Lufthansa demande le report du système d'échanges de permis d'émissions de CO2

Le PDG de la compagnie allemande, également nommé pour un an Président de l'Association internationale du transport aérien (Iata) a demandé, en compensation du coût du volcan, le report d'un an de l'entrée du transport aérien dans le système d'échanges de permis d'émissions de C02 prévu en 2012.
(Crédits : Reuters)

Le président de Lufthansa Wolfgang Mayrhuber, également élu aujourd'hui pour un an président de l'association internationale du transport aérien (Iata), a demandé ce matin des compensations pour les compagnies victimes de la fermeture du ciel européen en avril en raison du nuage de cendres volcaniques. Notamment le report d'un an de l'entrée des compagnies aériennes dans le système européen d'échanges de permis d'émissions de CO2, prévu initialement en 2012.

La démarche se justifie, selon lui, d'autant plus que ce système est "discriminatoire" puisque les compagnies étrangères ont de grandes chances d'y échapper. Il est de fait considéré comme "illégal" par le directeur général de l'Iata Giovanni Bisignani, car il ne peut s'imposer aux compagnies des pays tiers. Ceci en raison de la convention de Chicago qui régit le transport aérien. Les Etats-Unis ont envoyé un courrier au Royaume-Uni pour dénoncer ce système. "A la fin des années 90, l'Europe avait procédé ainsi sur des questions d'avions bruyants. Et elle avait perdu", a rappelé Giovanni Bisignani.

Giovanni Besignani n'a pas voulu indiquer le surcoût pour les compagnies européennes d'une entrée dans un système d'échanges de permis d'émissions.

Dans La Tribune de lundi, le directeur général d'Air France-KLM demande également à ce que les vols long-courriers ne soient pas concernés par ce système européen tant qu'une solution mondiale au niveau de l'OACI (organisation internationale de l'aviation civile) ne soit trouvée. En revanche, il accepte l'idée de l'appliquer sur les vols intra-européens. En revanche, selon des sources internes à Air France, la compagnie française ne s'associe pas au discours de Lufthansa. "Invoquer le volcan, ce n'est pas habile sur le plan de l'image" explique-t-on.


 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.