SNCF : la grève se poursuit jeudi

 |   |  288  mots
La SNCF recommande aux voyageurs qui en ont la possibilité de reporter leurs déplacements. (Photo: Reuters)
La SNCF recommande aux voyageurs qui en ont la possibilité de reporter leurs déplacements. (Photo: Reuters) (Crédits : reuters.com)
Un TGV sur deux ou trois ainsi qu'un TER et un Transilien sur trois en moyenne devaient circuler mercredi. La grève, organisée par quatre syndicats de cheminots opposés aux contenus du projet de réformé ferroviaire, qui sera examiné à l'Assemblée nationale à partir du 17 juin, se poursuit jeudi.

La grève organisée par quatre syndicats de cheminots protestant contre le projet de réforme ferroviaire qui sera discuté à partir du 17 juin à l'Assemblée nationale, a été reconduite pour 24 heures. Jeudi, les perturbations seront donc encore au programme pour les usagers de la SNCF. Le groupe prévoit cependant une "amélioration significative" du nombre de trains en circulation jeudi, avec 1 TGV et 1 TER sur 2 en moyenne, a annoncé la direction mercredi.

Au vu des déclarations d'intention déposées à l'avance par les agents et des personnels disponibles, la SNCF a procédé à "un travail très fin d'ajustement pour faire rouler le maximum de trains" et pouvoir passer d'"un TGV et TER sur trois à un train sur deux", a précisé lors d'un point presse Patrick Ropert, directeur de la communication.

1 train sur trois en Ile-de-France

L'Ile-de-France, où transitent 3 millions d'usagers chaque jour, va rester "le point le plus difficile", avec 1 train sur 3 en moyenne, selon le porte-parole. Seul le RER A connaîtra un service normal. La SNCF continue de recommander "à toutes les personnes qui en ont la possibilité de reporter leur déplacements".

Sur les grandes lignes, le trafic sera "supérieur à 1 train sur 2 en moyenne" avec 1 TGV sur 2 sur les axes Nord et Atlantique, 6 sur 10 sur l'axe Est et 1 sur 3 dans le Sud-Est et les liaisons Province-Province. Sur les lignes Intercités, 3 trains sur 10 sont annoncés.

La circulation des Eurostar et des trains vers l'Allemagne restera normale. Comme mercredi, trois Thalys sur quatre rouleront. Vers l'Espagne, seul 1 train sur 3 circulera.

La "priorité" de la SNCF est "la mobilisation maximale de nos équipes pour faire rouler le maximum de trains et informer au mieux les clients", a assuré Patrick Ropert.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/06/2014 à 15:30 :
le pouvoir est aux mains des syndicats ....le tout sur le dos des contribuables 8% des français le gâchis??????
a écrit le 11/06/2014 à 13:53 :
Tant que les syndicats gouverneront la France ce sera la m....
a écrit le 11/06/2014 à 13:12 :
Ils déraillent comme d'hab !
a écrit le 11/06/2014 à 12:16 :
Quelles soient les évolutions proposées, quel que soit le gouvernement, les cheminots font la grève en dépit de tous leurs avantages. Que la SNCF fasse faillite une bonne fois, et qu'on reconstruise un service ferroviaire digne du 21ème siècle.
a écrit le 11/06/2014 à 11:59 :
Pour quand une"TATCHER" pour casser les reins une bonne fois à ces syndicalistes d'un autre age?
a écrit le 11/06/2014 à 11:57 :
Espérons au moins que les jours de grèves ne leur seront pas payés ! C'est trop facile d’arrêter le travail pour défendre des privilèges d'un autre temps et de conditionner la reprise du travail au paiement des jours de grève.
Après on s'étonne d'en être là ou nous en sommes... Il est de combien le déficit de la SNCF?
a écrit le 11/06/2014 à 11:34 :
un truc m’énerve en plus de la grève .... on parle "d'usagers" pas de clients .... ras le bol de tout ça !!!!!!!!!!!!!
Réponse de le 11/06/2014 à 12:17 :
+ 1000
a écrit le 11/06/2014 à 10:33 :
la SNCF, les taxis .... quel bordel en France !!!!!!!!!!!!!!!!!!!
a écrit le 11/06/2014 à 10:16 :
ceux qui possèdent..le pouvoir de nuisance gouvernent iles élus sont inutiles
a écrit le 11/06/2014 à 9:13 :
OUI, la REVOLUTION POSITIVE du domaine ferroviaire est nécessaire pour le sauver du manque d'innovation, de son essoufflement dû à des fautes politiques et managériales, de sa gabegie financière préjudiciable aux clients et aux citoyens contribuables, de sa tiranie des syndicats focalisés sur leur propre intérêt politique, etc la liste est longue :)
La SNCF est une très belle entreprise qui est abimée et gravement en danger si rien n'est fait.
Beaucoup de cheminot sont très professionnels, mais ne sont pas toujours reconnu car le moule SNCF d'un autre Age les élimine s'ils veulent se démarquer pour faire avancer l'entreprise dans une voie plus moderne. Idem pour tous les entrepreneurs du secteur ferroviaire qui veulent pouvoir exister et ne pas avoir à subir les choix de la Direction SNCF. Idem pour ceux qui veulent lancer de nouvelles compagnies de train innovantes. Beaucoup d'acteurs publiques comme privés attendent une VRAI réforme qui autorise la Liberté d'entreprendre, L'égalité de traitement et la Fraternité de la reconnaissance du travail bien fait pour que tous soyons gagnant.

Ils faut les aider et faire comprendre aux autres que la Nation dit stop. Cette grève qui va forcement être préjudiciable pour des millions de citoyens ne peut pas aider ceux qui ont besoin du train pour vivre. Il est temps d'inventer un nouveau domaine ferroviaire pour cet Ecosystème ferroviaire national.
Réponse de le 11/06/2014 à 15:58 :
Trop tard.
L'industrie française souffre de non investissement.
A ce jour, nous devons etre competitif hors nous devons investir pour fabriquer des produits rentables (pas cher en rentabilité) et ca on n'est pas capable car on a pas de capacite d'invest... on a plus de cash !! don c'est une bonne idée (comme faire la paix par ex, ou etre contre la guerre) mais c'est trop tard !
a écrit le 10/06/2014 à 16:56 :
Et puis l'usager prendra le bus s'il veut faire un Perpignan Bruxelles. Lol
a écrit le 10/06/2014 à 14:42 :
toujours pas de nouvelles des saboteurs des lignes SNCF ou secret syndical ??????
a écrit le 10/06/2014 à 12:51 :
Quand la SNCF de l'époque avait été divisée entre RFF et la SNCF, les syndicats ont fait grève !
Quand la SNCF et RFF vont être réunifiés, les mêmes syndicats font grève !
En fait, ils n'ont qu'un but dans la vie : faire grève, peu importe les motifs !!!
a écrit le 10/06/2014 à 11:42 :
La SNCF veut nous faire aimer le train dixit la publicité.
Seulement, les cheminots préfèrent la grève.

Alors ils devraient se mettre d'accord afin de faire la pub.
a écrit le 10/06/2014 à 11:41 :
Vous augmentez statistiquement votre espérance de vie quand la SNCF fait grève d'après le rapport.
a écrit le 10/06/2014 à 11:32 :
Les grévistes enclenchent eux-même le processus de privatisation qu'il prétendent combattre, à ce rythme DB, RENFE et FS seront bientôt les princes du rail en France !
a écrit le 10/06/2014 à 11:14 :
La sncf comme la ratp depuis soixante ans sont les champions de la pareuse et du m'en foutisme et rois des emmerdeurs avec leurs grèves à répéditions... Vivement l'arrivée vers 2019 de nouvelles compagnies ferroviaires PRIVES qui ne feront que renvoyer la sncf à la faillite comme la SNCM de Marseille et qu'on en finisse une fois pour toute avec leurs 6 de travail par jour et leurs retraites à 50 ans payé par la société civile.
a écrit le 10/06/2014 à 10:16 :
SCANDALEUX !
Ecoutez bien les Pub que la SNCF a mis en place sur les radios pour informer sur la grève de demain.
Ils vous disent d’aller sur SNCF.com… là où sont publiés les tracts des organisations syndicales !
Mais vous ne trouverez dans le message sonore aucune excuse… C’est normal ?
Monsieur Pépy Président de la SNCF : DEMISSION
a écrit le 10/06/2014 à 8:48 :
DESASTRE MANAGERIAL :
La Maintenance opérationnel de la voie est assurée par la SNCF et non RFF. Cet accident de Brétgny dont le rapport d'expert pointe la responsabilité de la SNCF, comme le Pb de l'élargissement des quais suite à la commande de train trop large prouve que la Direction actuelle de la SNCF n'est plus crédible en matière managériale pour donner son avis pour réformer le système. La culture sécurité était l'ADN de la SNCF. Après la perte de la culture de la régularité, les fondamentaux du métier ferroviaire sont négatifs.
a écrit le 10/06/2014 à 8:45 :
Ecosystème ferroviaire national :

Lorsque la concurrence arrivera car elle arrivera, et que la SNCF sera réunifiée avec RFF, la guerre recommencera entre la nouvelle SNCF et ce concurrent ! Car le problème de fond ne sera pas résolu. Et entre temps des milliards d’euros seront gaspillés. La Nation ne le peut plus. Il faut que les syndicats, la Direction de la SNCF et les industriels qui vivent des chantiers et des marchés de la SNCF et qui font du lobbying en prennent conscience car ils vont tuer leur poule aux œufs d’or…

L’Union International des Chemins de Fer qui regroupe de nombreux pays et des réseaux privés comme publique arrive à faire travailler tout le monde ensemble pour définir des nouvelles normes. C’est la coopération et non la guerre comme sait le faire la Direction de la SNCF et ses syndicats. Le Nième dossier de la commande de train trop large pour les quais le prouve.

La seule solution est de faire la totale séparation entre l'Infrastructure et l'Exploitation. Deux sociétés bien distinctes juridiquement, mais surtout sur le plan opérationnel.
Cela nécessite d'affecter tout les effectifs SNCF Infra et ceux de RFF à une nouvelle entité indépendante de la SNCF.
Créons une Union Nationale des Chemins de Fer Français regroupant les missions de RFF, SNCF INFRA et autres agences ferroviaires publiques, en mettant autour de la table l'Etat, SNCF, RATP, les compagnies Privées, ...
Un STIF National amélioré pour booster la productivité, l'innovation technique et les services.
a écrit le 10/06/2014 à 8:40 :
Je suis cheminot en EIC infra, suis donc particulièrement touché par les réformes puisque regroupé dans le nouvel EPIC avec RFF. Ce choix est pour moi une bonne chose, regrouper la voie, ceux qui l'entretienne et ceux qui assurent l'aiguillage et la sécurité des circulations est complètement logique. Le statut n'est pas touché et même si il y a des choses à améliorer, ce regroupement sous le label SNCF avec (enfin) une seule direction est une bonne chose.
Réponse de le 10/06/2014 à 10:18 :
votre seul soucis est le statut ...et les privilèges .......le reste c pour le contribuable
Réponse de le 10/06/2014 à 11:12 :
bah voyons, on veut garder nos privilèges sans penser aux autres c... de payeurs, comme c'est grand de vous voir pinailler pour des broutilles pendant que la France coule. notre Démocratie est morte, vive la Médiocratie !
Et quand les gens qui triment et galèrent dans les bouchons s'ils ont la chance d'avoir une voiture, ou à pied (c'est plus écolo) en auront marre de payer la facture, attention à ce que vos privilèges de nantis ne tombent pas, accompagnés de quelques têtes. Allez donc voir dans les autres pays comment cela se passe et réveillez vous !
Réponse de le 10/06/2014 à 11:37 :
Vous etes une personnes qui use des privilegent aux depends d'autres personnes.
L'egalité, la justice n'est donc pas votre Credo Mr le CHEMINOT.
Réponse de le 10/06/2014 à 11:38 :
Vos defendez vos privileges..
Ne parlez pas de france unie svp.. merci

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :