Cette nuit, le métro de Londres ne s'arrêtera pas

 |   |  526  mots
Le métro de Londres devrait transporter 180.000 passagers entre minuit et demi et 6 heures du matin.
Le métro de Londres devrait transporter 180.000 passagers entre minuit et demi et 6 heures du matin. (Crédits : Reuters)
Le "tube" de Londres va démarrer vendredi son service continu les week-end. Une changement critiqué par le syndicat RMT, qui avait conduit à plusieurs grèves.

Le "Night Tube" arrive à Londres, ce soir. Pour la première fois depuis sa création en 1863, le plus vieux métro du monde va rouler 24 heures sur 24 chaque vendredi et samedi, à raison d'une rame toutes les dix minutes à partir de 0h30.

Ce changement, promis par l'ancien maire Boris Johnson, aura finalement vu le jour sous le mandat de son successeur, Sadiq Khan. Pour l'instant, seules deux lignes (sur 11) sont concernées : Central (est-ouest) et Victoria (nord-sud) avec un trafic estimé à 180.000 voyageurs par nuit (entre 0h30 et 6h). Trois autres lignes (Jubilee, Northern, Piccadilly) suivront en octobre.

Promesses économiques

Le lancement était normalement prévu l'année dernière, à l'occasion de la Coupe du monde de rugby. Mais une grève des employés de Transport for London (TFL), la régie qui exploite les transports en communs, avait repoussé le projet. Les employés craignaient l'impact de cette ouverture toute la nuit sur leurs conditions de travail.

Pour les autorités de la capitale, l'extension des horaires de métro est vue comme une opportunité économique. Selon un rapport de TFL, cela permettrait de créer 2.000 emplois. Une autre organisation, London First, affirme quant à elle que cette ouverture tardive du Tube pourrait générer jusqu'à 77 millions de livres d'activité (90 millions d'euros) à l'horizon 2029.

Quels changements à Paris ?

Ce soir, Londres deviendra donc l'une des rares villes au monde à posséder un métro fonctionnant 24 heures sur 24, après New-York, Chicago, Berlin (le week-end) ou encore Copenhague. Qu'en est-il en France et plus précisément à Paris ? La dernière extension des horaires de métro date de 2008 : l'heure de fin de service avait été allongée d'une heure les week-ends.

Le mois dernier, la maire de Paris avait réclamé dans un Tweet une "ouverture plus tardive" du métro, en plus d'un renforcement du service des Noctiliens, les bus de nuit. Cette annonce faisait partie d'un plan de 12 millions d'euros pour dynamiser la vie nocturne de la capitale.

Pour autant, une ouverture du métro en continu pourrait poser des problèmes logistiques, comme l'expliquait la RATP dans un article de L'Express : "Quand le service prend fin, c'est la maintenance qui prend le relais." Le réseau parisien ne comporte en effet que deux voies par ligne, quand le métro de New-York en compte quatre :  cela permet d'assurer un service dans les deux sens même quand deux voies sont en travaux.

Selon France Inter, une étude est en cours sur la faisabilité d'un métro ouvert toute la nuit. D'après la RATP, dans le cas d'un fonctionnement 24h/24 tous les jours de la semaine, le surcoût serait de 400 millions d'euros, une somme supérieure au déficit de 300 millions d'euros affiché par le Stif (Syndicat des transports d'Île-de-France) en raison du Pass Navigo à tarif unique. Ce dernier doit être compensé par plusieurs mesures, dont la hausse du versement transport des entreprises et le passage du Pass Navigo de 70 à 73 euros.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/08/2016 à 15:12 :
N'en deplaise a l'égoïste bobosphere parisienne, le navigo a tarif uniquement est une mesure de justice sociale autrement plus utile que le metro en continue.
a écrit le 19/08/2016 à 13:37 :
S'ils pouvaient déjà commencer par le weekend comme à berlin ..
Réponse de le 20/08/2016 à 18:10 :
Même pas en rêve, Berlin n'est pas Paris...il n'y a même pas de portillons dans les stations, vous imaginez cela à Paris ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :