Fret SNCF : Mais où sont passés nos wagons ?

 |   |  331  mots
Copyright Fret SNCF
Copyright Fret SNCF (Crédits : FRET SNCF)
A l'approche de Pâques, les cheminots sont invités à partir non pas à la chasse aux oeufs, mais à la recherche des wagons perdus...

N'avez-vous pas vu un wagon égaré au détour d'une voie de garage isolée ? L'antenne Fret de la SNCF interroge ses cheminots car elle s'est aperçue d'un problème : près de 150 wagons (a priori vides) ont été égarés depuis 2003. Les voilà donc portés disparus, paumés quelque part sur une voie de garage des 31.385 kilomètres de voies ferrées du réseau français ou dans un recoin de l'un des nombreux ateliers de maintenance répartis dans toute la France.

82 euros de récompense

En cause : des incohérences entre le système d'informations concernant leur localisation et leur localisation physique réelle. Il arrive en effet qu'entre deux chargements, les wagons vides soient parqués sur des voies de garage ou dirigés vers des ateliers de maintenance, et finissent  quelques fois... par y être oubliés. Des étourderies qui coûteraient 900.000 euros annuel à l'entreprise publique, d'après un syndicat. Pour motiver ses salariés, FRET SNCF a tout prévu : 82,10 euros de récompense sont promis à tout dénicheur d'un wagon perdu, parmi les deux millions de wagons traités chaque année par ses agents.

Un manque d'effectifs ?

L'anecdote peut prêter à sourire. Elle est pourtant l'occasion pour les syndicats d'attirer l'attention sur l'une de leurs préoccupations majeures : l'emploi. "Si à première vue, ce challenge pourrait être risible, il n'en est pas moins l'expression d'un drame économique et humain qui se joue chaque jour dans la plus grande indifférence", s'indigne la CFDT Transports Environnement dans un communiqué. Il faut dire que d'après ce syndicat, "les effectifs du FRET SNCF sont passés de 12.850 en 2009 à 8.823 en 2012" sans diminution proportionnelle du trafic de fret. D'où son mécontentement : "On a vidé de leurs substances humaines les sites chargés d'identifier ce type d'erreurs d'aiguillage", fait valoir Fabian Tosolini, un représentant de la CFDT. Un point qui sera évoqué ce jeudi, lors d'un Comité d'entreprise de la SNCF.

avec AFP

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/04/2013 à 19:30 :
chaque wagon a un marquage bien identifiable par un numéros comme nos voiture mais avec une dizaine de chiffre qui corresponde au code pour la france ou étranger, le propriétaire sncf ou privée, la référence du wagon et son identifiant pour savoir si ses un wagon plat ou fermer ou pour quel transport il est affecter et tous ses informations sont saisi par informatique, mais il arrive que certain wagon soit poser depuis des année sur des embranchement, chez des clients qui ont fermer leurs quai de déchargement et avec le temps ils sont passer au oubliette, une puce sur chaque wagon et irréalisable ses comme si l'on poser une puce sur chaque véhicule, voiture, scooter, moto, camion, mobylette, vélo qui circulent mission impossible.
salutation
a écrit le 02/04/2013 à 18:16 :
a BETTEMBOURG nous trouvons tout mais ils ne sont pas chez nous l'organisation est parfaite sauf quand la frontière est passée
a écrit le 02/04/2013 à 15:44 :
Adeline Raynal, dans son article pense "qu'a priori, les wagons (sont) vides", cette précaution est importante, car au vu du nombre de disparitions enregistrées chaque année en France, je pense que la police devrait se mettre sur cette piste pour conclure certains dossiers. Avec un avantage pour elle, plus exactement pour pour ses oeuvres, les 82.10 euros seront pour elles!
D'autre part, j'aimerai bien savoir comment la somme de 82 euros et 10 centimes a été déterminée! Peut être que dans la réponse, on trouvera le pourquoi de ces disparitions?
Adeline, vous avez trouvé une source inépuisable d'articles!
a écrit le 29/03/2013 à 16:02 :
Encore un exploit du fret SNCF...il y a quelques décennies cette subdivision de la SNCF ne se portait pas trop mal. Puis est venu le temps de la gestion assurée par les syndicats, le communiste en particulier. Aujourd'hui ces cheminots encartés constatent qu'ils n'ont même pas été capables de sauvegarder leur outil de travail: et leurs enfants se retrouvent au chômage. On ne récolte que ce que l'on sème!
a écrit le 29/03/2013 à 14:53 :
Simple, c'est le syndicat qui a proposé la solution : un agent par wagon, et le tour est joué !!!!
a écrit le 29/03/2013 à 1:10 :
On a exactement le même problème chez nous a Air France, des conteners ( fret ou bagages)..partout dans le monde!! Et ça coûte très cher!!
Réponse de le 02/04/2013 à 15:35 :
Il y a quelques années, ma valise a été "perdue". Dans le hangar où j'ai été conduit, il y avait des centaines de valises "en attente". Nombreuses été celles qui portaient les noms et adresses des propriétaires. Quand je me suis étonné que ces valises ne soient pas livrées à leurs propriétaires, ont m'a dit qu'ils devaient venir les chercher, mais apparemment, personne n'était chargé de les en informer!
Je pensais que ce "bon" vieux temps été révolu, notamment avec l'informatique, les codes barres... A vous en croire, rien n'a changé!
Comme le voyageur immobile de Jean Giono, les valises le sont aussi!
a écrit le 28/03/2013 à 17:56 :
merci d'avoir donné des idées aux récupérateurs de métaux!
a écrit le 28/03/2013 à 16:47 :
On perd très souvent des clous, de la petite monnaie, les lentilles, mais je ne savait pas qu'on pourrait perdre des wagons!!!
a écrit le 28/03/2013 à 14:59 :
ils ont été "egarés" vides ou pleins
a écrit le 28/03/2013 à 14:32 :
S'il ne sont pas capables de géolocaliser des wagons , qui en plus, ne peuvent rouler sur autre chose que des rails , il ne faut pas s'étonner de leur performances remarquables face au transport routier.
a écrit le 28/03/2013 à 14:27 :
La Tribune nous montre la l'art de susciter la polémique et de faire bondir tous les trolls qui hantent les forum en leur jetant un os à ronger....

l'article en question indique que la SNCF aurait égaré en 10 ans 150 wagons ( 15 par an ) alors qu'elle en traite 2 000 000 par an

Ce qui nous fait 100 ( 15 / 2000000 ) 0.00075 % de pertes par an.... Avec un tel taux de pertes, il faudrait 1333 années pour que la SNCF perde 1 % de ces wagons....


Réponse de le 28/03/2013 à 17:08 :
Vous faites comme si la Sncf ne perdrait que 15 wagons sur 2 millions de wagons qu'elle aurait, en fait pour traiter 2 millions de wagons, supposons par exemple qu' un wagon est traité 200 fois par an en moyenne, ca voudra dire qu'en fait la sncf aurait 10000 wagons, et là vous auriez juste sous-estimé le taux de perte de 200 fois ...
a écrit le 28/03/2013 à 13:50 :
Les syndicats plaident pour eux mêmes, on les comprend mais il ne faut surtout pas les écouter. Cette affaire est de pure organisation et avec les moyens de géolocalisation, c'est résolvable.
a écrit le 28/03/2013 à 13:47 :
cela montre encore plus l'état de décrépitude de la SNCF et l'incompétence de Pépy
a écrit le 28/03/2013 à 13:31 :
paumés svp!
a écrit le 28/03/2013 à 12:32 :
Article intéressant, mais il faudrait quand même soigner un plus l'orthographe.
a écrit le 28/03/2013 à 12:22 :
Je trouve qu'avec une perte de 900 000 $/an en raison de ces 'pertes', il y a de quoi acheter une puce GPS pour chaque Wagon et acheter un ordinateur et un logiciel de suivi. Je doute que la création de 4000 emplois sera plus efficace qu'un bon logiciel de suivi en temps réel. J'imagine même que cela peut aider pour les opérations logistiques de préparation des trains, suivi des livraisons...
Réponse de le 28/03/2013 à 14:47 :
le logiciel existe,et l'erreur est humaine les wagons sont juste dans des entrepôts ...... autres que leur lieu d'atache
a écrit le 28/03/2013 à 12:16 :
Je vois que la SNCF n'est pas mieux gérée que l'Etat.
Réponse de le 28/03/2013 à 14:21 :
Bien sur que non puisque C'EST l'etat.... PRIVATISATION!
Réponse de le 28/03/2013 à 14:28 :
la SNCF aurait égaré en 10 ans 150 wagons ( 15 par an ) alors qu'elle en traite 2 000 000 par an

Ce qui nous fait 100 ( 15 / 2000000 ) 0.00075 % de pertes par an.... Avec un tel taux de pertes, il faudrait 1333 années pour que la SNCF perde 1 % de ces wagons....

Si seulement toutes les entreprises privées pouvaient afficher des pertes de 0.00075 %
Réponse de le 28/03/2013 à 16:45 :
tout a fait "taux de perte"; cela represente quand meme 900ke/an ..
Réponse de le 29/03/2013 à 10:58 :
Vous comparez des choux et des carottes ... le taux de perte se calcule par rapport au parc de wagons, et non pas par rapport aux nombre de voyages. La SNCF annonce disposer de 27.000 wagons, soit un taux de perte de 0,55 pour cent en 10 ans. Donc une erreur d'un facteur 740.
a écrit le 28/03/2013 à 12:11 :
ils pourraient etendre la prime a tous ... je chercherai pour eux sans probleme...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :