Climat : le transport aérien, coupable ou bouc émissaire ?

 |  | 880 mots
Lecture 4 min.
(Crédits : Reuters)
PARIS AIR FORUM. Le secteur aérien est mis en accusation par les écologistes alors qu'il ne représente que 2% des émissions mondiales de CO2. Dialogue entre Karima Delli, députée européenne écologiste et présidente de la commission des transports et du tourisme et l'aéronaute suisse Bertrand Piccard, champion de l'avion solaire. La première plaide pour la sobriété et le second voit le salut dans une industrie aéronautique capable de se transformer.

L'« avion-bashing » est à la mode. Cette tendance à accuser le secteur aérien de nombreux maux (bruit, pollution, vecteur du tourisme de masse) est souvent le fait de jeunes militants d'une économie décroissante, à l'image de la suédoise Greta Thunberg qui a popularisé le "flygskam" ou honte de prendre l'avion. « Cette Génération Climat a accès aux informations et réclame la mise en œuvre de l'Accord de Paris (contenir le réchauffement climatique au-dessous de 2 degrés) » estime Karima Delli, députée européenne écologiste, présidente de la commission des transports et du tourisme lors d'un débat au Paris Air Forum 2020 à l'invitation de La Tribune.

Si elle reconnaît que le transport aérien n'est responsable que de 2 à 4 % des émissions globales de dioxyde de carbone (CO2), elle estime aussi qu'il faut raisonner en valeur absolue et comptabiliser le « hors CO2 », comme l'oxyde d'azote (NOx) qui provoque les traînées blanches de condensation accentuant l'effet de serre. Sans oublier une croissance du transport aérien...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 23/11/2020 à 10:59 :
Le titre est totalement stupide faisant croire qu'il n'y aurait qu'un phénomène à trouver et régler pour régler le problème majeur de la destruction de notre éco-système qui menace directement l'humanité tandis que ce sont tous les phénomènes à revoir dans leur intégralité, absolument tous.

Et tant que nous ne serons pas capable de penser, de prendre la mesure intellectuelle de cette profonde menace qui a commencé depuis longtemps à nous massacrer, tant que nous chercherons à réduire ce phénomène pour son petit intérêt idiot, tout ces papiers sont bons à jetter.

Prenez de l'ampleur intellectuelle bon sang !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :