Air France s’insurge contre la grève des pilotes de ligne du SNPL

 |   |  474  mots
(Crédits : Reuters)
Alors que le syndicat national des pilotes de ligne, SNPL, a confirmé lundi son mouvement de grève du 3 au 30 mai, la compagnie aérienne tire à boulets rouges contre le SNPL.

Air France voit rouge. Alors que le syndicat national des pilotes de ligne, SNPL, a confirmé lundi son mouvement de grève du 3 au 30 mai pour demander, notamment, l'aménagement de la loi Diard, la compagnie aérienne tire à boulets rouges contre ce syndicat, "non représentatif des pilotes d'Air France qui émet des revendications qui s'adressent aux pouvoirs publics et ne concernent pas spécifiquement Air France".. 

 Menace

"Même si, selon le SNPL National, ce mouvement a vocation à impacter toutes les compagnies aériennes, il pénalisera prioritairement le groupe Air France, premier employeur de pilotes de ligne français. Il constitue pour tous les salariés d'Air France une véritable menace", fait valoir la compagnie dans un communiqué.

Dans une lettre ouverte à Yves Deshayes, président du SNPL National, Frédéric Gagey, président-directeur général d'Air France déclare qu'il « il paraît inconcevable qu'une grève, dont les motifs n'ont rien à voir avec Air France, puisse enrayer cet élan (du redressement, ndlr) ».

La technique de la guérilla dénoncée

La compagnie condamne aussi le mode opératoire du mouvement qui s'apparente à une stratégie de guérilla : "ce mouvement est inhabituel tant par son amplitude, près d'un mois, que par son mode opératoire qui pénalisera significativement, et chaque jour, les vols du Groupe Air France à deux moments charnières de son exploitation". Le SNPL a choisi de faire grève chaque jour deux heures le matin (de 5h45 à 7h45) et trois heures l'après-midi (12h45 à 15h45).

Pour Yves Deshayes, avec ces deux tranches horaires, "on ne pourra pas nous accuser de prendre les passagers en otage. Nous sommes disposés à assurer tous les vols mais il y aura de gros retards", déclarait-il lundi. Selon lui, s'il y a des annulations de vols, elles seront imputables aux compagnies aériennes.

Polémique

Air France conteste cette interprétation.

"Ces tranches horaires sont particulièrement pénalisantes. Un arrêt de travail de 5h45 à 7h45 désorganisera les premiers départs des vols moyen-courriers et, du fait de l'enchaînement des vols, le programme de vols de toute la journée. Un arrêt de travail de 12h45 à 15h45, touchera la plus grosse plage de départs long-courriers de la journée, avec plus de 30 vols long-courriers programmés, sur 70 vols long-courriers quotidiens", explique la compagnie. Et d'ajouter. "cette grève désorganisera le programme des vols et empêchera les correspondances à Paris-CDG. Pour éviter cette situation, Air France sera contrainte d'annuler la plupart des vols des pilotes grévistes. Seul un nombre très limité de vols pourra être reporté", assure la compagnie.

Les pilotes rappellent qu'ils avaient déposer le préavis début février et que le gouvernement avait largement le temps de trouver une porte de sortie.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/04/2014 à 15:31 :
EN PLUS ON SUBVENTIONNE TOUS CES SYNDICATS QUI DETRUISENT L'emploi

bonnet d'ane à l'ump qui avait enterré le rapport parlementaire sur les syndicats tellement il etait explosif
a écrit le 30/04/2014 à 10:43 :
C'est à l'image du pays : foutu !!!
a écrit le 30/04/2014 à 10:03 :
Le personnel Air France a un melon !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! mais un melonnnnnnnn !!
faut les voir, s'aligner et défiler dans les aeroports.. avec leur petite valisette .. C'est quelque chose !! dans l'avion, j'hésite à leur proposer un café ! ils sont tellement ridicules... mais tellement ridicules... bref... leurs prises d'otage.. y-en a assez... je pense que je vais laisser tomber air france aussi...
Réponse de le 30/04/2014 à 12:30 :
Je continuais a prendre air france par principe patriotique malgrés les retards , les pannes ,et le reste meme en buisness Mais l année derniére ca été la goutte d eau de trop j offre un aller retour à ma mére (73 ans !) en buisness en Floride ils lui ont fait toutes les miséres possibles et imaginables y compris une tentative de la replacer en classe éco !!!! La reponse affligeante à ma lettre de contestation m a decidé de changer de compagnie une bonne fois pour toute et franchement je le regrettes pas moins cher , plus aimable plus confortable et ponctuels (je donnes pas le nom pour pas faire de pub gratuite)
a écrit le 30/04/2014 à 9:12 :
Quand on vous dit qu'ils en foutent pas une , regardez sur la photo : le copi a les bras croisés. Ça va, pas trop fatigué, à 18K€/mois ?
a écrit le 30/04/2014 à 8:05 :
Des enfants gâtés qui tiennent Air France en otage
Tous les employés travaillent au redressement ou presque
a écrit le 30/04/2014 à 7:49 :
Des glandeurs ......
a écrit le 30/04/2014 à 6:05 :
Peut-être que la direction d'AF devrait voir pour des contrats irlandais avec obligation aux pilotes de passer au moins 6 mois par an dans ce ce pays ou plus simplement hors de France pas de pb à priori puisque les pilotes volent 6 mois par pour 6 mois de stand by du au principe des repos que je ne remets pas en cause. Je défends en général ces salariés mais la le pb est au gouvernement pas à l'entreprise qu'ils fassent une lettre aux députés pour action et non bloquer les passagers, pas très courageux les pilotes.
a écrit le 30/04/2014 à 4:23 :
La Tribune pourrait-elle nous rappeler comment et combien de parts du capital d'Air France ont été offerts aux pilotes d'Air France? Majoritairement syndiqués au SNPL? Il est logique qu'ils continuent à jouer de la même manière puisque les gouvernements successifs les ont habitués à gagner avec ces méthodes de racketteurs. Qui les arrêtera?
a écrit le 30/04/2014 à 0:46 :
De nouveaux candidats pour Pôle emploi... décidément ça recrute sévère en France!
a écrit le 29/04/2014 à 23:01 :
Air France n'a qu'une solution à court terme : faire venir des pilotes KLM !!!
Quand à la loi Diard, il faut la renforcer avec un préavis de 8jours précisant jour et heure de début et jour et heure de fin du préavis... et interdiction de déposer plusieurs préavis en même temps !!!
Réponse de le 30/04/2014 à 9:15 :
Votre commentaire me scandalise !
Réponse de le 30/04/2014 à 10:41 :
Moi il me réjouit !
a écrit le 29/04/2014 à 21:05 :
Beaucoup d'autres compagnies offrent de meilleurs tarifs et pas de risque de grève... A bon entendeur...
a écrit le 29/04/2014 à 20:30 :
"Le ver est dans le fruit"?
a écrit le 29/04/2014 à 19:44 :
Quel message envoyé à l'étranger ! Ces syndicats ne se rendent ils pas compte de l'impact économique? Surtout pour une loi de 2012 pas si contraignante ... Un torpillage en règle de l'entreprise.
Réponse de le 02/05/2014 à 9:28 :
si cette loi n'est pas si contraignante alors il n'y qu'a la supprimer et l'affaire est réglée.
a écrit le 29/04/2014 à 19:33 :
Toute façon ceux qui prennent encore AF ont tort, sur toutes les destinations vous trouvez moins cher et le service est aussi bon. C est drole ces pilotes surpayés se sabordent...Bientot ils vont se suicider comme chez FT quand la realite des marchés va les rattraper.
a écrit le 29/04/2014 à 18:52 :
Ces gens-là sont des nantis, et ils n'en ont pas encore assez!!
C'est du sabotage économique!
Ils doivent en rendre compte devant la justice!
S'ils ne sont pas contents, ils n'ont qu'à démissionner!
Quand va t-on clouer le bec à ces syndicats qui ne représentent personne et qui sont une véritable engeance?
Combien de centaines de milliers d'emplois à leur passif??
Réponse de le 29/04/2014 à 20:41 :
Pas de problème, on volera Nice-Bordeaux via United Airlines, Qatar, British Airways, Lufthansa....
a écrit le 29/04/2014 à 18:35 :
Merci les socialistes, merci les syndicalistes pour cette prise d'otage inacceptable. La solution, se tourner vers d'autres compagnies plus confortables et plus sûres. Une fois au chômages, ils pourront faire greve tt les jours s'ils le souhaitent...
Réponse de le 02/05/2014 à 9:32 :
les socialiste et les syndicaliste n'y sont pour rien c'est la droite qui a voté cette loi liberticide. il n'y a qu' a supprimer cette loi et c'est réglé.
a écrit le 29/04/2014 à 18:04 :
Emirates, Etihad, Qatar Airways et Turkish Airlines remercient les pilotes Francais du fond du coeur! Mort de rire
Réponse de le 29/04/2014 à 20:36 :
Mort.... ou morte de rire ? ;-)
a écrit le 29/04/2014 à 17:47 :
Voila des gens qui sont bien peu concernés par leur entreprise : mettre Air France en difficulté pour une loi combien d'emplois seront perdus par leur excès si AF meurt??
un exemple de leurs avantages
tous ces gens bien payés avec des billets super réduits habitent lyon ou bordeaux alors qu'ils travaillent à Paris et grâce à la gratuité de leurs billets "montent" travailler en Avion : vous vous rendez compte de la différence de prix de la maison avec jardin ? !!!!!
a écrit le 29/04/2014 à 17:21 :
Voilà le futur ! chaque profession en France a pris l'habitude en France, via les syndicats, de lancer un processus lent mais certain de suicide. C'est bien parti pour les pilotes comme pour les taxis mal habillés, peu sympathiques et dégradant l'image de la France dès l'arrivée des étrangers à l'aéroport et qui ont été incapables de suivre l'évolution du monde. A qui le tour? les politiques, les journalistes, etc
a écrit le 29/04/2014 à 16:37 :
C'est quand même lamentable de la part du SNPL, syndicat qui se montre corporatiste et irresponsable, alors que les pilotes devraient être à la hauteur de leur statut d'élite dans le transport aérien. Ils sont rémunérés (bien, surtout chez AF par rapport aux autres compagnies) pour être des gens responsables à tous points de vue. Malheureusement, cela ne semble pas être le cas. Quant à l'imbécile taxe Chirac,le gouvernement serait bien avisé de tirer un trait dessus, sans qu'il soit nécessaire de faire une grève.
a écrit le 29/04/2014 à 16:17 :
Air France devient de plus en plus étatique, même en ses positions de politique interne et de personnel,c-à-d, à contre-courant des mouvements sociaux sur la forme, mais surtout bénéficiée sur le fond.
a écrit le 29/04/2014 à 15:50 :
Ce pays est foutu !
a écrit le 29/04/2014 à 14:47 :
Les pilotes sont dans la nasse, vous imaginez n'importe quelle entreprise privée faire grève sous prétexte qu'une loi ne leur convient pas. La survie du groupe peu leur importe, ils en sont encore à la préservation de leurs avantages léonins.
Réponse de le 29/04/2014 à 15:30 :
Cette grève est nationale : elle concerne tous les pilotes français et non uniquement ceux d'Air France...
Réponse de le 29/04/2014 à 15:53 :
Oui, tous les pilotes avec des contrats de travail français, pas tous les pilotes français.
Réponse de le 30/04/2014 à 1:20 :
C'est le même souk que la SNCF...
Réponse de le 30/04/2014 à 23:47 :
Y a t-il qq qui sache pourquoi les pilotes font grève ?
Principal raison : après maintes demandes à l'état français par les salaries des Cie francaises d'alléger les taxes qui pèsent sur les elles par rapport aux autres qui ont acces aux mêmes marchés.. Est ce si difficile à comprendre ?
Seriez-tous d'accord que la Loi Diard soit appliquée à tous les salaries en France sans distinction ? Moi oui comme ça tous égaux devant la Loi. Ah... c'est facile de critiquer quand le droit de grève limité ne nous concerne pas...
Réponse de le 01/05/2014 à 9:33 :
Auriez vous la naïveté de penser que les professions dites libérales ont le droit de grève en France? la réponse est non. Quid de la sécurité aérienne en provoquant des perturbations insensées dans les aéroports? Qui paye les 6 années de déficit d'AF? si vous voulez faire grève vous devez respecter la loi Diard votée par des élus du peuple c'est la constitution sinon vous devez donner votre démission.
Réponse de le 02/05/2014 à 9:36 :
et pourquoi les professions libérales n'aurait elles pas le droit de grève?.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :