Air France : AccorHotels en rêvait, Booking.com l'a fait

 |   |  379  mots
(Crédits : Christian Hartmann)
La compagnie aérienne française a signé un accord avec Booking.com qui permet à ses clients de pouvoir réserver un hébergement sur le site d'hébergement en ligne. De quoi alimenter les regrets d'AccorHotels, qui a envisagé d'entrer au capital d'Air France-KLM pour développer des synergies avec Air France afin de contrer les géants du net de l'hébergement de loisirs comme Booking.com, Expedia, TripAdvisor ou Airbnb.

Sébastien Bazin doit s'étrangler. Le PDG d'AccorHotels courtisait Air France et la promise s'en est allée avec l'un de ses plus grands rivaux. Lui qui rêvait d'entrer au capital d'Air France-KLM pour mettre en place des synergies d'envergure avec Air France afin de contrer les géants du net de l'hébergement de loisirs comme Booking.com, Expedia, TripAdvisor ou Airbnb, assiste aujourd'hui impuissant au rapprochement du groupe Air France avec le site d'hébergement en ligne Booking.com.

Des miles pour les clients d'Air France qui réservent sur Booking

Ce mardi 25 septembre au salon du tourisme IFTM, ces derniers ont présenté un partenariat commercial permettant aux passagers de la compagnie aérienne réservant sur le site d'Air France, et demain sur son application mobile, de réserver un hôtel avec Booking.com tout en gagnant des miles. Effective sur le site internet de KLM depuis pas mal de temps, cette offre est en vigueur sur celui d'Air France depuis début août et sera disponible dans quelques jours sur l'application d'Air France. Elle concerne les ventes effectuées sur les autres compagnies du groupe Air France : Joon, Hop et Transavia.

"Réserver des hôtels en passant par l'application Air France est une demande extrêmement forte de nos clients et cette demande colle à la taille de notre réseau", a déclaré Patrick Alexandre, directeur général adjoint commercial Ventes et Alliances d'Air France-KLM, lors d'une conférence de presse.

Le partenariat semble démarrer sur les chapeaux de roues.

"En un mois, nous avons fait autant de réservations qu'avec Accor depuis un an", explique-t-on en interne.

En effet, Air France a également un partenariat de ce type avec AccorHotels pour proposer à ses clients les établissements du champion hôtelier français. Mais aussi importante soit-elle, son offre reste largement inférieure à celle de Booking.com. AccorHotels compte près de 5.000 hôtels dans le monde, Booking plus de 2 millions.

Cet accord entre Air France et Booking.com ne peut qu'alimenter les regrets de la direction d'AccorHotels, qui a renoncé l'an dernier à lancer sa "plateforme de marché" fin 2017, annoncée deux ans auparavant pour lutter contre ces géants du net de l'hébergement de loisirs.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/09/2018 à 18:05 :
Rien de Surprenant ... Accor rate d'année en année les virages digitaux les plus importants : Montée en puissance d'airbnb non contrée par ses marques Adagio et Ibis Budget, Montée en puissance des concurrents de gammes et leur digitalisation... et puis il manque toujours ce segment moyen de gamme, ou IBIS censer captiver le client, en fait décroche par rapport à une tarification qui n'est plus en adéquation avec son coeur de marché : Les politiques voyages des entreprises. Un booking fait du coup plus sens, et permet dans un contexte de voyage une réponse à toutes les gammes de clientêle et surtout le coeur de marché qu'accor ne sait plus adresser.. Dommage...
a écrit le 26/09/2018 à 15:05 :
AccorHotels pas très bon, mais mieux vaut la réservation directe après consultation des sites qui imposent des prix mais aussi margent de façon éhontées.
Les intermédiaires sont loin d'être indispensable dans le commerce en général .
a écrit le 26/09/2018 à 15:01 :
Cela fait longtemps que je monte à bord des avions AF avec défiance. Cette entreprise ne prend que le bénéfice du drapeau qui habille ses avions (quand elle est en difficultés, le denier public est toujours là pour l'aider) et ne joue pas le jeu des intérêts économiques français ou européens ...
Laissons la verser ses derniers fonds de poche à Mc Kinsey, BCG et autres Booking, puis fêtons son acte de décès comme il se doit (champagne !)
Réponse de le 26/09/2018 à 15:52 :
Mais cher Monsieur de quoi parlez vous !! D’où sortez vous ces inepties !!! L’état et le contribuable n’ont pas versé un centime euro dans Air France depuis 1995 en revanche Air France a reversé 134 milliard de charges diverses servant à vous soigner à l’éducation de vos enfants si vous en avez etc
Arrêtez ces discours stupides Air France est privée et vivement que l’état se désengage totalement !!
Réponse de le 26/09/2018 à 18:55 :
Cher Monsieur,

J'ai le privilège de l'âge ou celui de la mémoire (je ne sais pas si vous êtes tout juste sorti de l'école) mais ai un souvenir précis des multiples aides versées à feu "Air Inter" ... Quand une entreprise se construit sur le denier public, elle doit avoir la reconnaissance du ventre. Je travaille encore et attends un juste retour des impôts versés avant ou après 1995 qui ont permis de sortir AF de l'ornière. Enfin ...
Réponse de le 26/09/2018 à 20:48 :
@Flyaround75
Êtes-vous né après 1995 ?
Moi, non ! J’entends qu’Air France ait un peu de reconnaissance du ventre. Le contribuable a mis plus que à main à la poche pour effacer les ardoises Air Inter et autres ... Air France s’est construit sur le denier public, ne vous déplaise de le lire. Quant aux concessions faites à Air France en matière de slots (créneaux), nous les avons payés dans les échanges internationaux ...
Toute personne un tant soit peu informée sait tout cela ...
Réponse de le 26/09/2018 à 21:56 :
C'est le problème d’Alzheimer, on se souvient du lointain passé pas la réalité du présent nous échappe....
Réponse de le 27/09/2018 à 8:34 :
@Guad
Moi, chef d’entreprises, j’inscris l’action et le développement dans la durée ... et j’apprends de mes erreurs. Mais c’est peut-être un principe économique qui vous échappe.
CQFD
a écrit le 26/09/2018 à 10:43 :
Super deal en effet. Utilisez Booking.com pour trouver votre hôtel. Ensuite appelez directement l ' hôtel pour négocier un meilleur prix. La direction sera enchantée de vous faire un meilleur prix sans payer la commission à booking!
Réponse de le 27/09/2018 à 9:22 :
Bien d'accord avec vous. J'ai moi même fait le teste. En réservant par téléphone l'hotel nous fait payer environ 10€ de moins que si la réservation avait été faite sur le site booking.com

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :