A part pour le TGV, les résultats de la SNCF sont plutôt bons

 |   |  528  mots
(Crédits : reuters.com)
Hors l'élément exceptionnel de la dépréciation de 1,4 milliard d'euros de la valeur des TGV (qui n'entraîne pas de sortie de cash), la SNCF est dans le vert avec un bénéfice de 582 millions. La marge opérationnelle a progressé pour s'établir à 2,8 milliards.

La dépréciation de 1,4 milliard d'euros de la valeur des TGV a, certes, fait basculer les comptes 2013 de la SNCF dans le rouge (perte nette de 180 millions d'euros). Pour autant, en excluant cet élément exceptionnel, les résultats de la société ferroviaire sont relativement bons au regard d'un contexte économique difficile qui pèse sur l'activité. Hors éléments exceptionnels, le résultat net s'élève à 582 millions d'euros, en retrait néanmoins par rapport à 2012 (689 millions).

Marge opérationnelle

 Surtout, la marge opérationnelle, elle, a progressé de 2% pour s'établir à 2,804 milliards d'euros, soit 8,7% du chiffre d'affaires, lequel n'a progressé que de 0,5%, à 32,2 milliards d'euros.

"Cette augmentation de provient d'une bonne maîtrise des charges et à l'impact favorable du Crédit Impôt Compétitivité Emploi (CICE)", explique la SNCF.

Le plan performance a permis de dégager 225 millions d'euros d'économies de frais de structure, mieux que les 170 millions prévus. L'impact net du CICE s'élève quant à lui à 118 millions d'euros.

En 2014, la SNCF vise une amélioration de sa marge opérationnelle pour un chiffre d'affaires  en hausse de 2%. Ces objectifs tablent sur une dégradation de SNCF Voyages.

 Redressement de SNCF Geodis

Pour autant, la performance de marge diffère selon les branches d'activité. Si elle s'est dégradée pour SNCF Voyages sous l'effet de la hausse de 4,8% du montant des péages et de la baisse du recettes (baisse du trafic et du prix moyen) elle augmente fortement pour SNCF Geodis (qui regroupe les activités de Geodis et le transport de marchandises de Fret SNCF et des autres entreprises situées notamment en Allemagne ou en Italie) du fait du redressement des comptes de Fret SNCF. La marge opérationnelle  de SNCF Geodis est passée de 131 millions en 2012 à 337 millions en 2013.

"L'objectif est de continuer d'augmenter la marge de SNCF Geodis jusqu'à 500-600 millions",  explique Mathias Emmerich, le directeur financier de la SNCF.

SNCF Infra et Gares & Connexions et SNCF Proximités ont également bien tiré leur épingle du jeu, avec des hausses de marge de, respectivement, 28%, 61%, et 11%.

Modernisation du réseau

 SNCF Infra a notamment profité de la forte activité portée par le programme de renouvellement et de modernisation du réseau ferroviaire sur l'ensemble du territoire et par les travaux de raccordements aux futures lignes à grande vitesse (LGV Est européenne, Sud Europe-Atlantique, Bretagne Pays-de-la-Loire, contournement de Nîmes et de Montpellier)

La génération de cash flow a aussi augmenté puisque le cash flow libre a lui aussi progressé passant de 253 millions à 464 millions d'euros. C'est d'ailleurs la troisième année consécutive qu'il est positif.

Stabilisation de la dette 

 La dette a été stabilisée sous les 7,5 milliards d'euros, alors que l'investissement a dépassé les 2,2 milliards (auxquels s'ajoutent ceux des autorités organisatrices pour moins d'un milliard). Au final, les investissements bruts s'élèvent à 3,1 milliards, essentiellement pour l'acquisition de matériel roulant (14 rames TGV, 6 rames tram-trains…). "Les investissements sur fonds propres ont été couverts par la capacité d'autofinancement", explique Mathias Emmerich.

Pour 2014, ce dernier entend contenir la dette à son niveau mais n'exclut pas qu'elle soit légèrement supérieure. 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/02/2014 à 12:25 :
A quoi sert d'avoir des TGV qui ne s'arrêtent pas dans les gares, ou des TGV qui s’arrêtent toutes les dix minutes? On ne vie pas dans un "grand pays" comme la Chine u la Russie nécessitant d'avoir des trains super rapide. Le surcout de la réservation est absurde aussi. Quand on prend un TGV, on perd souvent le temps gagné sur le trajet en attendant notre correspondance. Le RER est largement plus pratique et mieux géré que le TGV en plus si on a de l'avance on est pas obliger d'attendre notre correspondance, notre billet est aussi valable pour les autres trains de la même ligne. La dernière fois que j'ai voulu quitter Paris, j'ai du attendre 5 heure en gare car je n'ai jamais réussi a atteindre les guichets pour faire un échange avant le départ du TGV d'avant. Et comme les automate ne savent toujours pas gérer plus d'une correspondance, l'échange n'a pas été faisable...
a écrit le 17/02/2014 à 19:14 :
On pourrait peut-être laisser tranquille les employés de la SNCF qui ne font vraisemblablement qu'occuper des places qui seraient vides. En revanche on pourrait globaliser ces chiffres avec ceux de RFF et se demander à quelle hauteur les régions (donc les contribuables) ont participé pour que la SNCF propose des infrastructures et des rames correctes pour transporter les voyageurs.
a écrit le 16/02/2014 à 9:48 :
Bonjour,

Ce n'est pas en regroupant SNCF Fret et SNCF Géodis, que cela cache les pertes ( même si elles on été réduites ) de SNCF Frêt, et de l'échec de la mise sur le rail du crêt par camions.

Cordialement,
a écrit le 15/02/2014 à 20:28 :
SNCF : à part le TGV, ça va plutôt bien => celle ou celui qui a écrit cet article ne doit pas utiliser les transports en commun sur Paris
Réponse de le 15/02/2014 à 22:43 :
Hahahahaha! Très exactement mon sentiment.
a écrit le 15/02/2014 à 15:50 :
Une simple question: croyez vous sincerement que les depreciations d'actifs en raisons des faibles niveaux d'investissements effectue ces 30 dernieres années dans les infrastructures, dans l'innovation et dans le rehaussement des equipements des entreprises soit du seul fait de la SNCF. Nous biensur que non, nous savons tous que les efforts d'investissement dans les outils de production ont ete relegues bien dernieres la remunerations des actionnaires et en bonus de dirigeants. Le systeme est dans une gravite extreme et ce n'est surement a la sncf que c est le plus evidents. La crise est majeure en occident.
Réponse de le 17/02/2014 à 6:28 :
La SNCF est un EPIC, il n'y a pas d'actionnaire (100% publique).
a écrit le 15/02/2014 à 15:40 :
Le rapport de la cour des comptes à du mal à passer : 100 millions de gaspillage dus à des avantages à vie. Accordés aux descendants des salariés . Moins coûteux que la fraude dans les ter ou les intercites

Je pense que si ces avantages étaient diminués ne serait ce que de moitiés ça pourrait peut être avoir un impact sur le prix du billet, non ? En tout cas le discours anti fraude de la SNCF n est plus crédible
Réponse de le 16/02/2014 à 23:16 :
Ces avantages comme vous semblez dire sont les mêmes que ceux travaillant à Air France, EDF, comme concessionnaire automobile... Étonnant non ?
a écrit le 15/02/2014 à 14:01 :
La dépréciation d'actif des rames TGV est due à leur perspective de rentabilité à la suite de la prise en compte d'une augmentation des tarifs de Réseau Ferré de France de 7%, et non pas en raison d'une diminution très minime de la fréquentation (-0,7%). RFF ne va pas augmenter ses tarifs de 7% chaque année !!! Quand est-ce que vous allez informer correctement vos lecteurs, les "journaleux" ?
Réponse de le 15/02/2014 à 14:52 :
Bonjour Maduf, merci pour votre commentaire. Il n'est écrit nulle part dans l'article que RFF va augmenter ses tarifs de 7% chaque année. Bien cordialement et bon week-end.
Réponse de le 15/02/2014 à 15:23 :
C'est justement ce qu'ils disent, ce sont des dépenses exceptionnelles...
Je ne suis vraiment pas le dernier à taper sur les journalistes, mais là ça me semble injustifié !
Réponse de le 16/02/2014 à 22:40 :
Je ne compends pas ce commentaire .Car l'appréciation d'un équipement ou d'un matériel correspond à sa valeur marchande ou à son cout de remplacement et non à son taux de rentabilité .Son taux de rentabilité est un choix fait par l'Entreprise .Peut etre que la SNCF aurait mieux fait d'acheter des avions ou des voitures à pédales ? Mais c'est son feeling !
a écrit le 15/02/2014 à 12:16 :
tout va bien pour eux ...voyage gratuit pour tous salaires a vie régimes spéciaux pour tous SAUF pour les esclaves des entreprises sous traitantes .....bravo la CGT
Réponse de le 16/02/2014 à 8:06 :
N'aviez qu'a entrer aux chemins de fer au lieu de déverser votre bile.....
a écrit le 15/02/2014 à 10:41 :
A part le TGV, tout va bien pour la SNCF... qui n'a plus que des TGV
Réponse de le 15/02/2014 à 10:48 :
Il faut penser à franchir le périph de temps en temps... histoire de s'aérer les neurones.
Réponse de le 15/02/2014 à 14:56 :
Et bien vous devriez penser à le faire pouf pouf ! Combien de ligne de province ont été fermées ces 20 dernières années ? Combien de petites villes n'ont plus que deux trains par jours ? Combien de français sont obligés de passer par Paris pour rattraper les lignes TGV quand ils voyagent ? Allez... il est temps de sortir de chez vous pouf pouf !
Réponse de le 15/02/2014 à 16:36 :
On va être plus clair : la part du trafic TGV (en voyageurs/km), c'est 65 %.

Franchir le Périph, c'est s'offrir le "bonheur" de découvrir le Transilien et les TER, soit un quart de trafic SNCF, qui affiche une belle progression au cours de la dernière décennie, merci pour eux, en part de trafic comme en qualité du matériel roulant (ceux qui ont connu les redoutables tchous tchous d'avant comprendront)
Cela n'enlève rien aux défauts et aux qualités de la SNCF, ni à ses bons et à ses mauvais choix.
C'est simplement plus juste qu'un lapidaire "la SNCF n'a plus que des TGV" ;)
a écrit le 15/02/2014 à 10:38 :
Mr le journaliste sur tout les pv que fait la sncf dans le TER pourriez vous me dire combien sont remboursé???? Car la je penses que la SNCF perd beaucoup d'argent.......
Réponse de le 15/02/2014 à 11:06 :
Coût de la fraude à la SNCF en 2013 = 200 000 000 d'euros .... Ça fait quelques TGV tout ça.....
a écrit le 15/02/2014 à 9:34 :
mais la sncf n'a rien apporté aux francais et se comporte comme une societe privee courant apres le profit ! les francais ont ils besoin de cette sncf et d'un pepi qui passe son temps a concurencer l'avion ? le role social de la sncf et son utilité dans la vie des francais est completement delaissé ! ce que hollande ne semble pas comprendre ! esperons que marie lepen changera tout
Réponse de le 15/02/2014 à 10:06 :
Si vous voulez que le fonctionnement soit payé par les impôts (si vous en payez) pourquoi pas, il faut donc augmenter la TVA, l'IR, la CSG pour trouver cet argent. Les avions aussi, le transport routier, etc. Vous trouvez les prix trop élevés ("le role social de la sncf"), ou de maintenir tous les lignes de campagne, même celles où il y a très peu de passagers éventuels (des cars suffisent) ? Ceux des bus et métro sont déjà subventionnés, personne ne les prendrait si le prix était 100% des coûts.
TGV = rapide, gain de temps, confort (relativement, surtout en 1ère), moderne
Réponse de le 15/02/2014 à 10:39 :
TGV moderne ? Ces rames cahotantes et sales Alsthom sont complètement dépassées par Siemens. Venez prendre un TGV en Espagne ou en Allemagne et vous noterez la différence. On comrpend très vite pourqui Eurostar a choisi les Allemands pour le renouvellement de leurs rames.
Réponse de le 15/02/2014 à 11:50 :
interessant rapprochement des thèses le pen avec un concept de collectivisme (dépassé depuis la chute du mur de Berlin et les goulags staliniens).
Cela me rappelle que le Nationalisme + Socialisme a déjà montré des résultats en Allemagne vers la fin des années 30... C'est ça votre idéal, vous ?
Réponse de le 16/02/2014 à 23:22 :
@Jean-23 : on peut parler des trains Siemens ? Accidents ferroviaires en Chine, Allemagne et plus récemment en Espagne.
Il est intéressant de remarquer que l'actionnaire majoritaire d'Eurostar, à savoir la SNCF n'était pas là lorsqu'a été décidée l'achat de trains siemens et avait dit avoir regretté ce choix.
Les trains Alstom sont sûrs et fonctionnent bien. Très bien même : les rames TGV oranges circulent encore sur notre réseau et sont increvables, alors que leur fin de vie aurait du être dépassée.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :