Aigle Azur : un administrateur provisoire nommé pour diriger la compagnie

 |   |  567  mots
(Crédits : Aigle Azur)
Après le putsch de Gérard Houa, actionnaire minoritaire d'Aigle Azur (19% du capital) qui avait investi le siège de la compagnie pour débarquer le PDG Frantz Yvelin et prendre la présidence, le tribunal de commerce d'Evry a nommé un administrateur provisoire pour diriger Aigle Azur, contraignant Gérard Houa à quitter les lieux.

Dernière mise à jour, le 29 août à 14h14

Nouveau rebondissement chez Aigle Azur. Mardi 27 août, au lendemain du putsch de Gérard Houa, un actionnaire minoritaire d'Aigle Azur (19% du capital) qui avait investi le siège de la compagnie en difficulté pour débarquer le PDG Frantz Yvelin et prendre la présidence, le tribunal de commerce d'Evry a nommé un administrateur provisoire pour diriger Aigle Azur, contraignant mercredi matin Gérard Houa à quitter les lieux sur lesquels étaient présentes les forces de l'ordre.

Une information confirmée par un communiqué de presse de la compagnie, indiquant que "la SELARL FHB représentée par Maître Hélène Bourbouloux a été nommée administrateur provisoire d'Aigle Azur".

"Avec le concours de la justice, saisie à cet égard, Aigle Azur a mis fin ce matin à une situation inédite, illicite, et surréaliste, ayant vu deux personnes physiques prétendre avoir le droit de prendre le contrôle de l'entreprise. Dénoncée par 80% de son actionnariat, elle est close. Avec le concours des forces de l'ordre, nous avons ainsi pu faire exécuter ce jour cette décision de justice. Cela met fin à une situation totalement ubuesque et illégale, sans préjudice des suites pénales qui y seront données, l'entreprise ayant déjà porté plainte", indique la compagnie dans son communiqué de presse.

Et d'ajouter :

"Devant l'urgence et la criticité de cette situation inédite dans le transport aérien français, devant les difficultés auxquelles doit faire face Aigle Azur, et ne pouvant pas assurer sereinement ses fonctions dans un cadre normal et apaisé, Frantz Yvelin a en effet pris l'initiative de recourir à cette mesure exceptionnelle."

La manœuvre de Richard Houa avait suscité la réaction d'un autre actionnaire: David Neeleman, qui détient 32% du capital. Dans un mail envoyé à ses avocats, il accusait Géraed Houa d'avoir "usurpé la présidence de la compagnie" et niait le pouvoir de ce dernier et celui de Philippe Bohn, que Gérard Houa avait nommé directeur général.

Des syndicats veulent le retour de Richard Houa

Certains syndicats favorables à Gérard Houa qui a assuré avoir "réuni 15 millions d'euros" pour sauver Aigle Azur et éviter son démantèlement, cherchaient une solution pour le remettre en selle. Selon un syndicaliste, c'est le tribunal de commerce d'Evry qui a prononcé l'ordonnace et il n'est pas compétent selon eux, Aigle Azur dépendant du tribunal de commerce de Créteil. Effectivement, mardi 27 août, au lendemain de son passage à l'action, Gérard Houa a fait immatriculer l'entreprise non pas au tribunal d'Evry comme elle l'était jusque-là mais au tribunal de Créteil. Dans l'entourage de Frantz Yvelin, on assure que des faux documents ont été utilisés pour avoir un nouveau Kbis mentionnant la présidence de Gérard Houa. Des plaintes ont été déposées fait-on savoir.

Aigle Azur est en difficulté. Depuis 2012, elle n'a plus gagné d'argent. Selon Gérard Houa, elle a perdu 50 millions d'euros sous la présidence de Frantz Yvelin commencée à l'automne 2017. Ce dernier a assuré que la compagnie disposait de 25 millions d'euros de trésorerie et projetait de vendre les vols entre Orly et le Portugal à Vueling pour une vingtaine de millions d'euros. Selon des sources politiques, il faudrait en fait "25 à 30 millions d'euros pour simplement faire tourner la boîte".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/08/2019 à 15:20 :
Et c’est à partir de ce qui ce passe maintenant qu’il faut dire que l’ex homme algérien qui était aux commandes de cette compagnie était très fort !!
Un seul homme a pu géré la compagnie mais 3 ne fonts pas un !
a écrit le 28/08/2019 à 18:37 :
Cette entreprise semble mériter in règlement judiciaire. Un administrateur provisoire ad hoc va préparer le dossier et notamment un plan de redressement. Il est étonnant que l'actionnaire minoritaire Houa (19%) n'ait pas pu se faire entendre et ait dû feindre une prise de pouvoir. La loi protège aussi les intérêts des minoritaires des abus des majoritaires.
a écrit le 28/08/2019 à 16:30 :
C'est GERARD HOUA et non Richard comme vous dites une fois sur deux.
Et je pense que c'est le Tribunal d'Evry, pas de Créteil
a écrit le 28/08/2019 à 14:49 :
Gérard Houa ou Richard Houa?
Réponse de le 28/08/2019 à 18:30 :
Bonjour , je ne comprend comment aigle azur a des problèmes financiers , on tout cas pas sur les lignes algériennes . Car avec air Algérie ils pratique des prix exorbitant ???. Qui peut nous explique??? A l’heure actuelle un billet Mulhouse Constantine pour le 19/10 retour 02/11 et à 360€??
Réponse de le 30/08/2019 à 10:06 :
@ Jalis
Faudrait voir les taxes surtout. J'ai prix un MRS/ALG à 160€ dont 110€ de taxes.
Pour votre cas vous aurez droit à 108,40€ de taxes

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :