Menace de grèves dures des pilotes de ligne français en mai

Demandant l'abrogation de la loi Diard qui encadre le droit de grève et l'ouverture de négociations pour la création d'une convention collective, le SNPL appelle les pilotes français à la grève du 3 au 30 mai.
Fabrice Gliszczynski
(Crédits : Reuters)

Risque de fortes turbulences en mai dans le transport aérien français. Le puissant SNPL (syndicat national des pilotes de ligne) a, ce vendredi,  appelé à la grève les pilotes français du 3 au 30 mai. Une durée exceptionnelle qui, si le mouvement se confirmait, ne se traduirait pas, néanmoins, par 27 jours de grève d'affilée, explique à La Tribune, Yves Deshayes, le président du SNPL France Alpa. La forme du mouvement n'est pas arrêtée, mais elle pourrait très bien s'apparenter "à une forme de guérilla". La durée du préavis traduit, selon Yves Deshayes, la volonté des pilotes de s'adapter à la fameuse loi Diard qui oblige notamment les grévistes à se déclarer gréviste 48 heures avant leur vol. Avec ce dispositif, « pour avoir de l'efficacité, il faut des mouvements longs », explique le président du SNPL France.

La loi Diard est une loi voté sous la présidence Sarkozy

L'abrogation de la loi Diard, sous le quinquennat de Nicolas Sarkozy, est l'une des 4 revendications du SNPL. «Elle avait été à l'époque combattue par les parlementaires socialistes et elle reste en l'état de façon incompréhensible par le nouveau gouvernement », déplore Yves Deshayes. « Certes, à chaque mouvement social, il y a effectivement moins de perturbations, mais cette loi a détruit une bonne partie social dans de nombreuses compagnies aériennes qui attendent d'avoir la liste des grévistes pour les remplacer parfois avec des pilotes étrangers ». C'est donc essentiellement le préavis individuel de 48h que dénonce le SNPL.

Convention collective

Le SNPL demande aussi « l'ouverture de négociations en vue de l'adoption d'une convention collective nationale des pilotes du transport aérien » et « la mise en place à l'instar de ce qui existe aux Etats-Unis d'une facilitation de l'accès des pilotes en zone réservée afin de renforcer la confirmation de l'identité, diminuer les files d' attente passagers et mieux repartir les effectifs du personnel affecté à l'inspection/filtrage ».

Enfin, le SNPL demande « la mise en place de conditions de concurrence loyale pour les entreprises de transport aérien françaises (baisse des charges pesant spécifiquement sur le transport aérien français, meilleure maîtrise des droits de trafic accordés aux compagnies extra européennes).

 

 

 

 

 

Fabrice Gliszczynski

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 34
à écrit le 09/02/2014 à 10:17
Signaler
Très bien. La grève est le meilleure ambiance que VINCI est en train de chercher pour l'aéroport qu'il va gérer. Excellence nouvelle pour VINCI.

à écrit le 08/02/2014 à 14:37
Signaler
Pratiquement un mois sans salaire.....ouah , peu peuvent se le permettre , le titre est accrocheur , mais peu crédible . La France n' est pas un pays de couchés , ils défendent leur beefsteak .Le métro londonien à fait grève 48 h....silence radio de...

à écrit le 08/02/2014 à 12:03
Signaler
A noter que ce n'est pas un appel à la grève des pilotes d'Air France, mais des pilotes français... Nuance. Tous ne sont pas en fin de carrière chez Air France. Les salaires ne sont pas ceux que l'ont pense dans toutes les compagnies françaises. Et ...

le 08/02/2014 à 14:48
Signaler
La culture c'est comme la confiture... Tout le monde a très vite fait le lien entre syndicat et fonctionnaires (ou ex-fonctionnaires bénéficiant d'un régime spécial).

le 08/02/2014 à 19:27
Signaler
@Michel : Aucun salarié de la compagnie n'est fonctionnaire. QUe cela vous plaise ou pas.

à écrit le 08/02/2014 à 11:37
Signaler
Ras le bol de ces nantis qui n'arrêtent pas de se plaindre! Faut les virer et réembaucher des gens qui veulent vraiment bosser.

à écrit le 08/02/2014 à 8:47
Signaler
Indécents les pilotes. Appliquons la méthode Reegan: licenciement collectif et réembauche à des salaires qui ne coulent pas AirFrance.

à écrit le 08/02/2014 à 8:02
Signaler
15 000 euros par mois pour un pilote de ligne en fin de carrière chez air-France... Le remplacement du Q7 et l'appartement à Courchevel n'étant pas menacés, un peu de décence s'il vous plait messieurs les pilotes en ces temps difficiles pour une gran...

à écrit le 07/02/2014 à 22:17
Signaler
ces TRES CHERS pilotes français , sont en train de savonner la planche sur laquelle ils sont assis . qu'ils continuent ainsi ! ils entament leurs derniers tours de pistes .

le 08/02/2014 à 4:52
Signaler
Ceci est un appel a la grève, je pense que dans le contexte actuel ce n est pas dans l intérêt des pilotes aussi j'espère qu'ils ne participeront pas à cette grève. La concurrence étrangère est déjà bien suffisamment rude....

à écrit le 07/02/2014 à 22:04
Signaler
Les pilotes français ont tous simplement estimé que les ponts du mois de mai étant trop court a leur gout il serait intéressant de déposer un préavis sur tout le mois afin de les prolonger. Entre les grèves des contrôleur aérien et celle des pilote...

à écrit le 07/02/2014 à 21:37
Signaler
Le droit de grève ne devrait pas exister dans les entreprises de droit public. Etre fonctionnaire c'est plus un sacerdoce qu'un simple métier.

le 08/02/2014 à 0:36
Signaler
@Michel La dictature, c'est bien aussi. Quant au sacerdoce, le don de la personne, c'est réservé pour la France à Pétain et pour Dieu au Pape, et autres Guides. Dictature et Religion les deux font la paire.

le 08/02/2014 à 1:01
Signaler
Après une telle période de laisser faire, il y a forcément une reprise en main très forte, et la France fonce droit vers cela. Que cela vous plaise ou non.

le 08/02/2014 à 1:09
Signaler
La dictature socialiste organise le génocide du secteur privé. C'est cela une véritable dictature. Personne n'est forcé de devenir fonctionnaire ni prêtre d'ailleurs.

le 08/02/2014 à 1:56
Signaler
Il n'y a pas de compagnie aerienne publique en France!!!

le 08/02/2014 à 7:24
Signaler
@MICHEL : Pour information, Air France n'est pas une entreprise publique. Votre commentaire tombe à l'eau. Renseignez vous avant de critiquer.

le 08/02/2014 à 14:46
Signaler
@CREW Renseignements pris, les anciennes "colonies" sectorielles de l'économie française telles que Orange ou Air France, bénéficient de régimes spéciaux car l'état français est toujours au capital de ces entreprises qui justifie selon les politiq...

le 08/02/2014 à 19:26
Signaler
@MICHEL : Vous êtes à côté de la plaque, mais alors, complètement. Dans votre commentaire initial, vous indiquez : " Etre fonctionnaire c'est plus un sacerdoce qu'un simple métier." Sur les conrats de travail, il est indiqué AIR FRANCE S.A eT c'e...

le 09/02/2014 à 2:29
Signaler
Le régime spécial hérité de l'Etat, c'est la nomination de dirigeants qui ne connaissent pas le secteur d'activité, et qui, fraîchement débarqués d'un cabinet ministériel, se servent de la compagnie comme d'un tremplin vers de plus hautes fonctions, ...

à écrit le 07/02/2014 à 21:33
Signaler
Virez moi tout ça, on se passera largement d'eux; les postulants ne manquent pas !

à écrit le 07/02/2014 à 21:08
Signaler
Une grève chez Air France, impossible ... en mai il n'y a pas plusieurs ponts? Donc des week-ends prolongés, donc des pax pris en otage ... incroyable non?

à écrit le 07/02/2014 à 21:00
Signaler
Ce pays, où la grève est possible uniquement pour les métiers qui sont favorisés, fonctionnaires ou autres comme pilote de ligne. Vendons air france, ça réglera ce probleme qui fait rire le monde entier...La France risée du monde et oui !

le 07/02/2014 à 21:30
Signaler
Il n'y a pas beaucoup de fonctionnaires qui ont le droit de grève ou même de syndicat...

le 07/02/2014 à 23:21
Signaler
@Riseedumonde : "Vendons Air France". Si vous vous teniez au courant, vous auriez qu'Air France est... privée ! (seuls 15 % du capital ne le sont pas).

le 08/02/2014 à 0:43
Signaler
@Risée du Monde Je ne crois pas que les pilotes de Ryanair, d'Emirates et d'autres rigolent tous les jours, pas plus que l'ensemble du personnel de ces sociétés d'ailleurs, où la précarité est la norme. On peut vouloir un tel type de sociétés et on ...

à écrit le 07/02/2014 à 20:36
Signaler
Il faut quand venir à bout d'AF. La compagnie est déjà pénalisée par l'enfer de Roissy et les taxes tiers-mondistes au départ de la France. Ce n'est pas suffisant pour les syndicats. Bonne nouvelle pour EasyJet et les compagnies asiatiques.

le 07/02/2014 à 20:55
Signaler
Si vous aviez lu l'article jusqu'au bout vous verriez que les syndicats mettent aussi les gouvernants devant leurs responsabilités : taxes Chirac, taxes blabla, taxe de sécurité etc... pendant ce temps les compagnies du Golfe n'ont aucune taxe et le ...

le 07/02/2014 à 21:06
Signaler
Crew, les compagnies du Golfe ne payent donc pas de taxe en décollant de France ... Même aéroport de départ, mêmes taxes.

le 07/02/2014 à 23:20
Signaler
@Jul : Vous êtes d'une naivete confondante. Les compagnies du Golfe décollent 50 % du temps de leur pays. Donc pas de taxes sur 50 % de leurs vols. Les compagnies européennes ont un vol/jour sur DBX... CQFD...

le 09/02/2014 à 11:11
Signaler
et pour vos amis de la Luftwaffe.

le 09/02/2014 à 16:55
Signaler
Les compagnies du Golfe payent les même taxent que les autres et payent leur carburant et leurs avions au même prix... suivant les destinations ! Par contre le modèle social est très loin d'être le même (il est très bon par rapport à la norme loc...

à écrit le 07/02/2014 à 20:32
Signaler
Le monde se porterait-il vraiment plus mal sans compagnie aerienne française ? Aux pilotes je dirais bien : chiche !

le 07/02/2014 à 22:30
Signaler
Bin essayez les compagnies Low Cost , qu'il est ce qui vous retient , choix pléthoriques , faut pas hésiter .... Bon , juste un peu fermer les yeux et les oreilles sur la manière dont sont traités et les pilotes et les PNC de Ryanair , après dans sa ...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.