Easyjet va ouvrir une vingtaine de nouvelles routes en France en 2017

La compagnie britannique à bas coûts va augmenter son offre en sièges de 9% cette année en France.
Fabrice Gliszczynski

2 mn

Easyjet va augmenter son offre en sièges de 9% en France
Easyjet va augmenter son offre en sièges de 9% en France (Crédits : © Jacky Naegelen / Reuters)

Il y a moins de 15 jours, lors de la présentation des résultats 2015-2016 d'Easyjet, Carolyn McCall, la directrice générale de la compagnie avait prévenu : si la moitié des 9% de croissance prévue au cours de l'exercice 2016-2017 (commencé début octobre) concerne le Royaume-Uni, une croissance significative est également prévue en Italie, en Suisse et en France.

Hausse des capacités de 9%

Chose promise, chose due. Malgré la surcapacité constatée sur le marché intra-européen et les réticences des touristes à venir en France, et plus particulièrement à Paris, en raison de la menace terroriste qui plane sur l'Hexagone, Easyjet augmente cette année ses capacités en sièges au départ des aéroports français de 9% par rapport à l'année précédente. Un rythme identique à celui de l'an dernier (9% également), et quasiment deux fois plus important que celui observé lors de l'exercice 2014-2015 (+5%).

«Nous allons ouvrir une vingtaine de nouvelles routes au départ de France », a indiqué à La Tribune, François Bacchetta, le directeur général France d'Easyjet, en précisant qu'elles seraient précisées d'ici à mi-décembre.

L'an dernier déjà, la compagnie avait ouvert 30 nouvelles routes.

30 avions basés en France

Ce dernier justifie ce nouveau développement par un taux de pénétration du low-cost en France toujours plus faible que celui de la moyenne européenne.

La compagnie, qui dispose de 28 avions basés en France, va en ajouter deux autres l'été prochain.

«Ces nouvelles routes vont concerner la plupart des aéroports français », a ajouté François Bacchetta.

Transfert d'Orly sud à Orly ouest

Mais pas à Orly, faute de créneaux disponibles sur cet aéroport plafonné à 250.000 mouvements par an. Sur l'aéroport du sud parisien, la compagnie britannique va en revanche bénéficier de son transfert en octobre du terminal sud au terminal ouest, de plus grande qualité. La proximité des zones d'enregistrement, d'inspection filtrage et d'embarquement simplifie en effet le parcours des passagers. De telles installations, à deux pas de celles d'Air France, constituent un atout supplémentaire pour attirer la clientèle professionnelle.

Le nouveau coup d'accélérateur d'Easyjet est un nouveau défi non seulement pour Air France mais aussi pour Transavia dont la seule vocation aujourd'hui, n'est pas de se développer en Europe, mais en France pour défendre le marché principal marché d'Air France.

Fabrice Gliszczynski

2 mn

Replay I Nantes zéro carbone

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 28/11/2016 à 10:48
Signaler
Quelqu'un pourrait-il faire connaitre cette info aux dirigeants du SNPL-AF ??? Il serait temps qu'ils comprennent que, pendant qu'ils entravent le développement de Transavia et d'AF, le monde continue de tourner, et les concurrents continuent de pren...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.