Alitalia sort aussi de l'association des compagnies européennes (AEA)

 |   |  265  mots
(Crédits : reuters.com)
Après British Airways, Iberia, Air Berlin, c'est Alitalia qui a quitté l'association des compagnies aériennes européennes (AEA) pour protester contre l'attitude de certains membres de l'AEA à l'égard des compagnies du Golfe. Toutes les transporteurs qui ont quitté l'AEA sont partenaires des compagnies du Golfe.

Les compagnies du Golfe ont bel et bien semé la zizanie en Europe. Après British Airways, Iberia, Air Berlin, c'est selon plusieurs sources Alitalia qui a quitté l'association des compagnies aériennes européennes (AEA). Toutes ces compagnies ont toutes dans leur capital un transporteur du Golfe, Qatar Airways pour IAG la maison-mère de BA et d'Iberia, Etihad pour Air Berlin et Alitalia. Une séparation alors qu'Air France-KLM et Lufthansa poussent depuis des mois Bruxelles à agir contre les distorsions de concurrence dans le transport aérien, en visant en particulier les aides que reçoivent les compagnies du Golfe.


Si certains de ses membres dénoncent publiquement les aides publiques reçues par les compagnies du Golfe, l'AEA a toujours demandé la mise en place d'un terrain de jeu équitable dans le transport aérien, sans citer aucune compagnie.

«Notre position n'est pas en phase avec celle des autres membres de l'AEA sur certains sujets importants. Nous pensons notamment qu'une libéralisation globale de notre secteur est fondamentale pour notre croissance future, et nous ne voulons pas compromettre ce point fondamental. Nous avons constamment tenu une position en faveur de la concurrence. Nous avons, par exemple, soutenu la demande de Norwegian de voler vers les Etats-Unis. Et, depuis des années, nous appelons à la fin des règles de propriété et de contrôle des compagnies aériennes [un transporteur ne peut, dans la quasi-totalité des pays, être achetée par des investisseurs étrangers, Ndlr] qui étouffe la concurrence et le choix des consommateurs», avait déclaré IAG à l »'époque.

____

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/06/2015 à 9:46 :
C'est ça l'Europe avec sa démocratie, le libéralisme et la libre concurrence! Quand il y a plus fort que nous, on va pleurer à Bruxelles. Mais quand airfrance prend des parts dans des compagnies locales africaines et leur interdit le ciel français c'est cool, car pour faire par ex. aller-retour Paris-Abidjan-Paris il faut débourser plus qu'un aller retour sur NY ou Pékin!!!
a écrit le 09/06/2015 à 17:47 :
Les pays du Golfe veulent jouer avec les lois internationales quand cela les arrangent et avec leur mesquinerie locale tout le reste du temps. A trop se faire remarquer lourdement ils risquent de se faire taper sur les doigts.
Réponse de le 09/06/2015 à 18:40 :
Ils peuvent le faire, ils ont du pétrole, du gros fric, la protection des États-Unis, d'Israël.... que voulez vous de plus ?
a écrit le 09/06/2015 à 10:48 :
Et en toute discrétion (la cérémonie ne figurait pourtant pas à l'agenda officiel de l'Elysée!!) François Hollande a décoré de la légion d'honneur Akbar al-Baker, le patron de Qatar Airways. De quoi inquiéter encore plus Air France qui voit d'un mauvais oeil les ambitions qataries dans son territoire. Hollande, je vous disait, malgré son rébarbatif discours et ses "ventes de Rafale" ambiguës, c'est le grand fossoyeur de la France. En toute discrétion.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :