Turkish Airlines ce nouveau géant du transport aérien qui fait trembler Air France

 |   |  578  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Adrian Pingstone/wikimedia)
Moins d'un mois après avoir commandé 117 Airbus, la compagnie turque achète 95 Boeing. Des commandes qui traduisent l'incroyable ascension de cette compagnie qui joue aujourd'hui dans la cour des grands du secteur. Décryptage.

Turkish Airlines impressionne. Moins d'un mois après avoir commandé 117 Airbus pour 9,3 milliards de dollars au prix catalogue (dont 35 options), la compagnie turque annonce ce mardi avoir une nouvelle passé commande géante auprès de Boeing cette fois : 70 B737 (pour 6,9 milliards de dollars) assortis de 25 options (2,5 milliards) Il s'agit d'un mélange du modèle 800 (à la fois en version classique et version remotorisée baptisée Max) et du modèle 800 Max. Vingt avions seront livrés en 2016, 20 en 2018, 15 en 2019, 30 en 2020 et 10 autres en 2021.

32 nouvelles lignes en 2012!
Ces commandes traduisent les énormes ambitions de ce géant en cours de constitution qui croît à marche forcée. Après un bond de 20% du trafic passagers en 2012 (à près de 39 millions) qui a accompagné l'ouverture de 32 nouvelles lignes, Turkish Airlines espère cette année atteindre la barre des 46 millions, et réaliser chiffre d'affaires de 9,7 milliards de dollars. Pour rappel en 2009, Turkish Airlines transportait 29 millions de passagers, après plusieurs années de croissance entre 2004 et 2008 traversées dans l'anonymat. L'incroyable ascension de Turkish Airlines a été mise en lumière pendant la crise de 2008 et 2009. Contrairement à l'ensemble du secteur, qui perdait des milliards de dollars, réduisait la voilure et mettait le frein sur les investissements, le transporteur turc, lui, a dégagé des profits, maintenu une très forte croissance de ses capacités et multiplié les commandes d'avions. Un profil partagé par deux autres compagnies seulement : Emirates, le mastodonte de Dubai, et l'irlandaise Ryanair, la première low-cost d'Europe.

Air France impressionnée
Avec une différence de taille : le transporteur turc, coté en Bourse (51 % du capital est privé), n'est pas soupçonné par ses concurrents de bénéficier d'aides publiques pour expliquer une telle réussite. A peine pointe t-on, en guise de distorsion de concurrence, la faiblesse de ses coûts salariaux. Au contraire, Turkish Airlines suscite plutôt l'admiration de ses concurrents. «Ils sont vraiment impressionnants », explique-t-on chez Air France, où elle est désormais présentée comme un véritable danger au même titre que les compagnies du Golfe. Il y a de quoi. La compagnie turque a les dents longues. Aujourd'hui, elle dispose d'une flotte de 215 avions (65 de plus qu'il y a à peine trois ans).

Quatrième compagnie européenne
La rentabilité suit. En 2012, le bénéficie d'exploitation a atteint 449 millions d'euros. Turkish Airlines à la quatrième place des transporteurs membres de l'association des compagnies européennes - l'AEA, qui ne compte pas de low-cost -, derrière Lufthansa, Air France et British Airways. Il y a quelques années, Turkish occupait encore la huitième place.
La compagnie turque bénéficie de plusieurs atouts. Notamment l'excellente situation géographique de son hub d'Istanbul entre l'Europe et le Moyen-Orient, le Caucase, l'Afrique de l'Est, l'Inde, le reste de l'Asie-Pacifique. En outre, Turkish Airlines profite d'être basée dans un pays à la fois fortement peuplé, très dynamique sur le plan économique et qui est également une destination touristique importante. A cela s'ajoutent une montée en gamme de son produit à bord et une tarification agressive liée à la faiblesse de ses coûts. Enfin l'intégration en 2006 dans la plus grosse alliance du monde, Star Alliance, lui donne accès à un réseau mondial colossal. Pour l'anecdote, Turkish Airlines est la seule compagnie de la galaxie Swissair et du Qualiflyer Group (Swissair, Sabena, AOM, Air Liberté, Air Littoral....) à s'en être aussi bien sortie.

 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/12/2013 à 13:19 :
Félicitations !!!
Nous les attendons impatiemment sur Nantes dont l'ouverture d'une ligne régulière va être annoncée sous peu... Encore bravo
a écrit le 03/12/2013 à 22:07 :
arreter.sur le dc 10 la fermeture de la porte c'était une erreur de conception du fabricant puis a cela c'est ajouter l'erreur du bagagiste.pour l'avion de l'atlantique c'était pas turkish airlines mais une compagnie charter turque qui n'existe meme plus.
a écrit le 09/08/2013 à 14:34 :
les carsh des DC 10 made in USA

http://fr.wikipedia.org/wiki/Accidents_et_incidents_de_DC-10
a écrit le 18/04/2013 à 14:18 :
pas etonnant vous voulez prendre un vol air france mais ilsseront peut etre en greve ce jour la et l acceuil est tellement agreable....le prix grosse arnaque aeroports minables et salle moi je ne vole plus sur air france depuis 25 ans uniquement compagnies etrangeres et vu ce que j entend sur air france ils ne sont pas pres de me revoir...
a écrit le 10/04/2013 à 15:07 :
Vous oubliez de dire que le peuple turc n'est pas encore gangréné par les maladies de l'occident: "les 35 heures, l'oisiveté, les grèves des transports, la bureaucratie, l'inspection du travail, les syndicats, etc.......Observez les chez nous faire le dimanche les ravalements des pavillons. Ils emmènent meme sur le chantier, femme, enfants et barbecue.Tout le monde passe la journée
Réponse de le 10/04/2013 à 15:28 :
ils menacent quand même de se mettre en grève dans 10 jours...
Réponse de le 19/04/2013 à 13:56 :
Ne vous inquiétez pas, lorsque la compagnie aura bien grossie et que les employées de turkish airlines auront plus confiance en eux, ils feront aussi grêve. Les Turcs comme tous les autres peuples ne veulent que l'amélioration de leur niveau de vie
a écrit le 10/04/2013 à 12:01 :
Le monde ne doit pas aller si mal que ça pour qu'il nécessite autant d'avions pour transporter de plus en plus de passager. Donc aussi beaucoup de monde pour des voyages d'agrément. Compte tenu du coût à l'achat d'un avion, de son entretien, de son coût d'exploitation, carburant, assurances, personnel....je trouve que le monde (un certain monde) est riche pour se permettre une telle gabegie. Petit couplet habituel sur le pétrole, que deviendront ces beaux aéronefs lorsque les quantités de pétrole se raréfieront dans des années qui se rapprochent tous les jours?
Réponse de le 10/04/2013 à 18:20 :
Ne vous inquiétez pas pour le pétrole et arrêtez d'écouter les discours alarmistes et démago des écologistes. Ils en trouveront toujours du pétrole pour mettre dans les avions.
a écrit le 10/04/2013 à 8:54 :
"Le manque de sommeil est la version officielle"
PAS DU TOUT!!!
Jamais le BEA NBA n'a fait une telle conclusion!
Ne faite pas des raccourcis trop rapidement et lisez le rapport du BEA au lieu de porter atteinte à la mémoire d'un équipage qui a tout fait pour se sortir d'une situation anormale, avec les éléments incohérents dont ils disposaient.
Réponse de le 10/04/2013 à 13:33 :
Ce commentaire faisait suite au fil de discussion "Nofly with thy" un peu plus bas...
Désolé.
a écrit le 10/04/2013 à 8:43 :
Turkish vaut d'autres compagnies (AF, LH, BA). Quant à intégrer la Turquie dans l'UE, pour moi, c'est non.
a écrit le 09/04/2013 à 23:57 :
je suis fière de cette compagnie qui n arrête pas de grandir, grandir !!!!
a écrit le 09/04/2013 à 21:45 :
J'ai pris Turkish Airlines pour aller en Afrique de l'Est. Loin d'être top niveau, mais bon c'était pas cher, mais ça ne valait pas plus.
a écrit le 09/04/2013 à 18:07 :
Au regard du niveau dans les cockpits je n.envisage même pas de faire un vol avec eux....De plus en plus d.exapts dans les cockpits mais les turcs et certains pays de l'est je vous laisse je préfère prendre LH BA AF
Bonne chance
Réponse de le 09/04/2013 à 18:46 :
Quelle compagnie a perdu un avion sur l'atlantique ... entre autre a cause d'un probleme de communication dans le cockpit et a cause d'un manque de sommeil du commandant de bord ?
Réponse de le 09/04/2013 à 20:12 :
"a cause d'un manque de sommeil du commandant de bord"
-> Ca resterait encore à prouver ça! Ce genre de diffamation est honteux.
Réponse de le 09/04/2013 à 20:29 :
@nofly: "au niveau des cockpits" ??? t'as déjà volé avec eux ou tu ne fais que répéter tes vieux bouquins de propagande ? Saches quand même que les qualifs des pilotes sont internationales et qu'aucun pays occidental n'autoriseraient des atterrissages avec des pilotes sans licence internationale :-)
Réponse de le 09/04/2013 à 20:32 :
@ Mauvais perdant : Sur le vol 447, le commandant n'était pas en fonction. Donc son soit disant manque de sommeil n'entre pas en ligne de compte. D'ailleurs dans le rapport du BEA, il n'est pas mentionné.

Pour finir, qui a perdu un Boeing 737 à 3 km d'Amsterdam à cause entre autre d'une erreur de pilotage ? Qui a perdu un DC 10 à Ermenonville à cause entre autre de la non réparation (trop coûteuse ..) d'une porte de soute ce qui occasionna une des plus grandes catastrophes aérienne frappant la Turquie, la France et l'Angleterre en même temps ?
Réponse de le 09/04/2013 à 20:33 :
Le manque de sommeil est la version officielle, la vérité est certainement plus pénalisant pour Air France, pour Airbus ou même Thales.
Réponse de le 10/04/2013 à 0:54 :
Noah il faut revoir tes sources :
Ermenonville : mise en cause totale de Mc Donnell Douglas pour les portes déféctueuses.
pour Amsterdam c'est pareil avec un dysfonctionnement de l'altimètre.
Réponse de le 03/12/2013 à 22:16 :
exacte l'altimètre a été changer plusieur fois par turkish technic.meme le fabricant n arriver pas a résoudre cette panne.ils ont turkish technic ils entretienne bien leur avions et en plus ils entretiennent les avions de beaucoup d'autres compagnie et meme leur concurrent
a écrit le 09/04/2013 à 17:59 :
"une destination touristique important." oups...
Réponse de le 09/04/2013 à 20:26 :
@toto: l'ex-empire ottoman n'a rien à envier aux Occidentaux en matière de culture ou autre. Et ce pourrait en effet être une destination touristique importante pour ceux qui lisent autre chose que leurs bouquins de propanande et voient un peu plus loin que les limites de leur banlieue :-)
a écrit le 09/04/2013 à 17:54 :
Il est temps d'intégrer la Turquie en Europe. La formidable croissance de ce pays ne profite pas à l'Europe : qu'à t-on objectivement et honnetement, à reprocher à la Turquie limitrophe des autres pays de l'U.E ? La Turquie est un état laique,vrai membre loyal de l'O.T.A.N et causerait bien moins de soucis que la Hongrie par exemple (qui avance vers la dictature), ou meme que la Grande Bretagne (que nous aimons bien, quoi qu'on en dise) ou que la Grece et Chypre voisines de la Turquie. au lieu de celà, en ne respectant pas, voir en méprisant La Turquie : La Chine en profite au maximum, en lieu et place de l'Europe.
Réponse de le 09/04/2013 à 18:43 :
Dernierement j'ai lu que 60% des turcs veulaient rester hors UE ... dire qu'a peine 5 ans ils etaient 85% a vouloir joindre l'union !
Réponse de le 09/04/2013 à 18:47 :
pourquoi pas si on veut que l'Europe se désagrège encore plus vite...
Réponse de le 09/04/2013 à 19:03 :
Eh oui ! Sarkozy nous a fait rater le coche, avec l'approbation des innombrables beaufs de France.
Réponse de le 09/04/2013 à 20:12 :
La Turquie un pays laïc ... Nan mais allo quoi, c'est comme si on disait que la France est un pays laïc !

Et la marmotte, elle met la chocolat dans le papier d'alu !
Réponse de le 10/04/2013 à 11:41 :
Ne pas reconnaître un des membres de l'union européenne (Chypre ) et occuper une partie de son territoire est déjà une cause de non-intégration dans l'union européeenne. Après il y a les droits de l'homme, la gestion de la question kurde,...
Réponse de le 10/04/2013 à 18:35 :
Beaucoup de respect pour le peuple turc et surtout sa capacité à faire progresser le pays sur le plan économique. Là-dessus c'est vraiment impressionnant. J'invite chaque intervenant à se rendre à Istanbul ou ailleurs pour constater de visu ce que dynamisme économique signifie. En tant que Français nous devons respecter les Turcs qui sont de gros clients de la France, il nous reste encore des clients alors autant les choyer... Les relations franco-turques sont d'ailleurs très fortes sur le plan commercial. Sur le reste, pour ma part je reste opposé à une intégration de la Turquie dans l'UE qui ne ferait que dénaturer davantage ce qui reste de l'Union Européenne. Ou alors faisons une UE à différents niveaux d'intégration, dans laquelle on aurait comme premier niveau un tronc commun avec une simple union douanière commerciale, et on y intègrerait la Turquie au même titre que la GB (qui souhaite quitter l'UE) ou d'autres eurosceptiques (Suède, Norvège, Danemark...).
a écrit le 09/04/2013 à 17:53 :
Qualiflyer avait d'autre membres qui s'en sortent bien aujourd'hui, en tout cas mieux qu'Air France, LOT, TAP, AUA. Bravo Figaro
Réponse de le 09/04/2013 à 19:22 :
Bonjour Quelle journalisme. Je prends bien note de votre remarque. Je maintiens que seule THY s'en sort bien (j'aurais dû dire "très bien" pour éviter les malentendus) parmi les rescapées du Qualiflyer. Après une lourde restructuration par Lufthansa, Austrian commence à peine à sortir du rouge; LOT est également en restructuration (suppressions de postes, réduction de voilure...) et TAP, bien que profitable (une performance je vous l'accorde) est loin d'être dans une situation confortable avec les difficultés marché portugais et un Etat-actionnaire qui ne parvient pas à trouver un acheteur. Bien cordialement. Fabrice Gliszczynski
a écrit le 09/04/2013 à 17:34 :
http://www.turkishairlines.com/en-int/corporate/press-room/press-releases/17846/public-announcement-alcohol-service-in-aircraft
a écrit le 09/04/2013 à 17:10 :
Et voilà ce qui arrive, lorsque l'on dit :"touche pas à mes acquis sociaux .""
Réponse de le 10/04/2013 à 15:13 :
Alors, vous êtes partant pour un système social à la turque ?
Ok pour abandonner mes acquis sociaux, mais à ce compte, je ne pourrai plus financer les vôtres !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :