AirAsia : la queue de l'Airbus retrouvée, aucun signal des boîtes noires

 |   |  386  mots
Des responsables indonésiens avaient indiqué auparavant avoir retrouvé cinq grandes parties de l'appareil, sans toutefois préciser de quels éléments il s'agissait.
Des responsables indonésiens avaient indiqué auparavant avoir retrouvé cinq grandes parties de l'appareil, sans toutefois préciser de quels éléments il s'agissait. (Crédits : © Beawiharta Beawiharta / Reute)
Les boîtes noires, qui contiennent les enregistrements des conversations des pilotes et les données de vol, sont habituellement stockées dans la queue des avions. Les trouver permettrait d'éclaircir les circonstances du crash du vol QZ8501 survenu le 28 décembre.

Toujours aucun signe des boîtes noires mais une réussite tout de même. Dix jours après le crash de l'avion d'AirAsia retrouvé en mer de Java, le directeur de l'Agence nationale de recherches et de secours a annoncé mercredi 7 janvier que la queue de l'Aribus A320-200 a été retrouvée au large de Bornée.

"Nous avons retrouvé la queue qui était notre principal objectif aujourd'hui", a ainsi déclaré Fransiskus Bambang Soelistyo à la presse.

Des responsables indonésiens avaient indiqué auparavant avoir retrouvé cinq grands morceaux de l'appareil, sans toutefois préciser de quels éléments il s'agissait.

Possible avancée dans les recherches

Si aucun signal des enregistreurs des conversations des pilotes et des données du vol n'a pour l'instant été détecté, cette découverte pourrait constituer une percée dans les recherches. La queue de l'avion contient habituellement les enregistreurs de vol, les fameuses "boîtes noires", cruciales pour déterminer les causes de la chute de l'avion avec 162 personnes à son bord.

En dépit des opérations de recherche de grande ampleur entreprises par l'Indonésie avec l'aide d'autres pays tels que la France, les États-Unis et la Russie, peu de progrès ont été effectués jusqu'ici en raison du mauvais temps, selon les autorités indonésiennes. Les secours n'ont jusqu'ici repêché que 39 corps sur les 162 passagers et membres d'équipage du vol QZ8501.

Des responsables sanctionnés

Les autorités indonésiennes ont par ailleurs indiqué avoir sanctionné des responsables du secteur aérien dans le cadre de l'enquête sur le crash. Le ministère indonésien des Transports affirme qu'AirAsiaIndonesia avait emprunté un couloir de vol sans autorisation le jour où l'Airbus A320-200 s'est abîmé en mer. Les autorités tentent de déterminer comment ce vol au départ de la ville indonésienne de Surabaya pour Singapour a pu être effectué sans permission.

"À ce jour, nous avons pris des mesures contre huit responsables : deux du ministère des Transports, quatre du service de la navigation aérienne AirNav, et deux responsables d'aéroprt", a déclaré à l'AFP un porte-parole du ministère des Transports, Hadi Mustofa.

La semaine passée, la compagnie s'est vu suspendre l'autorisation d'utiliser le couloir Surabaya-Singapour jusqu'à la fin de l'enquête.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/01/2015 à 16:31 :
Peut-être ont-ils décollé sans boîtes, c'était pas un vol de flibustiers? bizarre.
a écrit le 07/01/2015 à 14:45 :
on en apprend tous les jours: ainsi les avions réfléchissent et ont la mémoire dans leur queue. Je n'en connais pas beaucoup à qui cela a véritablement réussi.
Réponse de le 07/01/2015 à 15:25 :
Où avez vous lus que "les avions réfléchissent et ont de la mémoire" ? L'article parle des " enregistreurs des conversations des pilotes et des données du vol" et rien d'autre.
a écrit le 07/01/2015 à 11:59 :
Difficile á croire qu un avion de ligne puisse obtenir une clairance de décollage avant que que plan de vol ne soit accepté !!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :