Bond des émissions de CO2 à cause de la Chine et de l'Inde : la menace se précise

 |   |  275  mots
Selon l'Agence américaine d'information sur l'énergie (EIA), les émissions de gaz à effet de serre dues à la consommation de charbon, de pétrole ou de gaz naturel passeront de 29,7 milliards de tonnes en 2007 à 42,4 milliards de tonnes en 2035.

Les émissions de dioxyde de carbone imputées aux énergies fossiles devraient augmenter de 43% d'ici 2035 par rapport à 2007 si leur réduction ne fait pas l'objet d'un accord international, prédit l'Agence américaine d'information sur l'énergie (EIA). Les émissions de gaz à effet de serre dues à la consommation de charbon, de pétrole ou de gaz naturel passeraient de 29,7 milliards de tonnes en 2007 à 42,4 milliards de tonnes en 2035, écrit l'EIA dans son document annuel de prévisions à long terme.

L'essentiel de ces émissions proviendra des pays à forte croissance économique, comme la Chine et l'Inde, où la demande d'électricité devrait exploser. "Compte tenu de la forte croissance économique attendue et des politiques actuelles avec une dépendance toujours élevée aux énergies fossiles dans les pays non membres (de l'OCDE), l'essentiel de l'augmentation viendra" de ces pays, dit le rapport de l'EIA.

L'agence fédérale américaine souligne que ce risque est lié à l'absence de politiques nationales ou de traité international contraignant sur la lutte contre les changements climatiques. Les puissances industrialisées et les pays en développement peinent à s'accorder sur des mesures visant à réduire les émissions de CO2 et prévenir les sécheresses, vagues de chaleur ou inondations dues aux changements climatiques.

Le Congrès américain n'a toujours pas adopté le projet de loi sur le climat et l'énergie, susceptible de donner un nouvel élan aux discussions internationales. L'avenir du texte reste incertain en raison de l'opposition des élus d'Etats producteurs de pétrole ou de gaz. L'Union européenne entend pour sa part s'en tenir à ses engagements actuels et ne pas les revoir dans l'immédiat à la hausse.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/05/2010 à 14:09 :
Bien qu'étant considéré comme le pays le plus pollueur de par le taux global d'émissions de CO2 du pays, il faut prendre en compte plus de données avant de condamner ce pays. Il est important de prendre en considération les émissions de CO2/habitant, le nombre d'usines étrangères délocalisées, sa place de leader dans la culture biologique, la production de produits écologiques (ampoules basses consommation, éoliennes, ...) etc.
Voilà le lien d'un article à ce sujet : <a href="http://gcbsourcing.com/Fr/Blog/import-export-chine/le-bio-et-les-pays-emergents-tel-que-la-chine-mise-a-mal-de-certaine-idees-recues">mise à mal des idées reçues concernant la Chine, l'écologie et le bio</a>
Ne nous déculpabilisons, ni ne nous déresponsabilisons pas trop vite !
a écrit le 26/05/2010 à 8:02 :
Toute cette histoire part du postulat que le taux de CO2 influe sur le climat. Cela n'a encore jamais ete demontre ! Le president de la commission de l'ONU en charge de ce probleme climatique a demissionne car plusieurs supercheries ont ete decouvertes (prevision de l'elevation du niveau des ocean completement fausse, mesonge sur la populations d'ours polaires qui sont en fait en surpopulation etc...) Si la Terre avait toujours eu un climat stable ca se saurait... Juste pour info des documents a propos de la construction de la cathedrale de Strasbourg relatent qu'au 13 eme siecle ont mangeait des fraise a noel a Strasbourg. Je ne pense pas qu'a cette epoque beaucoup de charbon ou de petrole ait ete brule !!!! L'activite solaire est le moteur essenciel des changements climatiques.
Reveillons nous, on nous ment (probablement pour mieux nous faire avaler de nouvelles taxes sur les produits petroliers).
a écrit le 26/05/2010 à 8:02 :
BP symbolise le comprtement planétaire : plutot que d'investir pour éviter les catastrophes, on préfère payer 10 fois plus cher pour réparer les pots cassés. Sauf qu'avec le climat la facture risque d'être un peu plus salée... Rendez-vous en 2050 pour la troisième guerre mondiale autour du controle de l'eau ou du blé.
a écrit le 26/05/2010 à 3:58 :
Il faut que les chinois et les indiens reviennent à leur mode de vie des années 70, qu'ils se contentent de leur 1$/jour. et en même temps les occidentaux continuent à vivre leur americain way of life. le monde serait infiniment plus parfait.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :