Suppressions de postes chez Air France : le plan de départs en détail

Air France a présenté vendredi un nouveau plan de 500 suppressions de postes au sol et de 300 chez les hôtesses et stewards ainsi que des mesures de modération salariale, mais les pilotes ont été épargnés.

3 mn

Le Syndicat national des pilotes de ligne (SNPL) est à l'origine d'une grève qui a coûté plus de 400 millions d'euros à la compagnie en septembre 2014.
Le Syndicat national des pilotes de ligne (SNPL) est à l'origine d'une grève qui a coûté plus de 400 millions d'euros à la compagnie en septembre 2014. (Crédits : reuters.com)

Air France, qui emploie actuellement 65.324 salariés, a détaillé vendredi 13 février en comité central d'entreprise (CCE) le plan de départs volontaires (PDV) qui sera ouvert en juin, prévoyant la suppression de près de 500 postes parmi le personnel au sol, d'après des sources syndicales. La compagnie aérienne en difficulté avait annoncé le 22 janvier ce nouveau plan de réductions d'effectifs, après avoir déjà supprimé quelque 8.000 postes en trois ans. En voici les principaux axes.

  • Marseille et Toulouse les plus touchés

La compagnie aérienne se fixe pour objectif le départ de 319 équivalents temps plein dans les escales régionales. Dans ces bases, près de 1.800 personnes sont "éligibles" et peuvent donc se porter volontaires. Pour réussir, le plan de départs devra ainsi séduire un peu moins d'une personne sur cinq, ce dont doutent les syndicats.

En régions, 16 postes seront supprimés au sein de la direction générale industrielle (DGI, maintenance de la flotte) et, à Toulouse, 13 autres pour les fonctions supports (ressources humaines, communication, informatique...). Les escales de Marseille et de Toulouse seront de fait les plus touchées avec, respectivement, 111 et 77 emplois supprimés. Viennent ensuite Nice (37), Lyon (28), Strasbourg (27), Bastia et Ajaccio (24), puis Nantes (20).

  • À Paris, la direction générale industrielle particulièrement visée

Le reste des suppressions de postes concerne Paris ou sa région (148), à Orly surtout, et plus particulièrement au sein de la DGI (62 ETP). Le siège et les fonctions supports sont mis à contribution à hauteur de 39 postes, ainsi que l'activité long et moyen-courrier, avec 47 postes ciblés pour 406 personnes éligibles.

La récolte des candidatures débutera le 1er juin et sera close au 25 septembre. Les premiers départs seront possibles le 30 juin et les derniers, le 31 décembre.

  • Les pilotes épargnés

Le plan de départs prévoit également de supprimer environ 300 postes parmi les hôtesses de l'air et les stewards (PNC, personnels navigants commerciaux), seuls les pilotes étant épargnés par ce quatrième plan de départs chez Air France. Le calendrier présenté vendredi s'applique également pour les PNC, a précisé à l'AFP la compagnie.

La direction a confirmé une hausse des salaires limitée à 1,4% pour le personnel au sol et de 2% pour les hôtesses et stewards, mais n'a annoncé aucune mesure concernant les pilotes, a constaté Béatrice Lestic, représentante CFDT chez Air France, interrogée par Reuters.

Le Syndicat national des pilotes de ligne (SNPL) est à l'origine d'une grève qui a coûté plus de 400 millions d'euros à la compagnie en septembre 2014.

>> Aller plus loin Aéroports de Paris, trafic record malgré la grève des pilotes

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 13
à écrit le 18/02/2015 à 15:29
Signaler
Hélas, vos sentiments (jalousie?) vous poussent à mal lire ce que j’ai écrit… Le métier de pilote est largement sinistré hors Air France, allez sur les forums PPRuNE ou bien googlez « Pay to fly », vous verrez que nombre de pilotes ne sont même pa...

à écrit le 14/02/2015 à 22:36
Signaler
A l'attention de Jalousie. Vous faites de la désinformation sur les salaires des pilotes. La dernière étude menée au sein d'Air France donne un salaire moyen annuel de 132000 euros pour les pilotes moyen courrier et de 192000 euros pour les pilotes...

à écrit le 14/02/2015 à 13:35
Signaler
Transavia (l'Air Inter du groupe Air France ) commande 20 Boeing 737-800 ! Ils sont riches et vendus à l' oncle SAM ...

à écrit le 14/02/2015 à 11:42
Signaler
de toute façon, vu leurs salaires, ça ne peut pas durer comme ça!!!

le 14/02/2015 à 13:16
Signaler
Stop! renseignez vous: Googlez "Pay to fly" sur internet!! Pilote de ligne est un métier à haute responsabilité parmi les plus MAL rémunérés! Il n'y a pas que Air France, Lufthansa ou British sur terre! Si vous baissez d'1 euro les salaires dans ...

à écrit le 14/02/2015 à 10:43
Signaler
Un pdv pour les pilotes ne sert à rien car il n'y a pas d'économies pour l'entreprise. Les heures de vol de ceux qui partent sont reportées sur ceux qui restent. Et comme ils sont payés à l'heure, le salaire de ceux qui récupèrent ces heures augmente...

le 14/02/2015 à 12:55
Signaler
Intéressant... Il serait d'ailleurs intéressant de réfléchir à l'idée de payer plus de salariés à l'heure ou au résultat produit, surtout aux postes administratifs ou non opérationnels, car c'est bien là que se fait la différence entre Lufthansa et ...

à écrit le 14/02/2015 à 6:29
Signaler
La société serait en surreffectifs, une tradition dans l'entreprise française alors que l'Etat tue la productivité donc les salaires, voyez la stagnation depuis 1995 et les paliers de croissance vers le bas. Alors qu'on compte près de 6 millions de ...

le 14/02/2015 à 6:48
Signaler
Ce qu'on appelle chomage est en fait du travail libéré grace à l'utilisation de l'énergie. Il faut faire payer l'énergie.

le 14/02/2015 à 8:27
Signaler
La démonstration de ce théorème intéresserait le plus grand nombre...un avion pour voler même s'il consomme moins de Kéro, il faudra toujours le même effectif en terme d'équipage, et je vous rassure dans le prix du billet la consommation "énergie" es...

à écrit le 14/02/2015 à 5:58
Signaler
Les Cies du Golfe meilleures, + fiables, excellent service, et moins Chères..... Fini pour moi AIR FRANCE ET SA BANDE....De grévistes

le 15/02/2015 à 12:17
Signaler
Ne vous en faites pas, prochainement les gens du golfe prendront votre emploi avec leurs esclaves asiatiques qui sont payés une misère et vous ferez grève mais il sera trop tard. Avant de parler, il faut réfléchir.

à écrit le 13/02/2015 à 19:04
Signaler
Pourquoi parler de licenciements s'il s'agit de départs volontaires? Certains proches de la retraite y verront peut être un opportunité puisqu'ils toucheront une prime! Pourquoi dire que les pilotes sont "épargnés", laissant croire à un traitement d...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.