AirAsia : le QZ8501 a enfreint son permis de vol

 |   |  276  mots
(Crédits : © Handout . / Reuters)
Les autorités indonésiennes indiquent ce samedi que l'avion d'AirAsia qui s'est abîmé le 28 janvier dans la mer de Java n'avait pas l'autorisation de voler sur ce trajet ce jour-là.

L'avion n'avait pas le droit de voler dans ce couloir aérien. L'Airbus d'AirAsia qui s'est crashé le 28 décembre lorsqu'il effectuait la liaison entre la ville indonésienne de Surabaya et Singapour a disparu des écrans radars après avoir été confronté à de très mauvaises conditions météo.

Permis de vol enfreint

Le ministère indonésien des Transports a précisé ce samedi qu'AirAsia n'avait pas l'autorisation d'emprunter le couloir de vol utilisé ce jour-là par son pilote pour le vol Surabaya-Singapour, une route habituellement très fréquentée.

"La compagnie a enfreint le permis de vol donné, le créneau horaire donné, et c'est un problème", a expliqué le directeur général du transport aérien, Djoko Murjatmodjo. La compagnie a vu son permis pour emprunter ce couloir suspendu jusqu'à la fin de l'enquête sur la catastrophe aérienne.

De nouveaux débris retrouvés

Par ailleurs, ce même jour, de nouveaux débris ont été retrouvés au large de Bornéo indiquent les autorités indonésiennes. Deux parties de l'Airbus A320-200 d'AirAsia mesurant environ 10 mètres sur 5 ont été retrouvées. Une trainée de carburant a également été détectée.

Des plongeurs ont été envoyés sur place afin de tenter de retrouver davantage de corps. Un véhicule sous-marin téléguidé est actuellement en train d'explorer cette partie de la mer de Java, à trente mètres de profondeur.

 Les équipes de recherches sur place, composées notamment de Français, ont auparavant retrouvé de nombreux débris ainsi que 30 corps de victimes parmi les 162 personnes du vol QZ8501.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/01/2015 à 12:38 :
Er comme d'habitude, c'est le lampiste qui va être accusé ! C'est d'autant plus facile qu'il est mort et ne pourra donc pas contredire personne :-)
Réponse de le 04/01/2015 à 18:00 :
Et comme d'habitude, on se rendra compte que ça dernier est bien responsable ... Il suffit de décortiquer des derniers accidents pour se rendre compte que les PNT ont une très grosse part de responsabilité ...
a écrit le 04/01/2015 à 7:54 :
Etonnant pour une si grosse compagnie aerienne. On va devoir attendre quelque annee avant que l on comprenne ce qui s est passe sur l emssion air crash !! Emissio. Tres interessante ma foi et quinous apprends que les pilotes d air france sont louns d etre les meilleurs !!
a écrit le 03/01/2015 à 20:29 :
"Permis de vol", C'est quoi cette invention? Ou mauvaise traduction.
Il existe des plans de vol, j'imagine mal une compagnie régulière ne pas les déposer et l'aéroport de départ laisser partir un avion sans...
Il existe des autorisations de survol, il s'agissait d'un vol régulier, il devait donc en disposer.
Au pire, il s'agit d'un créneau décollage non respecté, ce qui se pratique tous les jours sur toutes les plate-formes du monde, les avions ne sont pas des rames de métro!!!
Un journaliste un peu sérieux pourrait vérifier ses informations avant de les publier, c'est vraiment se moquer du monde.
a écrit le 03/01/2015 à 19:12 :
S'il on joue avec les règles j'espère que la compagnie disparaîtra

C'est la meilleure solution pour éviter les accidents

Attendons la fin de l'enquête
Réponse de le 03/01/2015 à 19:29 :
le plan de vol déposer, décollage, suivit par les radars, TCAS en route, on nous ment et on nous prend pour des abrutis, les pro de l'aviation on compris la bizarrerie de cette histoire, ils pensent vraiment que nous somme des demeurés........
a écrit le 03/01/2015 à 17:22 :
Comment se fait t'il que on laisse décoller un avion qui n'aurait pas reçu les accords nécessaires pour emprunter un couloir aérien cet annonce est démunie de bon sens.
a écrit le 03/01/2015 à 16:33 :
Le fait que l'avion n'ait pas respecté son créneau horaire n'a a priori pas d'incidence sur l'accident. En revanche, il est intéressant de découvrir cette information plusieurs jours après le drame. On connaît beaucoup d'avions qui décollent alors qu'ils ne sont pas autorisés à décoller ? Pas très frais, tout ça.
a écrit le 03/01/2015 à 14:35 :
Dans le titre : "l'avion d'AirAsia qui s'est abîmé le 28 janvier dans la mer de Java" ??? LA TRIBUNE anticipe le prochain crash du mois de janvier...Ils sont très fort les journalistes.
Réponse de le 03/01/2015 à 14:52 :
L'article a été publié il y a 4 heures maintenant, d'autres commentaires ont relevé l'erreur et ce n'est toujours pas corrigé....Plus ça va et moins je vous d'interet à passer à la version payante de ce site. Rien de grave certes, mais ça démontre un certains laxisme quand au suivit des infos
Réponse de le 03/01/2015 à 17:42 :
Non, mes chers amis, La Tribune parle effectivement d'un crash qui aura encore lieu le 28 janvier 2015 un mercredi, on doit se plier quand-même au grand journalisme français, toujours une longueur d'avance par rapport à ses confrères d'outre-tombe.
a écrit le 03/01/2015 à 14:30 :
Bonjour , couloir de vol interdit , avion abattu . Voilou . Ne pas chercher d'explication compliquée . Loi de parcimonie .
a écrit le 03/01/2015 à 14:22 :
si la qualification de l' équipage et la maintenance de l'avion ne sont pas en cause il n'y a pas de relation avec l'accident . Dans le cas contraire ...
a écrit le 03/01/2015 à 14:15 :
" Les équipes de recherches sur place, composées notamment de Français…."

Que diable sont-ils allés faire des Français dans cet autre bout du monde ? il n'y a pas de base française en Asie du sud, pas que je sache. Bizarre…. encore une histoire mal racontée ?….
Réponse de le 03/01/2015 à 14:22 :
Airbus entre autre est un avion européen assemblé en France donc c'est aux techniciens français de faire les expertises.
Réponse de le 03/01/2015 à 21:51 :
Ce ne sont pas des techniciens Airbus, ne racontez pas n'importe quoi. Ce sont des enquêteurs du BEA. Comme on aurait vu des enquêteurs du NTSB si l'avion avait été américain...
a écrit le 03/01/2015 à 14:12 :
Pas très prolixe l'AFP !!! Pourtant, il existe pas mal de bizarreries dans cette histoire d'interdiction.
Réponse de le 03/01/2015 à 14:49 :
L'AFP n'a pas pour rôle de donner du grain à moudre aux adeptes des théories du complot. Elle expose des faits.
Réponse de le 03/01/2015 à 19:22 :
Cela est vrai,d'habitude l'AFP excelle,à dissimuler les balayures sous le tapis,comme pour le vol MH370.
a écrit le 03/01/2015 à 14:11 :
Désolé mais je ne crois plus à un seul mot en venant des autorités de cette région-là, indonésiennes, malaysiennes, etc. C'est la confusion la plus totale, il suffit de voir les déclarations des responsables, c'est le flou. Désespérant pour les familles, j'imagine.
a écrit le 03/01/2015 à 14:05 :
Abraca...esque ! Donc on peut quitter un aéroport alors qu'on a pas le droit de voler ce jour la (lu ailleurs)? Et la tour de contrôle ne dit rien ? Et ben dis donc, c'est pas encore au point la sécurité dans les aéroports ! Une autre du jour, bien entendu tout autant abraca... : Un djihadiste néozélandais qui oublie de couper la géolocalisation sur son portable pendant je ne sais plus combien de temps, peu importe. L'explication est que ce sont des imbéciles (pas le premier le néozélandais). Je pense vraiment que les imbéciles sont ailleurs, tout autour de nous. Abracadabrantesque, je vous dis !
a écrit le 03/01/2015 à 11:23 :
"...l'avion d'AirAsia qui s'est abîmé le 28 janvier dans la mer de Java..."
C'est quand même un comble...Non c'est le 28 décembre...
Réponse de le 03/01/2015 à 14:07 :
Il n'y a que ça qui vous choque dans cette info ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :