L'Etat vole au secours de Mory Ducros en échange d'un effort sur l'emploi

 |   |  459  mots
Arnaud Montebourg, le ministre du redressement productif, s'est lancé en novembre dans un programme de résistance économique
Arnaud Montebourg, le ministre du redressement productif, s'est lancé en novembre dans un programme de "résistance économique" (Crédits : reuters.com)
Le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg prêtera 17,5 millions d'euros à Arcoles industries, principal actionnaire du transporteur en difficultés. Il exige une révision du plan social.

Arnaud Montebourg sur tous les fronts. Après le coup de pression sur Alcatel-Lucent, le transporteur Mory Ducros a fait l'objet vendredi d'une intervention du ministre. En contrepartie d'un prêt de 17,5 millions à son principal actionnaire, Arcoles, pour reprendre son activité, le transporteur de colis Mory Ducros devra "améliorer le plan social" actuellement prévu a indiqué le ministre du Redressement productif. 

Résistance économique

Le prêt de l'Etat, inscrit dans le cadre du plan de résistance économique présenté par le ministre en novembre, se fera "aux conditions de marché avec des garanties sur le patrimoine de Mory Ducros", a précisé le ministre. Arcoles Industries apportera également 17,5 millions d'euros, et s'ajoutera un crédit bancaire de 15 millions.

>> Arnaud Montebourg organise la "résistance économique"

L'Etat a en outre prévu des mesures pour soutenir les salariés qui pourraient perdre leur travail: "le maintien du salaire pendant un an avec le contrat de sécurisation professionnelle", "le financement de toutes les formations sur tous les projets professionnels qui auront été validés" et "la prise en charge partielle pendant deux ans du différentiel de salaire pour qu'il n'y ait pas de diminution du pouvoir d'achat".

"Nous avons sécurisé l'offre d'Arcoles", a expliqué le ministre, qui a aussi fait état de la nomination d'un préfet dédié à ce dossier. 

Plus de 5.000 emplois menacés

 Arcoles Industries, dont l'offre a été présentée jeudi aux représentants du personnel, propose de reprendre 1.900 salariés du groupe en difficultés- dont 1.754 pour la maison-mère - sur 5.000 en tout répartis dans 85 agences. De l'activité de Mory Ducros dépendent en outre 2.000 emplois en sous-traitance. Trois autres autres ont été présentée qui ont été jugées négativement par le ministre du Redressement productif car elles reviendraient à "un dépeçage". 

Par ailleurs, le futur management ne comprendra aucun dirigeant de l'ancien management, ni aucun représentant d'Arcoles, a précisé à l'AFP une porte-parole de Mory Ducros.

La CFDT inquiète de la réponse de Bruxelles

Pour la CFDT, premier syndicat de l'entreprise, les annonces du ministre sont "importantes", sont "un signe fort pour rassurer les clients". Fabian Tosolini, porte-parole de la Fédération CFDT des Transports, interrogé par l'AFP a ainsi affimé:

"Avec une clientèle rassurée et la mobilisation générale de la profession pour reclasser les salariés, on peut espérer avoir moins de salariés sur le carreau".

Toutefois le représentant syndical craint "un coup d'épée dans l'eau", si le prêt de l'Etat est contesté par Bruxelles pour concurrence déloyale.

Le tribunal de commerce doit rendre son verdict sur le offres de reprise le 31 janvier. 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/01/2014 à 8:31 :
Et on fausse la concurrence...pas grave il y a des elections...a n importe quel prix comme d hab....
a écrit le 12/01/2014 à 19:46 :
Et moi je souhaite embaucher et on va donner de l'argent a une boite sans avenir !!! Tout faux
a écrit le 12/01/2014 à 17:26 :
Mais quel est l'intérêt de sauver cette société ?

A t'elle un asvoir faire unique ? A t'elle un intérêt stratégique pour l'Etat ? notre économie ?

Non, absolument rien que ses concurrents ne sachent faire et qui ne satisferaient pas les clients de Mory.

Si cette entreprise banale doit mourir, qu'elle meurt. C'est la loi de l'économie.
a écrit le 12/01/2014 à 14:19 :
Vivement qu'ils se vole au secours des fonctionnaires qui restent avant qu'il ne soit trop tard...
a écrit le 12/01/2014 à 13:59 :
Il y a "quelques" années j'ai bossé dans cette boite à Lyon, en intérim, sur le quai de chargement des camions : des esclavagistes. Travail à la chaine pour charger les camions, avec un "hurleur" au centre du quai pour t'haranguer. Jamais vu un tel mépris, jamais enduré ça avant ni après. Qu'ils coulent, ce n'est que justice.
a écrit le 12/01/2014 à 13:57 :
La méthode Fabius utilisée pour la chapelle Darblay, une valeur sure pour fabriquer les emplois les plus chers du monde. Mais rien n'est trop cher pour faire et se faire élire. Si ce n'est pas de la captation d'intérêt, qu'est-ce que c'est ?
a écrit le 12/01/2014 à 8:43 :
RECTIFICATIF

Les contribuables volent au secours .... à l'insu de leur plein gré.
a écrit le 11/01/2014 à 22:00 :
Punaise... En pleine récession, ils espèrent créer un emploi... Dites-moi que je rêve.. Même aux US, le rêve est en panne.
a écrit le 11/01/2014 à 18:07 :
Et encore du grand n'importe quoi ! C'est sûr qu'une société en quasi faillite va embaucher :-) S'il n'y a pas de rentrées d'argent (parce que si Mory est en quasi dépôt de bilan, c'est qu'ils n'ont pas de rentrées d'argent, n'est-ce pas) qui va payer les salaires ? Montebourg aurait mieux fait de nous dire qu'il avait décidé de créer des emplois chez Mory payés par le contribuable :-)
a écrit le 11/01/2014 à 17:56 :
Pourquoi donner de l'argent public à un secteur qui doit mourir...
a écrit le 11/01/2014 à 15:35 :
depuis peu, nous avions , on ne sait plus combien d 'emplois à nom nouveau...

Maintenant s' ajoute l' emploi acheté !!

Tant mieux , pour ces pauvres gens, mais cela coûte combien pour améliorer la troisième décimale du chômage et 0.00001 degré d 'inflexion de la maudite courbe du chômage ????
a écrit le 11/01/2014 à 15:30 :
Un prêt qui ne pourra pas être rembourser...
a écrit le 11/01/2014 à 15:28 :
Ayez un peux de compassion pour notre cher ministre vous voyez bien qu'il se "décarcasse" pour trouver un nouvel emploi en 2017... Bon c'est vrai que c'est notre pognon dont il se sert.
a écrit le 11/01/2014 à 14:46 :
IL N,A PAS ENCORE COMPRIS QU'ON NE PEUT INVESTIR QUE DANS DES entreprises qui ont de l'avenir .le fret maintenant est fait par l'etranger?; preter de l'argent ne sert à rien tant que les charges ecraserons les entreprises mises en concurrence avec l'etranger ;
a écrit le 11/01/2014 à 14:41 :
Si je comprends bien on a une société, on s'en met plein les fouilles d'où une mise en faillite et on se propose de la rependre pour rien avec toutes les dettes éppongées par les contribuables français ( c'est à dire en partie par les salariés virés ou pas de cette entreprises) avec en bonus 17 millions d'euros de preté par l'etat!!!!!

A côté de ça, on incendie de véritables entrepreneurs (les patrons des TPE) qui sont aculés non par leur gestion mais par la crapulerie des grands groupes (cela s'appelle la sous-traitance) et ce avec la complicité de l'Etat.
Inadmissibel
a écrit le 11/01/2014 à 14:36 :
Encore des millions perdus. Que faire face aux Polonais, Roumains, Bulgares etc ?
a écrit le 11/01/2014 à 12:04 :
On va créer une nouvelle taxe "Mory"!
a écrit le 11/01/2014 à 11:44 :
quand est-ce que l'état arrêtera d'utiliser le fric des contribuables pour essayer de renflouer des trucs pas rentables ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :