Grèves sur les retraites : du mieux à la SNCF, encore des problèmes de carburant, la gauche rêve d'un CPE bis

 |   |  1184  mots
Semaine clé pour la réforme des retraites avec un vote solennel attendu sans doute mercredi. La gauche demande à ce que la loi ne soit pas promulguée comme pour le CPE. La SNCF prévoit pour ce lundi un trafic TGV quasi-normal et une nette amélioration pour les trains régionaux. Sur le front du carburant, un quart des stations-service manque encore d'essence et de diesel. Et cela risque d'empirer aujourd'hui.

Semaine clé pour la réforme des retraites avec un vote solennel attendu sans doute mercredi avant la prochaine journée de mobilisation prévue jeudi avant une autre programmée samedi. Dimanche, le patron de la CGT, Bernard Thibault, et l'ex-Premier secrétaire du parti socialiste (PS) et candidat auto-déclaré aux primaires du PS pour la présidentielle de 2012 ont chacun, le premier sur France 5, le second à La Tribune BFM, appelé Nicolas Sarkozy à ne pas promulguer la loi sur cette réforme des retraites comme cela s'était passé avant le CPE, le contrat premier embauche, objet là aussi d'une très forte mobilisation de la rue et qui, du coup, n'avait jamais été appliqué.

Selon la ministre de l'Economie Christine Lagarde, interviewée ce lundi sur Europe 1, le coût de ces grèves contre la réforme des retraites atteint "entre 200 et 400 millions d'euros par jour". l'industrie chimique a récemment annoncé qu'elle perdait 100 millions d'euros de chiffre d'affaires par jour à cause de ces conflits sociaux.

Du côté des transports face à ces mouvements sociaux, la situation est contrastée ce matin. En ce premier lundi des vacances de la Toussaint, la SNCF prévoit un trafic TGV quasi-normal et une nette amélioration pour les trains régionaux.

Voici ses prévisions dans le détail :
> Pour Transilien, le trafic en pointe sera en moyenne de 7 trains sur 10.
> Pour TER, le service sera en moyenne de 2 services sur 3.
> Le trafic TGV sera supérieur à 8 trains sur 10.
> Pour les trains Corail de jour et de nuit (Lunéa), le trafic sera de 6 trains sur 10.
> Trafic normal sur Eurostar et Thalys.
SNCF conseille à ses clients de prendre en compte ces informations pour organiser leurs
déplacements.
Pour se renseigner sur les prévisions de circulation sur SNCFDIRECT :
> Se connecter www.sncf.com et www.infolignes.com pour tous les trafics
www.abcdtrains.com pour les prévisions Transilien par gare,
www.ter-sncf.com pour le trafic TER.
> Numéros verts 0 805 90 36 35 pour Grandes Lignes, TER, Téoz et Intercités
0 805 70 08 05 pour Transilien
> Ecouter SNCF la radio : Un point trafic toutes les 15 mn
depuis l'application SNCF Direct sur smart-phone
et tous les sites internet SNCF (www.sncflaradio.com)
France Bleu Ile-de-France : 107.1
> Tél. portable sncf.mobi pour accéder en temps réel aux informations.
Service de presse SNCF : 01 53 25 63 21
Communiqué n 11- Paris, le 24 octobre 2010
page 2/3
- Trafic Transilien : 7 trains sur 10 en pointe. Interconnexion assurée sur les RER A, B et D.
Service normal sur la ligne A. Des trains supplémentaires sont susceptibles d'être mis en circulation.
- Trafic TER : 2 services sur 3. Les programmes de transports régionaux font l'objet d'un
communiqué par chaque région SNCF. Les correspondances avec les TGV ne sont pas garanties.
- Trafic Intercités : 7 trains sur 10.
- Trafic TGV :
o Plus de 9 trains sur 10 sur les relations au départ ou à l'arrivée de Paris.
o 6 trains sur 10 en moyenne sur les TGV province-province.
- Trafic Téoz : 6 trains sur 10.
- Trafic international :
o Trafic normal sur Eurostar et Thalys.
o Trafic normal pour l'Allemagne.
o 8 trains sur 10 pour la Suisse (normal sur Zürich, 7 trains sur 10 sur Lausanne et Genève)
o Trafic de jour vers l'Italie : un aller-retour Paris-Milan
o Trafic de nuit normal dans les deux sens avec l'Italie (Rome et Venise) et l'Allemagne
(Berlin).
- Trafic de nuit Lunea assuré sur les relations Paris-Nice, Paris-Hendaye-Tarbes et
Paris-Toulouse.
Tout billet de grandes lignes sera valable pendant la période, à bord de tout train circulant ce jour-là sur la
relation considérée.
Les clients préférant annuler un voyage comportant une réservation pour un train de la période concernée
pourront le faire sans frais au guichet, quel que soit le tarif."

Sur le front du carburant, une station service sur quatre en France n'est pas approvisionnée dimanche mais seules cinq stations d'autoroute sur 350 sont fermées, a déclaré Raymond Soubie, conseiller social de l'Elysée.

En raison des départs en vacances de la Toussaint, le gouvernement a donné la priorité à l'approvisionnement des stations d'autoroute. "Au moment où nous parlons, sur 350 stations service d'autoroute, vous en avez cinq qui sont privées de carburant", a dit Raymond Soubie sur Europe 1.

"Globalement, il y a actuellement une station service sur quatre qui n'est pas approvisionnée", a-t-il ajouté. Les régions les plus touchées sont le grand Ouest et l'Auvergne, a dit Raymond Soubie. "Il y a un problème logistique difficile, très difficile" pour approvisionner les stations, en raison de l'arrêt des raffineries et du blocage de dépôts et terminaux pétroliers, a-t-il précisé.

"La situation ne va pas se détériorer et va s'améliorer mais très progressivement", a promis le conseiller aux affaires sociales de l'Elysée. Le ministre de l'Energie Jean-Louis Borloo avait fait état vendredi de 20 à 21% de stations ne fonctionnant pas normalement et prévoyait samedi que les derniers "4% à 5%" des stations d'autoroute à sec seraient approvisionnées dans la journée.

L'Union française des industries pétrolières (Ufip) s'attend à une difficulté ponctuelle ce lundi car "les lundis sont toujours plus tendus", les stations étant moins alimentées le dimanche malgré l'autorisation exceptionnelle de circuler pour les transporteurs d'hydrocarbures. "Une fois le fait de demain (lundi) passé, ça va reprendre très progressivement", a assuré à Reuters un responsable de la communication de l'Ufip.

Deux des 12 raffineries françaises (Donges, près de Saint-Nazaire, et Feyzin, près de Lyon) ont déjà décidé de poursuivre la grève la semaine prochaine, a dit à Reuters Charles Foulard, de la CGT Total. "Je ne peux pas vous dire ce qui va arriver entre maintenant et jeudi", journée de grève nationale, a-t-il dit. "On aura des assemblées générales dans tous les raffineries dès demain (lundi) pour réexaminer la situation. Tout est à débattre avec les salariés et dépendra de la mobilisation des salariés. Nous sommes tous en train de regarder ce qui se passe au niveau national aussi", a ajouté le représentant syndical.

Le principal dépôt pétrolier du Sud-Est de la France a été de nouveau bloqué lundi à Fos-sur-Mer par des agents du port et des dockers, a-t-on appris auprès de la préfecture des Bouches-du-Rhône. Les accès au dépôt pétrolier de Fos (DPF), qui a été bloqué vers 04h00, avaient déjà été entravés ces derniers jours par les grévistes avant d'être libérés par les forces de l'ordre.

A l'inverse, le dépôt de Saint-Pierre des Corps, près de Tours, en Indre-et-Loire, a été débloqué ce lundi matin par les forces de l'ordre.

Selon les syndicats, sept des 12 raffineries françaises ont voté lundi la poursuite de la grève. Les autres devaient se prononcer par vote dans la journée sur la poursuite du mouvement contre la réforme des retraites, qui dure depuis le 12 octobre.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :