecoutez-vous les infos ou vivez-vous sur une autre planéte ?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Non à la privatisation. Après tant d'années de privatisation en France, si c'était la solution à tous les problèmes, on le saurait ! Oui à une responsabilité personnelle de chaque gréviste qui n'a pas respecté une loi d'ordre public : assurer le service minimum dans le service public. Tous les textes sont là, aux politiques d'avoir le courage de les faire appliquer!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
privatiser ? me faites pas marrer ... En France on fait semblant de privatiser, avec tous les avantages pour les acquereurs, tous les privilèges conservés aux employés pour eviter les troubles sociaux, et donc tous les inconvenients additionnés du privé et du public pour les usagers : prix elevés et prestations foireuses. N'importe quel citoyen français qui a un peu roulé sa bosse vous le confirmera. Je reviens de France, et pour consulter les horaires des petites voies j'avais plus vite fait d'aller sur le site de la deutsche bahn que sur celui de voyages-sncf. C'est dire ...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
De toute façon ne vous inquiétez pas c'est pas demain qu'il y aura en France des dirigeant assez courageux pour privatiser cette SNCF. Impossible car les médias sont majoritairement de gauche dans ce pays et 90% des journalistes sont ouvertement déclarés également de gauche d'aprés l'INSEE. Donc rien ne bougera encore pendant des décennies.
Vous etes tous des otages au service de ces syndicats mafieux et ca sera le cas toute votre vie de travail.
La seule solution c'est de ne plus dépendre d'eux en quittant ce pays vendu à une minorité toute puissante avec la complicité de tous les gouvernements qui ont achetés de cette façon l'électorat des 5,5 millions de fonctionnaires français.
Echec et Mat.
Allez bon courage ou alors faites comme moi expatriez vous.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Une ouverture à la concurrence : mille fois oui ! Une privatisation : surtout pas ! Plutôt un vrai pouvoir de sanction vis-à-vis des fonctionnaires (et j'en fais partie), chose impossible à l'heure actuelle !
L'Etat se doit de garder la main sur une partie des transports du pays...
Mais surtout, cette grève est révélatrice du choix de développement de la SNCF, une entreprise à deux vitesses : les TGV qui marchent parfaitement et les réseaux banlieue et grandes lignes classiques délaissés...
A quand un juste ré-équilibrage des budgets d'équipements ?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Privatisé peu-etre mais comment le faire en douceur face a idéologisme et au conservatisme des syndicats qui dans cette entreprise ont un tel pouvoir de nuisance. Il faudrait peu-etre modifier , créer pour des entreprises comme la SNCF, qui ont il faut le reconnaitre, un devoir de service public, une autre forme de srtucture d'entreprises avec des statuts juridiques adaptés et différends. Des statuts qui permettent d'inclure dans la composition des conseils d'administrations, des représentants des usagers donc des clients et du personnel de l'entreprise et pourquoi pas d'acteurs du privé. Pas facile surement a mettre en place avec des intérets si différents. Mais les objectifs de telles structures ne serait -ils pas d'assurer un service public,gérable, efficace, permanent et rentable pour notre société et moins couteuses surtout pour nos finances.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
La quetion posée par votre journal est orientée : Faut-il privatiser la SNCF ?
On aurait pu se poser d'autres questions avant celle de la privatisation de la SNCF : Faut-il faire respecter la loi et le service minimum prévus dans les entreprises de service public. Mais cela demanderait du courage politique et ça rapporterait moins aux lobbies libéraux...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
je recommande la lecture de "Off the Rails: the Crisis of Britain's Railways" pour celles et ceux qui parlent (lisent) anglais, pour comprendre un peu les problèmes liés à la privatisation des chemins de fer Outre-Manche..... Je ne sais pas comment est constitué le capital de la SNCF pour le moment, mais à mon avis, une solution serait une ouverture massive du capital, tant que l'Etat reste majoritaire.... autrement, ce n'est plus un service public...
@ Jameson : "la dictature nous guette".... je ne vois pas le rapport!
@ Vudeloin : oui, vous avez raison, supprimons le droit de grève partout, et puis supprimons aussi le droit d'expression, qui menace la cohésion.... AFFLIGEANT!!!!!!!!!!!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Ils n'ont pas le droit de prendre les gens en otage, tout le monde travaille, ils sont deja blindés d'avantages: PRIVATISEZ
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
oui à la privatisation la sncf est gangréné par les syndicats les plus bornés du monde de toute façon cela ne pourra pas etre pire
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
en supprimant 50% du personnel surtout les délegués une société privée gagnerait de l'argent
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Privatiser la SNCF? Mais qui va acheter les titres? Des non résidents qui n'ont rien à faire du developpement territorial de la France? Souvenez vous de l'zxpérience passée elle a abouti à la création de la SNCF pourquoi pensez que le "privé" ferait mieux maintenant que durant la première moitié du siècle dernier, moi je ne le pense pas. Le mieux derait peut-être de légiférer et restreindre le droit de grève du secteur public et des entreprises de transport et pour ce faire comme aucun gouvernement n'a le courage de la faire, c'est le référendum au moins ce sera clair et net et les syndicats pourront toujours se rouler par terre, ils prendront enfin conscience du niveau de ral bol des usagers.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
pas tout lu dans les commentaires, mais je pense :
1) que RFF qui gère les infrastructures fixes devrait avoir un objectif de diversifier ses sources de revenus et l'entreprise et son management devrait être sanctionné financièrement en cas d'échec ;
2) que la service public de continuité territoriale est déjà assumé par les régions et que la sncf n'y joue qu'un rôle de prestataire - il devrait donc y avoir de la part des régions une mise en concurrence systématique avec des opérateurs étrangers - est-ce la cas ? A terme un transfert des hommes et des matériels n'est pas souhaitable, mais un système de concession pluriannuelle devrait voir le jour avec remise en concurrence périodique ;
3) que SNCF doit à terme être privatisé, mais une fois les mutations inéluctables (mise au pas des syndicats, culture du service client, fin du nombrilisme exaspérant, etc ...). C'est la seule solution pour que le contribuable qui a financé des années cette gabegie s'y retrouve.
J'ajoute que je prend le TGV à peu près toutes les semaines, que j'ai tout de même trouvé ces 10 dernières années une nette amélioration dans le fonctionnement, mais que dès qu'une crise survient, les vieux démons resurgissent : le client redevient usager du service public (traduire "public à mon service", mais ce n'est pas de moi ;-) )
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
pour la privatisation mais seulement en copiant le modèle anglais !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Ligne Meaux - La ferte Milon
Voici le quotidien :
Problème de fermeture de porte (2 jours)
Feuilles sur la voie
Loco qui tombe en panne à Trilport et puis on se débrouille

Réponse SNCF :
Si vous venez pas à 50 au guichet carte intégrale on peut rien faire

Alors qui serait OK pour qu'on se rende tous dans ce bureau. Contactez moi
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Attention, prenez tout de même une chose en compte.
A la SNCF, la préoccupation première n'est pas de faire arriver le client (ou l'usager) à l'heure...
Mais en sécurité. Et ça le privé ne le garantira pas mieux.
Car il y a déjà beaucoup d'exemple de mauvaise formation dans les boites privées de Fret, pour avoir assister à plusieurs de leurs boulettes
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
En ayant " fourgué" , le réseau aux contribuables, la SNCF affiche des résultats positifs !! la cour du roi Pétaud fait des résultats avec participation !!! Qui dans le privé pourrait vouloir d' un tel M...ier !!
seul le syndicat sud pourrait être repreneur avisé, renuméré au résultat après réincorporation de " RFF " !!!!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Y en a marre de ce groupuscule qui monopolise tout un trafic, bien sur qu'il faut privatiser la SNCF et virer tout ces faineants qui s'imaginent etre les maitres du monde
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Remplacer un monopole (public) par un autre (privée) n'a pas de sens. Il faut une concurrence tres vigoureuse. La solution a mon avis est la delegation de service public pour une periode de 5 ans maximum. En clair, des operatuers privée sont executants sur une ou plusieurs lines apres avoir remportés, aux mieux disant, le contrat pour 5ans. La sncf (ou la ratp...) ne deviens plus qu'un organisme de controle et une marque commercial. Ainsi il n'y pas la pagaille anglaise ni la situation incroyable actuelle! Je rappel que la delegation de service public est d'origine francaise et date du milieu du XIX pour le developpement des service de distribution d'eau (=>lyonnaise des eaux, puis General des eaux)
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Privatiser relève de l'idéologie, en ce sens ce n'est pas une réponse à un problème management.
Le chemin de fer souffre avant tout de ses dirigeants:
- trop d'Enarques, trop de Polytechniciens et pas assez de vrais ingénieurs et de vrais manageurs;
- trop de centralisme, de 'parisianisme' pas assez de décentralisation, pas assez d'esprit d'entreprise délocalisé (près de 90% des cadres dirigeants du chemin de fer sont à Paris).

(joke: la différence entre un train et un polytechnicien, c'est qu'un train quand il déraille, il s'arrête)
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Il faut privatiser la SNCF qui constitue dans sa définition actuelle un nid de fainéants et de syndicats
irresponsables. Il faut privatiser notre ex fleuron des transports ferroviaires européens, car il va y avoir une lutte terrible avec nos concurrents européens et à terme une invasion des lignes SNCF ce qui a déja bien commencé pour le fret. Alors que cherche ces syndicats irresponsables et qui ne resisteront pas, pour le plus grand bien des clients qui seront enfin débarrassés de ces casseurs de notre économie. Il n'y en a plus pour longtemps heureusement.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Oui a la privatisation, luxe et confort pour ces employés nantis.
Grâce à leurs actions tirés par les cheveux nous, nous perdons nos emplois !
Donc, 100 fois OUI a une privatisation mais avec une régulation d 'Etat au-dessus.
Il est anormal que ces grévistes viennent faire des heures sup qui procurent un salaire plus élevés alors qu'ils ne génèrent que chômage et chaos dans les autres corporation !
Marre des SNCF,
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Le dogmatisme de sud-rail n'a rien à voir avec le service public dont il se moque .
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
quand le priver fait la grève et enpaiche tous le monde de travailler on devrais les nationaliser??
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
cela ne sentirait pas le coup monté ces affaires d'agressions afin de diriger le citoyen vers la privatisation de la sncf .? a qui profite le crime ?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
n'oubliez pas que la SNCF a ete crée et financer par nos grands parents et parents et que les dividendes n'ironts pas a nos enfants ou alors vendons carrement tout le reseaux ferrovière de france avec ces infrastructures et les locomotive a des entreprise privés mais personne ne les acheterons car un siecle d'inevtissement , ca as un cout , vendont les ponts et les tunnels aussi, les gares les viaduc, les rails et les panneaux de signalisations ....et vendons les routes et plus de greve des routiers......
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
traduction de SNCF : Sur Neuf Cinq Faineants .Quand on est un professionnel de la grève , la moindre excuse est bonne à saisir . Ces individus n'ont aucun respect pour ceux qui leur permettent de vivre OUI à la privatisation , à la concurrence et vite!!!!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Oui à la privation ; Ras le bol de ces privilégiés qui font suer le monde depuis des dizaines d?années !!!!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Bon courage pauvres contribuables et clients forcés de ce service dit "public" que ces syndicats mafieux se sont accaparés. Je vois à la lecture de toutes ces réactions que ce n'est pas demain la veille que ca changera. Les français veulent encore plus d'état, plus de fonctionnaires, plus de monopole syndiqués, et d'impôts au nom de notre fameux "meilleur systéme au monde", que personne d'autre ne veut. Et le pire que les francais sont encore persuadés que c'est vrai tellement la propagande des ultra collectivistes anti liberaux (ou liberté ce qui est la meme chose) fonctionne bien.
Bon courage pauvres francais....et courbez l'échine et acceptez car c'est votre choix....
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Le dogmatisme de sud rail n'a rien à voir avec le service public dont il se moque .
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Sud Rail,amis des "tractionnaires"...profession égoiste ne
comprend pas qu'il s'est fait piéger par le PDG...ex-Dir Cab de Mme AUBRY ...plus attentif à exploiter la moindre
faille pour mieux privatiser la SNCF .On a vu comment cela
se passe ailleurs ,hélàs .
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
La privatisation devrait avoir lieu en 2010! Patience Air France Véolia et la deutshe banh sont déjà sur les rangs! Patience.... Messieurs les cheminots vôtre sort est encore entre vos mains mais gare à la chute!!!!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Ce qui est bien dommage c?est que les lecteurs de la Tribune ne soient pas au courrant que les chemins de fer ont été nationalisés à la demande des propriétaires qui trouvaient que c?était une mauvaise affaire. La connaissance de ce fait aurait sans doute épargné du ridicule vos lecteur. Pauvres gens. !! Mais la Propaganda Staffel du neolibéralisme continue a faire des ravages malgré ce sympatique et charmant monsieur. Madoff
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Pour compléter ce que j'ai dit précédemment, ce n'est pas une question de privé ou de public mais de management. Dans le cas du rail, il est difficile de concevoir l'installation de sociétés concurrentes. Qui attribuerait les lignes ? A qui ? Sur quelle période ? Pendant combien de temps ? Sur quels critères ? etc. Bref un sacré bordel alors que pour FT par exemple, c'était facile. C'est un cas spécial de "service public" qui demande une solution spéciale. Ce qu'il faut c'est surtout MIEUX gérer le domaine des chemins de fer, et ca ca passe SURTOUT par un changement de statuts des employés de la sncf et de la ratp. Ces employés doivent se soumettre à la rigueur du privé concernant le travail. Pas d'absentéisme, pas de grèves intempestives, pas d'emplois inutiles, pas de salariés improductifs, pas de fouteurs de merde, de véritables durées de travail (cf education nationale) et en plus une caisse de retraite POSITIVE. Il n'est pas normal que les caisses de retraite des honnêtes travailleurs du privé financent la retraite de privilégiés.

On en revient toujours au même. Il est pas normal que sous prétexte d'un emploi à vie des privilégiés de fonctionnaire se croient tout permis. Il faut instaurer de véritables retours de bâton et simplifier les procédures de licenciement. Un petit coup de pied au cul à tous ces parasites et ces incapables, ca ne leur ferait pas trop de mal. Et puis bon courage pour trouver du travail dans le privé quand on vient du public et qu'on s'est fait virer ;-)

On est en 2009 et la crise ne fait que commencer. C'est vraiment éc?urant de voir des privilégiés défendre leur petit bout de gras alors qu'aucun travailleur du privé ne peut affirmer qu'il travaillera encore à la fin de l'année.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
En quoi la privatisation de la SNCF changera le problème des grèves ? Un des commentaires faisait référence aux compagnies aériennes, c'est absurde, ils font grève régulièrement ! D'ailleurs nos amis pêcheurs, routiers, agriculteurs, intermittents, salariés d'usines Renault etc... font de même pour défendre leurs intérêts. Vous vous êtes fait virer pour un retard imputable à une grève ? Le problème vient de votre patron, pas de la SNCF ! C'est ça la vraie prise d'otage...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Oui il faut privatiser la sncf.
Je ne sais pas pourquoi, mais la rumeur dit que c'est la solution à tout.
Les radis ne poussent pas bien, il faut privatiser la lune qui sans mise en concurrence se fout des braves agriculteurs du dimanche dont je fais parti.
Bref suivons le troupeau. Privatisons c'est la solution on nous l'a dit et redit. Répétons le tous en coeur. Cela nous évitera de réfléchir à d'autre solutions possibles.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Les employés qui viennent en voiture sont 6 fois plus souvent en retard que ceux qui prennent le train! il n'y a pas photos! Personnellement la supérette au bas de chez lmoi est en grève depuis 11 jours! faut il nationaliser les magasins???
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
1) Privatiser n'est pas la réponse adéquate : la tactique d'un syndicat comme SUD repose sur l'abus du droit de grève. Si le cadre législatif de ce droit reste inchangé?
2)Mieux vaudrait donc revoir la loi sur le service minimum ou encadrer davantage le droit de grève dans la fonction publique ; faire grève une heure par jour ne devrait pas être possible
3) Quel repreneur sera assez téméraire pour reprendre les dettes de la SNCF ? Qui assumera les pensions des agents en activité et retraités ?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
privatISER ????

Etant cheminots, ca ne me génerait pas car d'une part, je m'emmerderais pas a venir les week ends, les fériés, les nuits au boulot ! D'autre part, mon salaire sera plus important, je pourrais acheter des actions sncf, avoir de l'intéressement,... enfin,sachez qu'il y a des trains qui roulent qui ne sont pas rentables, pensez vous que le privé dont le but premier est de faire du fric va s'amuser a faire rouler des trains non rentables ???

a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Pourquoi cette question?
Ce que l'UMP veut , c'est que le système public fonctionne moins bien pour dire"ils sont mauvais, fainéants : privatisons!!!"
Or, les fusions des services de l'Etat(DGFP/Autorité de la concurrence/Gendarmerie-Police/DGRI.. et la création d'agences polyvalentes(RSI/POLE EMPLOI...) se révèlent sous dimensionnées pour effectuer un service de qualité(sous effectif grave, salaires trop bas pour attirer des compétences, fusion trop rapide..).
La réforme des grandes entreprises nationales se fait sur le schéma: coupons leur les vivres, stigmatisons les et assistons à leur déchéance .Sait on que les lignes RER n'ont fait l'objet que de peu d'investissements? que le trou de la sécurité sociale est le fruit d'une non compensation des exonérations de charges par l'Etat à la sécurité Sociale?
Non ,pas de privatisation de la SNCF ni de La POSTE...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Privatisation = concurrence = service du public : depuis quand cette équation marche-t-elle ? Et où en matière de rail ? Les acharnés de la privatisation veulent apporter une fausse réponse à un vrai problème qui est celui du fonctionnement du service public. Assez de solutions simplistes, la réalité est très complexe !!!
Et qui voudrait vraiment acheter le BB et s'engager réellement, par contrat, à offrir le même service ??
J'ai beaucoup de doutes. Ce que veulent les dogmatiques du privé, c'est une privatisation des bénéfices et une mutualisation des investissements et des pertes.........
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
je pense qu'il ne faut pas de privatisation mais une mise en concurrence pour la construction de nouvelles voie de chemin de fers
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Je ne comprtends toujours pas en quoi privatiser la SNCF va régler tous les problèmes ? Une incantation pour tout solutionner : la Privatisation. C'est un peu court comme réflexion et dépassé (la même rengaine depuis 20 ans avec les résultats qu'on connaît actuellement).
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
En cette période "d'état d'urgence économique" liée à la crise, il est urgent d'interdire toute grève du service public susceptible de nuire à notre économie moribonde.
Certains syndicats, qui ont pour seul but d'accroitre le nombre de leurs adhérents par des luttes idéologiques d'un autre âge, portent une lourde responsabilité dans le naufrage de notre pays.
Aux citoyens de refuser une telle situation, et d'exiger de nos gouvernants une protection accrue face à ce terrorisme syndical.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Ne nous trompons pas!
La direction de SNCF a pris en otage les "clients" de la gare Saint Lazare pendant plus d''un mois, en larvant, en cherchant à pourrir, pendant 1 mois un mouvement de grève qui finalement a été réglé en 2 heures après l''agression d''un citoyen Français.
C'est une honte!
La direction de la SNCF est totalement irresponsable, elle pense prendre les Français pour des moutons en montrant du doigt les grévistes, MAIS C'EST LA DIRECTION LA RESPONSABLE QUI A JOUE LE POURRISSEMENT DE LA GREVE!
Les Français ne sont pas dupes!
Quant à privatiser, la France veut elle suivre l'exemple des chemins de fer britannique qui ne partent et n'arrivent JAMAIS à l'heure, sont détériorés, vétustes et dangereux.
Le libéralisme c'est terminé, passons à autre chose
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
ras le bol de ce genre de sondage !
la tribune devient rmc info, de la démago à 100%
bientôt bourdin rédac chef
ça va être de l'info low cost ( sauf pour les clients qui paient un journal illisaible )
je me désabonne immédiatement
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Qu'en est-il de la sécurité publique ? il y a de plus en plus d'agressions d'agents de l'Etat, et pas seulement à la SNCF.
N'a t'on pas élu l'homme qui nous déclarait qu'il allait faire en sorte qu'il y ait moins de violences faites aux personnes etc ???
Comment se fait-il qu'en 2002 et 2007 la sécurité est un problème pour les français, et qu'en ce début 2009, personne ne s'inquiète de l'augmentation des violences ? sauf ceux qui en souffrent.
Que la SNCF devienne société privée ne changera rien à la nécessité d'assurer la sécurité des employés. Si l'Etat n'est pas satisfait de sa gestion, que le patron en soit changé ?
Et en attendant, la responsabilité du foutoir actuel sera attribuée à .... Mitterrand !? ;o)




Il faudra 20 ans pour sortir du piege, et rembourser les garanties d'Etat.

On évoque la privatisation quand c'est tout le contraire qui se passe : leprésident est
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
OUI à la privatisation et d'urgence SVP.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
la greve maintenant quand il y en a une on ne s'en aperçoit pas: sarkozy applaudi par l'ump.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Prise d'otage, confusion entre patrimoine public et avantages personnels, chantage, extorsion de fonds, perte abyssale, ... on parle de patron pourri ? Non des SYNDIQUES ;-)

Mort de rire ...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
La privatisation des lignes anglaises est un bon exemple a ne pas suivre.Il serait peut etre possible de proposer une charte aux protagonistes (direction , employés ET usagers ) pour permettre le droit de greve (fondamental) mais pas les abus ( comme les greves a repetition pour des motifs troubles).Peut etre les employés de la sncf pourraient faire preuve de creativité et faire des greves qui emmerdent leurs patrons et moins les gens ( operation gratuité par exemple ,sensibilisation des gens aux problemes , blocage du fret ....) .PEUT ETRE SERAIT IL SURTOUT TEMPS DE METTRE NOS RACAILLES AU PAS ! travaux forcés a vie pour les multirecidivistes par exemple.Ils sont innintegrables ? ne les integrons pas , personne ne veut d'eux de toute facons.il y a des iles ou ont peut les faire vivre , ils seront entre debiles malfaisants. C'est grace a eux que le FN a des voix.C'est grace a eux que le metier de conducteur devient un enfer .C'est grace a eux que les jeunes sont mis a l'index...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Je ne pense pas qu'il faille privatiser si nous voulons éviter la désertification de régions entières.
En revanche il faut que nous nous débarassions des régimes spéciaux et que les cheminots soient soumis au droit commun (et puissent être licenciés). Les syndicalistes doivent cesser de se servir du public en prétendant défendre le service public. Il n'ont aucune légitimité pour ça.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
La privatisation des lignes anglaises est un bon exemple a ne pas suivre.Il serait peut etre possible de proposer une charte aux protagonistes (direction , employés ET usagers ) pour permettre le droit de greve (fondamental) mais pas les abus ( comme les greves a repetition pour des motifs troubles).Peut etre les employés de la sncf pourraient faire preuve de creativité et faire des greves qui emmerdent leurs patrons et moins les gens ( operation gratuité par exemple ,sensibilisation des gens aux problemes , blocage du fret ....) .PEUT ETRE SERAIT IL SURTOUT TEMPS DE METTRE NOS RACAILLES AU PAS ! travaux forcés a vie pour les multirecidivistes par exemple.Ils sont innintegrables ? ne les integrons pas , personne ne veut d'eux de toute facons.il y a des iles ou ont peut les faire vivre , ils seront entre debiles malfaisants. C'est grace a eux que le FN a des voix.C'est grace a eux que le metier de conducteur devient un enfer .C'est grace a eux que les jeunes sont mis a l'index...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Un peu d'histoire. Depuis 30 ans les syndicats ont eu une action négative sur l'évolution de cette entreprie. Toutes les lignes fermées depuis 30 ans par des grèves successives, aujourd'hui qui seraient très utiles. Ne parlons pas du frêt!!!! Ils font tout pour détruire cette activité. La privatisation de cette entreprise auprès de sociétés spécialisées dans ce domaine est la survie du transport ferroviaire en France au niveau voyageur et frêt.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
oui il faut privatiser comme nos amis anglais et burundais.De tout facon le train c est ringard prener l helicoptere c est mieux.On doit interdire la greve comme
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
vive la privatisation comme l ont fait nos amis anglais et bresiliens.Il faut virer tous les cheminots et les remplacer par des chomeurs,car avec la crise on pourra avoir du personnel a pas cher; introduisont le modele chinois c est l avenir
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
NSPP !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Privatiser, oui, peut être pourquoi pas si cela peut apporter quelque chose.
Mais surtout, soutenons tous l'ouverture à la concurrence du transport du rail. Ca va stresser le personnel SNCF, l'obliger à se remuner et diminuer le nombre de grève presqu'immédiatement. Vous verrez.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Privatiser, oui, peut être pourquoi pas si cela peut apporter quelque chose.
Mais surtout, soutenons tous l'ouverture à la concurrence du transport du rail. Ca va stresser le personnel SNCF, l'obliger à se remuner et diminuer le nombre de grève presqu'immédiatement. Vous verrez.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
in ne faut pas privatiser car nous aurons les memes problemes que les russes.Nationalisons toute l economie comme la coree du nord qui doit devenir notre modele
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
« La France change beaucoup plus vite et beaucoup plus profondément qu?on ne le croit. Désormais, quand il y a une grève en France, personne ne s?en aperçoit ».

Qui disait cela le 5 juillet 2008 en se trémoussant ;-p lors du Conseil national de l?UMP... :o)
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
les journalistes relatent les grèves, les caténaires cassées,les retards,les intempéries....etc.Et c'est bien normal,c'est leur métiers.Et puis cela fait vendre.
Mais qui se soucis, des trains à l'heure,qui se soucis des cheminots,et sous-traitant, qui oeuvrent chaque nuit pour entretenir, ou rénover le réseaux ferroviaire,qui se soucis des cheminots,qui réparent ou révisent,les véhicules ferroviaires,qui se soucis des cheminots qui nettoient les tags,qui remplacent les vitres brisées....Qui se soucis des moyens colossaux mis en oeuvre chaque jour et surtout les samedis, dimanches et jours ferriés pendant que la masse laborieuse se repose.Privatisons chers concitoyens, et les moyens humains et matériels colossaux deviendront des moyens financiers colossaux,qui iront à une minorité d'actionnaires ou zinzins,cela ne marchera pas mieux pour autant.
pour info,la sncf est déjà pseudo privatisée, puisqu'elle a été découpée par activité ,et que c'est les régions et donc le stif (syndicat de transport d'ile de France) qui gère la région parisienne.
Alors chers parisiens raleurs,à vos bulletins de vote pour plus d'infrastructures ferrioviaires, de matériels neuf et plus fiables.Ou alors déménagez en Ardèche,en Lozère,en Creuse..que sais je.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Les réseaux ferrés privés British ou US sont sans nul doute des parangons d'efficacité , si , et seulement si vous ne désirez pas vous rendre d'un lieu à un autre , sans même évoquer le manque de ponctualité chronique ni la sécurité aléatoire.Ayant eu le douteux privilège d'en faire usage je constate que , comme toujours chez les ignares l(herbe est toujours plus verte dans le pré voisin.Think twice , experiment thrice then possibly talk .Ceci n'est pas un blanc-seing pour les syndicats qui stupidement scient une des branche sur lesquelles notre société s'appuit.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
La seule solution valable pour un pays démocratique et développé comme la France est une mise en concurrence rapide. Pour la SNCF, ce sera alors s'adapter (sait-elle au moins ce que cela veut dire?)ou disparaitre. Notre pays aura alors fait un grand pas vers plus de modernité et de sérieux dans la gestion de son domaine public.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
pourquoi les allemands arrivent a faire fonctionné une deutsche bahn (que j'utilise beaucoup) avec du matériel recent (méme en régional) a l'heure, sans pannes et gréves a répétitions,avec du personnel souriant et compétent,des gares propre et rénovés, tout en dégagant un important bénéfice..??? ils ont la chance de ne pas avoir nos syndicats idéologique et rétrograde....!!!!! et des politiciens avec du courage.....
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Privatiser la SNCF, non. Appliquer les mêmes types de contrat de travail dans le public que dans le privé, oui. Les personnes qui travaillent à la SNCF ont maintenant les mêmes niveaux de salaire que ceux dans le privé. Mais ce sont toujours les contribuables qui cotisent en partie pour leurs retraites avantageuses, alors que dans le privé ce sont uniquement les cotisations des employés et employeurs qui financent des retraites bien moins avantageuses. Il serait temps que les employés du secteur public ait le même traitement que ceux du secteur privé.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
jour des soldes -80% sur les cerveaux alors français acheter vous unn cerveau cela vous fera du bien
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
L'autre soir j'ai vu une émission sur la 2 qui montrait la situation d'une personne gagnant 1500?/mois et qui lors de la dernière grève a perdu 860? sur son salaire! De quoi faire réfléchir les agents SNCF qui ont l'impression d'être les seuls à avoir des problèmes!! Un peu d'humanité envers des personnes qui ne demandent qu'à travailler et qui risquent de perdre leurs emplois par le fait de l'égoïsme de certains privilégiés protégés par un statut désuet!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Je ne peux m'empêcher de réagir aux propos de "surtout pas" :

Surtout pas a écrit le 19/01/2009 à 08:44 :
* Les employés qui viennent en voiture sont 6 fois plus souvent en retard que ceux qui prennent le train! il n'y a pas photos! Personnellement la supérette au bas de chez lmoi est en grève depuis 11 jours! faut il nationaliser les magasins???

Que je sache, tu n'as pas de relation contractuelle avec ta supérette et elle n'est pas financée par NOS impôts !! Il faut savoir que les tickets ou abonnements qu'on prend pour la ratp ou sncf représentent 30% du coût véritable. En tant que CLIENT qui paie SNCF par son abonnement et ses impots, j'ai le DROIT d'avoir un service DIGNE de ce nom. Et c'est absolument pas le cas, ils foutent complètement des clients.

Tant qu'ill y aura une hiérarchie qui cautionnera constamment le comportement jemenfoutiste et arrogant de ces fonctionnaires, ca continuera. Ce qu'il faut c'est virer les fonctionnaires incompétents et sanctionner leur hiérarchie. Y en a marre du corporatisme des fonctionnaires.

Le ferroutage pas développé en France ? Tu m'étonnes, quelle entreprise voudrait bosser avec une boite qui tolèrent de tels fouteurs de merde et qui est aussi peu professionnelle ?

Enfin ce qui est marrant, c'est que le constat est valable aussi pour la poste, l'administration qui nous tient lieu de justice, l'éducation nationale, etc.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Je ne peux m'empêcher de réagir aux propos de "surtout pas" :

Surtout pas a écrit le 19/01/2009 à 08:44 :
* Les employés qui viennent en voiture sont 6 fois plus souvent en retard que ceux qui prennent le train! il n'y a pas photos! Personnellement la supérette au bas de chez lmoi est en grève depuis 11 jours! faut il nationaliser les magasins???

Que je sache, tu n'as pas de relation contractuelle avec ta supérette et elle n'est pas financée par NOS impôts !! Il faut savoir que les tickets ou abonnements qu'on prend pour la ratp ou sncf représentent 30% du coût véritable. En tant que CLIENT qui paie SNCF par son abonnement et ses impots, j'ai le DROIT d'avoir un service DIGNE de ce nom. Et c'est absolument pas le cas, ils foutent complètement des clients.

Tant qu'ill y aura une hiérarchie qui cautionnera constamment le comportement jemenfoutiste et arrogant de ces fonctionnaires, ca continuera. Ce qu'il faut c'est virer les fonctionnaires incompétents et sanctionner leur hiérarchie. Y en a marre du corporatisme des fonctionnaires.

Le ferroutage pas développé en France ? Tu m'étonnes, quelle entreprise voudrait bosser avec une boite qui tolèrent de tels fouteurs de merde et qui est aussi peu professionnelle ?

Enfin ce qui est marrant, c'est que le constat est valable aussi pour la poste, l'administration qui nous tient lieu de justice, l'éducation nationale, etc.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
vend paire de bras pour cheminot hihihihi!!!!!!!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
OUI il faut privatiser cela aurait du etre fait depuis longtemp,je ne tolere plus ces iresponsables qui penalisent ces milliers de gens qui vont ou qui rentrent de leur travail,je propose a ces age,nts sncf d"annoncer haut et clair leurs salaires et surtout sans oublier tout leur avantages,je leur propose de quitter cette entreprise,puisqu'il n'y fait pas bon travailler ,qu'il y a des conditions de travail ignoble d'une penibilité extreme,laissé donc votre place a ces gens qui distribuent les publicité dans vos boite aux lettres,je l'ai fait je sai de quoi je parle,MAIS EN FAITE JE CROIS QUE CES GENS DEVRAIENT PLUTOT QUITTER LE PAYS,car ils ont l'air vraiment mal dans ce pays,ou nous n'avont sait vrai pas de couveture medical pas de congés,au faite combien de semaine messieurs,allez du courage laissez votre place!!!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Pour rappel, l'iFRAP a publié un excellent dossier il y a quelques années sur la gabegie de la RATP :
http://www.ifrap.org/2-fromages/la-RATP.htm
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Non à la privatisation !!! je ne comprends pas comment on peut autant en vouloir à la fonction publique, personnellement je ne trouve pas que le service rendu par des entreprises privées soit de meilleure qualité ! ha c'est sûr ils ne font pas grève mais quelles sont leurs conditions de travail et à quel salaire ? Souvent dans l'obligation de courber l'échine de peur de prendre la porte....
Derrières les grèves il y a des personnes qui défendent leurs droits ! je ne vois pas ce qu'il y a de honteux à cela, quand on voit le mépris du gouvernement devant la colère du "peuple" ! les réformes passent par la force, et ça pour le public comme pour le privé. Si les gens du public peuvent encore s'exprimer et bien tant mieux, et qu'il le fasse, car dans le privé toute manifestation de mécontent