Air Samoa joue les pionniers : le prix des billets d'avion dépend du poids des passagers !

Cette petite compagnie aérienne des Samoa affirme que sa formule destinée à lutter contre l'obésité et la hausse des cours du carburant rencontre un franc succès. Elle l'étend à d'autres lignes.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2010 Thomson Reuters)

Le week-end dernier aux Etats-Unis, la question du prix des billets d'avions en fonction du poids des passagers était largement commentée sur les plateaux de télévision. Un académicien norvégien Bharat P. Bhatta conseille en effet aux compagnies aériennes de classer les passagers en trois catégories (léger, normal, lourd) et d'élaborer une tarification différenciée selon les cas. Ce sujet sensible est récurrent outre-Atlantique. Il revient tous les deux ou trois ans sur la table aux Etats-Unis où un grand nombre d'Américains sont concernés par l'obésité. Avec la flambée du prix du carburant, les compagnies aériennes américaines ont maintes fois essayé d'augmenter les prix pour les personnes obèses. Au-delà des transporteurs américains, le poids des passagers est un enjeu pour toutes les compagnies aériennes. Il augmente chaque année, explique t-on dans une compagnie. Dans ce contexte, l'expérience d'Air Samoa vient mettre un peu d'eau au moulin.

Vif succès selon Air Samoa

 Cette petite compagnie aérienne des Samoa qui a introduit il y a quatre mois une tarification différente selon le poids des passagers, rencontre un vif succès selon la direction, qui assure qu'il s'agit d'une première mondiale. Son PDG, Chris Langton, assure que « les personnes obèses reconnaissent que le système pay-by-weight (payez selon votre poids) est le plus juste en dépit du fait qu'ils payent plus qu'une personne plus légère ». Les passagers payent entre 1,32 tala et 3,8 tala par kilo (0,44-1,30 euro/kilo). Du coup, la compagnie va étendre cette grille aux vols reliant ces petites îles du Pacifique à leurs nations insulaires voisines. Ces liaisons vers Tonga et les îles Cook doivent être lancées cette année. Selon un rapport de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) vieux de 2007, 75% des habitants des zones urbaines des Samoa souffrent de surcharge pondérale.

 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 29
à écrit le 06/04/2013 à 18:47
Signaler
Moi je me dis juste que si les autres payaient plus cher, eh ben moi, je pourrais voyager pour quasiment rien.....

à écrit le 03/04/2013 à 19:22
Signaler
Je ne crois pas que ce principe soit juste. On n'est pas forcément responsable de son poids. Les légers voyageront et les obèses resteront chez eux? C'est un principe très individualiste et montrant l'égoïsme de notre société. La péréquation me paraî...

à écrit le 03/04/2013 à 18:29
Signaler
A partir de maintenant, quand ma femme monte à côté de moi en voiture, si elle prend du poid je lui demande 10 euros !!

à écrit le 03/04/2013 à 18:27
Signaler
Ah... une bonne idée, si les maigres payaient moins d' impôts ?? les conditionnements alimentaires dans les supermarchés, des petits paquets pour les maigres ( moins chers) et des paquets plus gros pour les obèses ( plus chers ) ?? Mettre une balan...

à écrit le 03/04/2013 à 16:40
Signaler
Au même titre que le poids des bagages, c'est une solution juste puisque le cout du transport dépend, aussi, du poids transportés. Une question non abordée, est celle de la réduction consentie aux anorexiques...

à écrit le 03/04/2013 à 15:45
Signaler
Un passager plus lourd, quelle qu'en soit la raison, consomme plus de carburant. Il est donc normal qu'il paie plus cher qu'un passager plus léger qui en consomme moins.

le 03/04/2013 à 16:23
Signaler
Une femme entre 20 et 30 ans à plus de chance de partir en congés maternité. Il est donc normal qu'une entreprise préfère embaucher un homme plutôt qu'une femme. Ça ne vous choque toujours pas?

le 03/04/2013 à 16:29
Signaler
D'ailleurs, c'est pareil au bistrot. Je devrais payer moins.

le 03/04/2013 à 17:39
Signaler
@ :-): une entreprise, c'est fait pour gagner de l'argent, pas pour faire du social.

le 03/04/2013 à 17:57
Signaler
@:) l'analogie n'est pas recevable. Le poids se mesure et est un fait. Votre histoire de "chance" de maternité n'a rien à voir. Comme le dit Yvan : si au bistrot on consomme 2 verres, on paie pour les 2.

le 03/04/2013 à 18:18
Signaler
Bientôt les femmes enceintes qui seront sur leur lieu de travail, toucheront moins de salaire parce qu' elle prendront plus de place ??? Cela ne s' appellerait pas de la ségrégation ???

le 03/04/2013 à 18:24
Signaler
@Patrickb : oui, je sais, c'est pour cela qu'il y a des lois contre les discriminations (enfin, pour "faire du social"). @Thargor : Si mon analogie ne vous plaît pas (pourtant basé sur un trait physique), quand je vais dans un restaurant à volonté,...

à écrit le 03/04/2013 à 15:02
Signaler
L'équipe des Samoa c'est du lourd; il y a quelques piliers qui assurent dans le Top 14 au delà des 135kg. Possible qu'ils soient assez représentatifs du reste la population

le 03/04/2013 à 16:32
Signaler
Ha ! Une dépêche de Reuters vient de tomber : L'équipe de Samoa se rendra à la nage aux prochains matchs en dehors de ses îles.

à écrit le 03/04/2013 à 14:56
Signaler
Ils feraient mieux de calculer leur tarif suivant l'Indice de Masse Corporelle et non sur le poids...

le 03/04/2013 à 16:24
Signaler
@fossdone: et en quoi la masse corporelle va-t-elle changer le plan de chargement de l'avion ? sauf si tu nous démontres qu'un kilo de plumes ne fait pas le même poids qu'un kilo de plomb :-)

le 04/04/2013 à 14:59
Signaler
Comme il est dit, c 'est une mesure prise afin de lutter contre l'obésité avant tout. Donc quelqu'un de grand mais qui est normalement constitué ne devrait pas être pénalisé... ou alors autant exclure également tous les grands, et faire voyager que d...

le 31/12/2013 à 16:15
Signaler
TT A FAIT D'ACCORD CA DOIT ETRE SELON L IMC

à écrit le 03/04/2013 à 14:55
Signaler
Ca me rappelle la pesée des conquêtes par Thierry Lhermite. "Aujourd'hui, je me suis fait 3 tonnes de passagers. Le mal pour décoller, je t'explique pas.."

à écrit le 03/04/2013 à 14:42
Signaler
C'est scandaleux, le lien entre poids et obésité étant loin d'être évident. Avec 2m et 100kgs on est moins "gros" qu'une personne de 1m50 et 80 kgs, donc la lutte contre le surpoids est quand même un prétexte facile...

le 03/04/2013 à 14:52
Signaler
Moui... Mais en cas de mécontentement envers le personnel, vous avez tout de même le droit de leur casser la figure.

le 03/04/2013 à 15:34
Signaler
Il ne faut pas oublier que pour une compagnie aérienne, le coût du transport est lié au poids du passager, pas à sa taille. Chaque kilo de plus entraîne une augmentation de la consommation. Rendre proportionnelle au poids du passager la surchage carb...

le 03/04/2013 à 16:21
Signaler
Ça a un sens commercial, mais faire payer un individu sur un motif auquel il ne peut rien ce n'est pas viable moralement. C'est comme les entreprises qui n'embauche pas les jeunes des quartiers sensibles, parce que, statistiquement, il y a plus de ch...

le 03/04/2013 à 18:03
Signaler
@:) @ :)), vous trouvez normal de payer votre essence au litre pour votre voiture. Pourquoi en serait il différent quand vous prenez l'avion? A un instant t, certes, votre individu n'y peut rien, mais sur une période de temps suffisamment longue, c'e...

le 03/04/2013 à 18:27
Signaler
C'est peut être un choix d'être plus ou moins lourd que son propre poids, mais il y a des limites... comme je disais en faisant 1m50 ou 2m on tendra pas vers le même poids...

à écrit le 03/04/2013 à 14:16
Signaler
Enfin un peu de justice... oui, oui, je suppose que tout le monde ne sera pas d'accord.

le 03/04/2013 à 14:26
Signaler
La plupart des samoans sont en surpoids, c'est uniquement un bon moyen de faire plus d'argent!

le 03/04/2013 à 14:48
Signaler
D'accord... Donc, la compagnie aurait du d'appeler Air Sumo, non..??

le 03/04/2013 à 16:56
Signaler
ouais gros +1

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.