Vol MH370 : le Boeing de Malaysia Airlines est peut-être repéré !

 |   |  482  mots
(Crédits : DR)
Un patrouilleur chinois à la recherche du B777 a détecté "un signal" dans le sud de l'Océan indien, sans que l'on puisse encore établir s'il est lié ou non au MH370, a indiqué samedi l'agence Chine Nouvelle. n certain nombre d'objets blancs ont aussi été repérés à environ 90 kilomètres" du lieu où a été détecté le signal,

Ce serait un miracle. A deux jours de la fin théorique de l'émission des boîtes noires du Boeing de Malaysia Airlines qui a disparu le 8 mars avec 239 personnes à bord, le Haixun 01, un patrouilleur chinois à la recherche de l'avion a détecté "un signal" dans le sud de l'Océan indien, sans que l'on puisse encore établir s'il est lié ou non au MH370, a indiqué samedi l'agence Chine Nouvelle.

Le signal avait une fréquence de 37,5 kHz par seconde, identique à celui transmis par les enregistreurs de vol. Il a été repéré à environ 25 degrés de latitude sud et 101 degrés de longitude est, a précisé l'agence. Charitha Pattiaratchi, océanographe de l'université d'Australie occidentale, se veut optimiste. 

"La fréquence de 37.5 kHz est un bruit d'origine humaine. Il n'existe pas d'autres sons ayant cette fréquence", a-t-il assuré à l'AFP, en excluant la possibilité qu'il soit produit par des baleines ou une activité sismique.

Les autorités sont prudentes

"Les caractéristiques constatées correspondent à celles de la boîte noire de l'appareil", a déclaré l'ancien chef des armées australiennes Angus Houston, en charge de la coordination des recherches internationales impliquant huit pays. "Un certain nombre d'objets blancs ont aussi été repérés à environ 90 kilomètres" du lieu où a été détecté le signal, a-t-il ajouté.

"Toutefois, à ce stade on ne peut pas confirmer qu'il y ait un lien entre les objets et les signaux repérés et l'avion disparu", a-t-il dit.

Un sonar américain sonde l'océan depuis vendredi

Depuis vendredi, l'Ocean Shield, un navire australien équipé d'un détecteur de boîtes noires sillonne dans la zone de recherches, à l'ouest de l'Australie, en tractant dans l'eau une sonde triangulaire de 35 kilogrammes de la marine américaine, destinée à capter les émissions acoustiques des enregistreurs de vols. Les hydrophones qu'elle contient peuvent détecter les signaux d'une boîte noire jusqu'à 6.000 mètres de profondeur. Un travail de fourmi, car la zone est vaste et le sonar américain doit être tracté à 5 km/h pour qu'il puisse détecter des signaux. 

Pas d'endroit précis

Les autorités malaisiennes estiment que, selon des données fournies par satellite, le vol MH370 s'est abîmé dans l'Océan Indien au large de la côte ouest de l'Australie après avoir changé complètement de route pendant un vol prévu pour aller de Kuala Lumpur à Pékin. Mais aucun élément n'a été découvert susceptible de confirmer un endroit précis où le Boeing 777 se serait abîmé.

Des images satellites ont repéré la semaine dernière des centaines d'objets flottants mais ceux qui ont été récupérés n'appartenaient pas à l'appareil.

Retrouver des débris et reconstituer leur dérive en fonction des courants permettrait de resserrer la zone des recherches, qui est pour le moment immense.

 

 

 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/04/2014 à 3:28 :
Même pas un débris dans l'eau bizzare
a écrit le 06/04/2014 à 14:16 :
"le Boeing de Malaysia Airlines est peut être repéré !"

Chuuuutttt !!! Ils l'ont repéré, faites pas de bruit autrement il va s'enfuir une nouvelle fois.
a écrit le 06/04/2014 à 11:48 :
Ce qui est étonnant, c'est qu'on lit partout qu'on essaye de détecter "à nouveau" le signal détecté hier. Que s'est-il passé quand ce premier signal a été détecté, ceux qui cherchaient ont continué leur route sans s'arrêter ou marquer l'endroit ?
Ce signal est émis une fois par seconde...
Drôle de technologie…drôle de méthode, et comme d'hab, rien de clair.
Réponse de le 06/04/2014 à 14:09 :
Ben Chef, j'avais marqué l'endroit d'une croix avec une craie, mais quelqu'un est venu l'effacer cette nuit.
a écrit le 06/04/2014 à 11:17 :
On nous montre des images satellitaires minables, en plus ses les soit disant satellites ne donnent pas la position .... j'ai l'impression qu'on nous enfume !!!!!!!!!!
Réponse de le 06/04/2014 à 14:10 :
Alors sortez...Vite !!!! AU FEU, AU FEU !
a écrit le 06/04/2014 à 7:48 :
Probablement un pet de baleine femelle, qui comme chacun le sait sont les plus sournois.
Réponse de le 06/04/2014 à 8:41 :
Excellent ! et bien vu. Je confirme en ce qui concerne ma Josianne.
Réponse de le 06/04/2014 à 9:34 :
Moi aussi. En principe, si c'est comme ceux de ma femme, il devrait vite retrouver l'endroit.
Réponse de le 06/04/2014 à 12:12 :
Commentaires dignes du petit bar "du coin" ! quant à RFX, il est à présumer qu'on pourrait vous retrouver de même, non? vous faites peut-être dans "voile" de Rochas, vous?.......
Réponse de le 06/04/2014 à 14:06 :
Désolé ma puce, mais il faut bien reconnaître que tu devrais arrêter les tapas...
a écrit le 05/04/2014 à 21:15 :
On ne dit pas des "kHz par seconde", le Hz est une unité en soi; où alors, revenez à l'age du poste à galène et parlez de cps, cycles par seconde...
En fait, vous répétez tous la même connerie que je ne sais qui a publié le premier.
La réalité, c'est que les pingers émettent une impulsion acoustique de 10 ms de durée à une fréquence de 37.5 kHz et à une récurrence non pas de 1 seconde mais de 1.11 seconde.
a écrit le 05/04/2014 à 20:39 :
Fausse alerte. Il s'agissait de la station météo française des Kerguelen.
a écrit le 05/04/2014 à 20:23 :
"37.5 KHz par seconde". hihihi. Relisez la définition du Hertz !
Réponse de le 06/04/2014 à 21:06 :
Ça doit venir de l'AFP. Tous ont copié l'information avec son erreur. A moins qu'il ne manque un bout de phrase, fréquence de 37,5kHz par impulsions d'une seconde : beep, silence, beep, silence, ... genre taah taah taah en morse, mais il manquerait de nombreux mots.
a écrit le 05/04/2014 à 20:08 :
"On ne peut pas confirmer qu'il y ait un lien entre les objets et les signaux repérés et l'avion disparu". Curieuse logique rédactionnelle !
Le problème n'est pas d'établir le lien entre le signal avec le MH370 mais de confirmer la réalité du signal et s'assurer qu'il ne s'agit pas d'un artefact technique. Dans ce cas le lien est automatique à moins de suspecter qu'un autre avion ne soit tombé dans la zone récemment !!
a écrit le 05/04/2014 à 18:24 :
MDR, l'endroit indiqué se situe légèrement au sur de Saint Hélène, encore un coup des anglais..! Vraiment des comiques ....!!
Réponse de le 05/04/2014 à 18:33 :
C'est du Tintin de l'Ile Mystérieuse, peut-être qu'ils doivent considérer le méridien de Paris !!! mdr
a écrit le 05/04/2014 à 18:24 :
101° de long Est effectivement ... Se sont les coordonnées du Bassin de Wharton à près de 6000m de profondeur. C'est la région supposée du crash, donc ce signal est probablement le bon car on ne voit pas d'où il pourrait provenir autrement !
a écrit le 05/04/2014 à 18:23 :
travailler en silence ! avant de dire n importe quoi ..du RESPECT
a écrit le 05/04/2014 à 18:19 :
A quand la fin des recherches?. afin que le monde entier sache que notre technologies a des limites. n'est t'il pas un mystère aussi?. Dieu seul sait.
a écrit le 05/04/2014 à 17:18 :
en fait il s'agit d'un signal repéré à 25° de latitude sud et 101° longitude est, soit au sud du parallèle passant par CARNARVON en AUSTRALIE; donc dans la zone supposée du crash.
Réponse de le 05/04/2014 à 17:56 :
Merci de la correction. Hallucinant comme les employés aux écritures peuvent écrire n'importe quoi sans vérifier : 20°S/10°E ça nous amenait sur les bords de l'océan atlantique, et carrément sur le sol d'Afrique...
a écrit le 05/04/2014 à 16:56 :
Des hertz par seconde ! N'importe quoi!

10 degrés EST. c'est dans l'ATLANTIQUE au large des cotes ouest de l'Afrique! Mort de rire!
Réponse de le 05/04/2014 à 17:05 :
Tout à fait, à l'ouest de la Namibie.
a écrit le 05/04/2014 à 16:46 :
Le HZ par seconde n'existe pas. Le Hertz en lui même est déjà une fréquence (par seconde..)
Just sayin' :)
a écrit le 05/04/2014 à 16:37 :
Quand vous perdez votre bracelet au bord de la plage, vous le retrouvez facilement?Et bien,imaginez dans ce cas c'est pareil....
Réponse de le 05/04/2014 à 17:47 :
Bonjour Couscous, j'ai saisi le sens de votre réponse, mais vous n'avez pas saisi le sens de mon interrogation!
a écrit le 05/04/2014 à 16:19 :
Incompréhensible ! Tout les articles de presse parlent d'un signal identique , et puis... plus rien....!
C'est quoi, les infos qui sont données par les officiels ? Des blagues ?
Ils fouillent? Ils plongent ? C'est profond ? Ou est ce exactement?
....
Réponse de le 08/04/2014 à 3:27 :
Moi ca me fait rigoler iĺ y a même pas de débris de l'avion à flotter dans l'eau bizarre tous ca

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :