Chute du prix du pétrole, les gains (ou pas) prévus par Air France

 |   |  287  mots
(Crédits : © Jacky Naegelen / Reuters)
En 2015, Air France-KLM table sur un gain brut de 3,5 milliards de dollars. Mais en raison des couvertures carburant et d'une parité euro-dollar moins favorables, la facture devrait baisser in fine de plusieurs centaines de millions d'euros "seulement", dont une partie pourrait être absorbée par un recul des prix du billets.

La chute vertigineuse du prix du carburant sous la barre des 50 dollars le baril de brent est évidemment une excellente nouvelle pour les compagnies aériennes, habituées ces dernières années à des prix dépassant les 100 dollars. Malgré le manque de visibilité sur l'évolution des cours, les prévisions d'Air France-KLM -qui se fondent sur celles des prix du brut des prochains mois, les "futures", et non sur le prix marché d'aujourd'hui- tablent néanmoins sur un gain brut de 3,5 milliards de dollars sur la facture carburant de 2015, selon des chiffres présentés la semaine en CCE d'Air France. Néanmoins, a indiqué le groupe, ce gain sera largement inférieur, voire peut être nul à la fin de l'année

Parité euro-dollar

Déjà, en tenant compte des couvertures carburant contractées avec les banques à un niveau supérieur au cours d'aujourd'hui, Air France-KLM va rendre à ses contreparties entre 50 et 60% de ce gain brut, tandis que la baisse de l'euro face au dollar, à un niveau supérieur à la parité observée en 2014 (1,30-1,35 dollar pour un euro en moyenne), devrait lui aussi effacer une partie du gain.

Baisse de la recette unitaire

Au final, la facture carburant devrait baisser "de plusieurs centaines de millions d'euros", explique un proche du dossier, peu à l'aise néanmoins à faire des pronostics. Surtout, que Frédéric Gagey, le PDG d'Air France, a émis l'hypothèse devant les représentants du personnel que ce gain puisse être absorbé par les baisses de recettes unitaires.

"Au prix actuel du carburant et du change, le gain lié à la baisse du prix du carburant est annulé par la baisse de la recette unitaire au siège kilomètre offert", a-t-il dit.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/01/2015 à 14:28 :
Pour la deuxième fois en 6 ans, meme erreur ou meme prétexte. Il faut que cette Compagnie finisse en profond déficit cumulé, et en liquidation judiciaire. A partir de quoi, elle pourra etre refondée sur des bases saines, de meme niveau que les autres Compagnies non low-cost, et donc débarrassée de sa Syndicratie, laquelle l'a pourrie et continue de la pourrir. Le personnel fait un décollage et un atterissage, après quoi 24h de repos, hotels-resto cinq étoiles partout dans le monde, classe grand luxe, et surclassement en grand luxe pour familles et amis sur la base d'un tarif "éco", salaires jusqu'à 22000 euros. Il est temps qu'A.F soit liquidée et recréée, rubrique fourre tout : Surcharge !!! sur le billet occulte : la moitiée du prix du vol
Réponse de le 27/01/2015 à 14:49 :
Et dans votre emploi, vous racontez des histoires de ce type aussi ?
Réponse de le 27/01/2015 à 15:30 :
Commentaire ridicule. Les temps d'escale sont déjà proche du mini réglementaire, car n'en déplaise a l'auteur de cette diatribe, les temps de repos sont régis par la réglementation, qui est la même pour toutes les compagnies européennes. En l'occurrence 24h de repos est le minimum pour un vol vers les USA par ex. Pour un vol européen le minimum est de 12 h. Les hôtels quant à eux doivent répondre a certains critères garantissant un repos de bonne qualité avant la rotation suivante. Là encore les hotels utilises par AF sont souvent les même que ceux utilisés par les autres grandes compagnies européennes. Même les equipages d'easyJet lorsqu'ils vont a l'hôtel sont logés dans des établissement "grand luxe" comme vous dites. Quand au surclassement des amis ça releve de la désinformation. Les billets réduits sont très difficiles à obtenir, renseignez vous avant d'écrire des idioties. Quant au salaire, du pur délire! 22000 euros!! On en est loin, sauf peut etre pour un ou deux cadres... Les salaires sont équivalents a ceux pratiqués chez KLM ou Lufthansa, bref Dan d'la norme européenne... Mais c'est bon tapez sur les pilotes c'est une cible de choix faut croire.
Réponse de le 27/01/2015 à 16:18 :
Je te propose d'essayer de te taper un vol de 11H avec 7H de décalage horaire dans la tronche et de remettre ça le lendemain après une nuit de 4H (décalage oblige) et on en reparle après mon bonhomme .
Réponse de le 27/01/2015 à 19:22 :
John, premièrement, le pilote ne travaille pas les 11 heures d'affilées. Premier discrédit. Ensuite toute personne voyageant souvent sait qu'il faut garder un fuseau horaire et s'y fixer. Donc le décalage horaire n'intervient pas. Second discrédit... Alors, un peu de réflexion et on en reparle? D'accord?
Réponse de le 07/02/2015 à 9:30 :
La compagnie air France reste une belle entreprise.
Peu etre un peu moins de déficit serais bienvenue.
Sachant q uil n est pas non plus énorme..
Mais tout cela concernent les employés et air France;.
a écrit le 27/01/2015 à 10:29 :
AF-KLM a l'art de se prendre les pieds dans le tapis quand il s'agit de couvrir ses achats de jet-fuel. Deja en 2008, quannd les prix s'etaient effobdrés, ils avaient du constater une perte dans leur compte sur les contrats de couverture.
Ils sont simplement pas doués
Réponse de le 27/01/2015 à 12:24 :
On sent l'expert, là. Avec toute la visibilité, le recul historique, le bench marking, et tout, et tout...
Réponse de le 27/01/2015 à 13:18 :
... et l'année d'avant (ou d'après, je ne sais plus), AF, grace à ses couvertures carburants, avait limité l'inflation de ses coûts, contrairement à ses concurrents !!
Ne pas prendre de couvertures carburant, c'est jouer à la roulette russe en espérant gagner. Prendre une couverture, c'est limiter ses risques de pertes, mais donc forcément ses chances de gain. C'est ce qui différencie la prudence de l'aventurisme !!
Réponse de le 27/01/2015 à 15:21 :
Visiblement vous ne savez pas de quoi vous parlez. Les couvertures carburant d'AF KLM sont en ligne avec les pratiques de l'industrie. Même easyJet se couvre et ne bénéficiera pas entièrement de la chute des cours.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :