Au moins dix morts dans un accident de TGV, près de Strasbourg

Une rame de TGV qui effectuait des essais a déraillé sur la nouvelle ligne à grande vitesse au nord de Strasbourg, samedi. L'accident serait dû à la vitesse excessive du train.
Le secrétaire d'Etat chargé des Transports Alain Vidalies, ainsi que sa ministre de tutelle Ségolène Royal, ont annoncé qu'ils allaient se rendre sur le lieux de l'accident.
Le secrétaire d'Etat chargé des Transports Alain Vidalies, ainsi que sa ministre de tutelle Ségolène Royal, ont annoncé qu'ils allaient se rendre sur le lieux de l'accident. (Crédits : Reuters)

Publié le 14/11/2015 à 17:04. Mis à jour le 14/11/2015 à 18:49.

Une rame non commerciale d'un TGV, qui effectuait des essais sur la nouvelle ligne à grande vitesse au nord de Strasbourg (est de la France), a déraillé samedi 14 novembre dans l'après-midi à Eckwersheim (Bas-Rhin). Sur place, la rame argentée du train était visible, couchée au bas d'un pont dans un canal large d'une quarantaine de mètres, ont constaté des journalistes de l'AFP

L'accident a tué au moins dix personnes, fait 32 blessés, dont 12 en "urgence vitale", a annoncé la gendarmerie, rapporte Reuters.

Plusieurs dizaines de véhicules de secours dépêchés sur les lieux

Cette rame d'essai qui, selon la SNCF, circulait avec des techniciens à bord (une soixantaine, selon une source proche de l'enquête), aurait "déraillé en raison d'une vitesse excessive", a précisé Dominique-Nicolas Jane, le directeur de cabinet du préfet d'Alsace. Selon les gendarmes, les raisons du déraillement n'étaient pas déterminées, samedi après-midi.

Une équipe de plongeurs de la gendarmerie, des hélicoptères de la sécurité civile, ainsi que plusieurs dizaines de véhicules de secours ont été dépêchés sur les lieux de l'accident.

Le secrétaire d'Etat chargé des Transports Alain Vidalies, ainsi que sa ministre de tutelle Ségolène Royal, ont annoncé qu'ils allaient se rendre sur place.

(Avec AFP  et Reuters)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 8
à écrit le 15/11/2015 à 7:52
Signaler
La voie aurait 'elle été sabotée...?

à écrit le 14/11/2015 à 23:58
Signaler
Avec des portiques et des radars. Ça ferait rentrer de l'argent dans les caisses de la SCNF et de RFF.

à écrit le 14/11/2015 à 19:10
Signaler
Ces 10 à 22 morts qui auraient fait la une avant d'hier, ainsi que 200 personnes (Familles ) également endeuillées à vie avant Noel, comme à Paris, vont etre de suite oubliées, grace à l'attaque Criminelle-terroriste-odieuse de Daech à Paris. Il est ...

le 14/11/2015 à 21:46
Signaler
Pouvez-vous m'expliquer quel est le rapport entre du personnel chargé d'effectuer des essais techniques et le syndicalisme et la politique.

le 14/11/2015 à 21:58
Signaler
Alors que notre douce France est frappée coup sur coup par des événements tragiques, des individus sans morale comme vous appellent à la haine entre les français alors qu il fait au contraire resserrer les rangs. La France, vous la quittez si vous n ...

à écrit le 14/11/2015 à 17:35
Signaler
Sans préjuger des éléments d'enquêtes (judiciaire, technique,BEATT) il flotte comme un air d’excès de vitesse version Saint Jacques de Compostel en Espagne ...

à écrit le 14/11/2015 à 17:27
Signaler
Cette fois, la Mort a décidé de tuer en masse. Elle ne vous ratera pas que ce soit dans les couloirs sordides sans éclairage des gares avec ses marres d'urines et d'excréments, ses clients sans billet prêts à vous pousser sur les voies pour une cig...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.