La taxe « Chirac » sur le transport aérien a rapporté un milliard d'euros en France

 |   |  375  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Six ans après son lancement en 2006, la taxe de solidarité sur les billets d'avion pour financer des programmes de santé dans les pays en développement a rapporté 185 millions d'euros en 2012 et plus d'un milliard depuis 2006.

Un milliard d?euros. C?est ce qu?a rapporté depuis son lancement le 1er juillet 2006 la taxe de solidarité sur les billets d?avion destinée à aider le financement des programmes de santé des pays en développement (sida, paludisme, tuberculose essentiellement) selon la Direction générale de l?aviation civile (DGAC).

De 1 à 40 euros
Chère au président Chirac, cette taxe est comprise entre 1 euro pour les vols domestiques et intra-européens au départ de France en classe économique (4 euros pour un vol international) et 40 euros en classe affaires ou première sur un vol international (10 euros pour un vol intérieur ou intra-européen).

Polémique avec les compagnies aériennes

Cette taxe avait suscité à l?époque une polémique avec les compagnies aériennes françaises qui, si elles s?inquiétaient de cette taxe qui ne concernait que leur secteur. Dès son élaboration la Fédération nationale de l'aviation marchande (Fnam) déclarait que «cette taxe pénalisera lourdement le transport aérien français». «J'adhère à l'objectif, mais j'émets des réserves et des réticences sur le fait de taxer une économie particulière. C'est une entorse à la neutralité fiscale», expliquait quant-à lui fin 2005 le patron d'Air France-KLM Jean-Cyril Spinetta. Pour autant, après la modification du dispositif pour éviter que la taxe ne concerne pas les vols en correspondances et ne crée une distorsion de concurrence, Jean-Cyril Spinetta estimait que «par rapport à ce qui avait été évoqué, les conséquences seront infiniment moins pénalisantes. Cette taxe n'est pas une menace susceptible de remettre en cause notre discours volontariste». A l'époque les résultats d'Air France-KLM étaient excellents. Aujourd'hui, ils sont mauvais.

Difficultés à faire des émules

Pour autant, la France n?a pas réussi à faire des émules. A part six pays africains, le Chili et la Corée du sud, aucun autre pays n?a introduit une telle taxe sur l?aviation. L?Hexagone apporte ainsi la plus grande partie des fonds d?Unitaid, l'organisme qui reçoit les fonds. Six ans après, cette taxe n?a jamais atteint son objectif de rapporter 210 millions d?euros en année pleine. En 2012, elle a néanmoins rapporté à 185 millions.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/11/2013 à 12:21 :
Comment persister dans la bêtise " Pour autant, la France n'a pas réussi à faire des émules. A part six pays africains, le Chili et la Corée du sud, aucun autre pays" soit si je compte bien neuf pays sur 207, c'est peu, mais ça ne fait rien, continuons.
a écrit le 26/01/2013 à 19:13 :
C'est étonnant que Hollande ne se soit pas encore approprié l'invention de la taxe
a écrit le 24/01/2013 à 13:11 :
Vu comment la France est partie, nous devrions bientôt avoir le niveau d'un pays en voie de développement. Récupérons-nous alors une partie de cet argent :-) ?!
a écrit le 24/01/2013 à 11:49 :
Encore une taxe,nous sommes les champion du monde des taxes,un problème une taxe,voila comment on résous les problèmes en France.il serait intéressant de savoir ou va l'argent, a quoi cela a vraiment servi ,et surtout faire certifier les comptes pour avoir un droit de regard a minima,car même un compte certifié de nos jours peut avoir une valeur toute relative,tiens un boulot pour la cours des comptes,ça va les occuper...

et arrêtez de nous ponctionner putain,on est vraiment a saturation.
a écrit le 24/01/2013 à 10:48 :
amusant le nom de cette taxe accolée à quelqu'un qui n'a quasiment jamais payé un billet d'avion de sa poche! facile de faire de la solidarité à bon compte avec l'argent des autres
a écrit le 23/01/2013 à 19:33 :
Et cela a permis de dépenser combien en plus, 2 ou3 .;milliards de plus, ou plus, pour ne rien avoir en retour ...
a écrit le 23/01/2013 à 13:36 :
encore une taxe inutile qu'il faut supprimer ! A qui va profiter cet argent, destiné aux pays en développement ? C'est une honte que les français aient à payer la politique de santé d'autres pays alors que la nôtre est bien mal en point.
Réponse de le 23/01/2013 à 15:11 :
Surtout: nous sommes en droit d'EXIGER ses comptes, publiquement présentés, de ce nouveau machin "Unitaid", dont je ne serais pas étonné que les fonds collectés par la taxe aillent financer leurs billets d'avion et hôtels **** aux copains partis explorer les "besoins médicaux" des potentiels bénéficiaires de cette construction tout ce qui a de plus louche et opaque
a écrit le 23/01/2013 à 13:04 :
La France est la championne du monde pour créer des taxes. Elle a besoin d'argent, elle emprunte sur notre dos et celui des futurs générations. Et elle verse ses taxes aux autres. Toujours de bonnes intentions, nos gouvernants d'hier et d'aujourd'hui ne doivent pas s'étonner ensuite que nos compagnies françaises sont en perte de vitesse ... Ils s'intéressent un peu à l'emploi mais pas aux entreprises. Ils en connaissent le résultat avec la courbe du chômage
Réponse de le 23/01/2013 à 14:48 :
cette taxe est equivalente pour la performance française à un handicap de poids ajouté à un cheval lors des courses. Esperons que cet argent soit utilisé pour acheter des vaccins français, des medicaments made in france, et pas des villegiatures aux dirigeants des pays concernés
a écrit le 23/01/2013 à 12:38 :
Grâce a cette taxe et à d'autres le pavillon aéronautique Français est en grand danger aujourd'hui comme l'automobile ou d'autres industries de l'hexagone et la distorsion de concurrence intra européenne entre les compagnies aériennes n'est pas la moindre !
Nous allons doucement dans l'aérien vers la même situation que feu la marine marchande Française et nous ne voyons comme d'habitude, aucun de nos brillants politiciens réagir inconscients qu'ils sont de la situation!
Il sera sans doute déjà trop tard lorsqu'ils se réveilleront
a écrit le 23/01/2013 à 12:24 :
Hé oui on paie pour les autres peuple. Le top du top. Maintenant ces pays là on de la croissance, nous non mais on paie. Finalement vaut mieux aller prendre l'avion un peu plus loin pour y aller le train ça permet de profiter du paysage

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :