Bluefin-21, ce robot sous-marin qui doit retrouver les débris du Boeing 777

 |   |  338  mots
Le robot sous-marin chargé de retrouver les débris du Boeing 777 qui s'est écrasé en mars est doté d'une autonomie de 25 heures.
Le robot sous-marin chargé de retrouver les débris du Boeing 777 qui s'est écrasé en mars est doté d'une autonomie de 25 heures. (Crédits : DR)
Découvrez cette torpille dotée de capteurs sur lequel repose l'espoir de retrouver les restes de l'appareil abîmé en mer en mars.

Il devrait rester à quai quelques jours de plus. Beaucoup d'espoirs reposent sur le drone sous marin Bluefin 21. Ce robot doit servir à chercher les débris du Boeing 777 de Malaisia airlines disparu en mer au mois de mars avec 239 personnes à bord. Mais, pour l'instant, le coordinateur australien des opérations, Angus Houston, a indiqué que ses équipes devaient d'abord continuer à tenter de capter des signaux émis par les boîtes noires de l'appareil. 

Deux signaux ont été captés le week-end dernier, l'un pendant deux heures et vingt minutes, l'autre pendant 13 minutes. Il pourrait s'agir des boites noires mais, lundi, l'Ocean Shield le navire australien muni d'un détecteur de signaux n'a rien signalé. 

750 kg, 5 m de long

C'est justement le Bluefin-21 qui devrait prochainement prendre le relais pour sillonner la zone de recherches au large de Perth en Australie. Cette torpille autonome est utilisé par des océanographes pour relever des mesures mais aussi pour la surveillance des fonds par l'armée, l'archéologie ou encore le sauvetage en mer. 

L'appareil de 750 kg mesure près de 5 mètres de long, 53 centimètres de diamètre, dispose de 25 heures d'autonomie et peut réaliser des recherches à 4.500 m de profondeur.  Grâce à des capteurs 3D, il peut naviguer sous l'eau de façon autonome. 

Une société américaine

Bluefin robotics la société - américaine - qui le fabrique, a été créé en 1977 par d'ancien ingénieurs de la prestigieuse université américaine MIT. Le robot est mis en service par la société d'ingénierie Phoenix international 

Aucun prix n'est indiqué sur le site de l'entreprise. Pour se faire une idée, le développement de ce robot, en 2005, aurait coûté au moins 9,2 millions de dollars aux autorités américaines, dans le cadre d'un contrat portant également sur d'autres technologies, selon le site spécialisé Defense industry daily. 

- - -

Pour aller plus loin

>> MH370, comment les enquêteurs ont conclu au crash du Boeing de Malaysia Airlines dans l'océan

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/04/2014 à 10:24 :
Et d'ailleurs, on commence à lire ce matin, comme l'on s'y attendait, que les derniers signaux reçus mercredi ne proviendraient absolument pas des boîtes noires de l'avion....
c'est reparti ! A quand une nouvelle zone de recherche ??
Je pense que l'Australie fait son boulot, mais n'est peut être pas au courant de tout...
a écrit le 09/04/2014 à 23:29 :
Rien ne tient debout dans les infos que l'on veut bien nous donner!! Que "foutait" cet avion en cap opposé, avec tout équipement de transmission débranché, cap au sud et "comme par hasard" vers la base de Diego Garcia??? ......et a voler pendant des heures avant....d'être abattu.....tel le Boeing 727 iranien il y a bien des années!!!!! Dois transmettre l'avis de certains services secrets??? .....ou faut-il faire un dessin avec des buchettes?? Plus le temps passe plus c'est clair!!
Papilou, Pilote de Ligne...
a écrit le 08/04/2014 à 22:38 :
En effet, des signaux qui apparaissent, disparaissent, dont on sait qu'ils seraient émis de 4500m de fond environ, mais qu'on doit chercher sur "une bande de 600 kilomètres" !
Attendez ? Stop ?! Une boite noire émet son bip jusqu'à à 2 ou 3 kilomètres, on l'a capté pendant 2h et il faut chercher sur une bande de 600km??
Mathématiquement, il y a un truc qui m'échappe.
Le bateau qui a capté le son ne s'est pas arrêté pour marquer l'écho avec une balise ???
On nous emmène oû au niveau du pipo ??? (trop loin, à mon sens)
a écrit le 08/04/2014 à 11:32 :
Tout ressemble à un intérêt commun de ne pas le retrouver !!!!!!!!!!!!!!!!!!
Réponse de le 08/04/2014 à 12:04 :
Exactement et pour être plus précis, il faut juste regarder qui était dans l'avion et creuser du côté de la fameuse société Blackstone ...... A bon entendeur ... Et là vous comprendrez beaucoup de chose...
a écrit le 08/04/2014 à 11:19 :
des images satellite bas de gamme .... des avions qui voient des débris , sans donner la position .... bref .... histoire d'endormir le monde !
a écrit le 08/04/2014 à 11:14 :
volontairement on ne le retrouvera jamais ..... ce qui semble le cas !
a écrit le 08/04/2014 à 9:34 :
Curieuse cette affaire, comme si personne ne voulait retrouver cet avion. Curieux qu'on ne retrouve rien en surface. Curieux qu'il se soit abîmé dans un endroit du globe tellement inhospitalier.
Réponse de le 08/04/2014 à 10:25 :
il parait que l'on nous cache la venue d'extra-terrestres amphibies !
Réponse de le 08/04/2014 à 10:31 :
Ben oui hein, mais vous vous avez la réponse : c'est un complot !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :