Qatar Airways revient à Nice au grand dam d'Air France

La compagnie du Golfe va ouvrir la ligne Doha-Nice début juillet en Boeing 787 Dreamliner à raison de 5 vols par semaine. Lyon sera la prochaine destination, mais le calendrier n'est pas fixé.
Fabrice Gliszczynski

4 mn

(Crédits : © Edgar Su / Reuters)

Les Niçois ont le sourire, Air France moins. Quatre ans après avoir fermé la ligne Doha-Nice, Qatar Airways fait son grand retour sur la Côte d'Azur. La compagnie nationale du Qatar va rouvrir Doha-Nice début juillet en Boeing B787 à raison de cinq vols par semaine. Si durant la mandature de François Hollande, la France a gelé l'attribution de droits de trafic aux compagnies du Golfe (Emirates, Etihad, Qatar Airways), Qatar Airways a néanmoins été la seule à gratter quelques autorisations de vols supplémentaires, en obtenant, lors de l'achat par le Qatar d'avions Rafale en juin 2015, le feu vert pour desservir Nice et Lyon, à raison de 5 vols par semaine.

Le retour de Qatar Airways à Nice (où Emirates est déjà présente) est une mauvaise nouvelle pour Air France, car la compagnie qatari va de facto lui chiper une partie de la clientèle de la région niçoise se rendant en Asie et, inversement, une partie de la clientèle asiatique se rendant sur la Côte d'Azur.

Lyon, prochaine destination

Lyon suivra, mais Akbar Al Baker, le directeur général de Qatar Airways n'a pas donné de calendrier. Ce jeudi, lors de l'inauguration au Terminal 1 de l'aéroport Paris-Charles de Gaulle d'un salon très luxueux pouvant accueillir 200 personnes, il expliquait :

«Lyon sera la prochaine destination en France. Nous la desservirons 5 fois par semaine. Mais il faut y aller pas à pas. Nous ne souhaitons pas ouvrir trop de vols en même temps en France.»

A Paris, desservie à raison de 3 vols par jour en A380, Qatar Airways devrait combiner prochainement une offre en A380 et en A350.

Vers le "retour des fuel surcharges"

Akbar Al Baker a indiqué que le trafic se tenait à Paris malgré l'impact des attentats. Il a ajouté que les tarifs avaient baissé en raison du recul des prix du carburant mais qu'ils repartaient à la hausse avec la remontée du prix du baril de pétrole.

«Prochainement, Qatar Airways et la plupart des autres compagnies réintroduiront des 'fuel surcharges' car les prix du baril sont supérieurs à ceux qui ont été budgétés», a-t-il déclaré.

Pour autant, les résultats financiers sont «positifs», a ajouté le patron de Qatar Airways, en refusant de donner plus de précisions dans la mesure où son exercice fiscal s'achève fin mars. Il reconnaît que « la croissance de son chiffre d'affaires continue d'être à deux chiffres » et que les « retards de livraisons d'A350 et d'A320neo ont impacté sérieusement le compte de résultat ».

CFM sélectionné sur l'A321neo?

La compagnie du Golfe finalise la conversion de sa commande de 50 A320neo en A321neo. Qatar Airways pourrait changer de motoristes en quittant Pratt & Whitney initialement sélectionné pour CFM International, la coentreprise entre General Electric et Safran. Akbar Al Baker discute en effet avec CFM International.

Reprise de Meridiana

En 2017, Qatar Airways prendra livraison de 10 A350, de 6 B777 et de plusieurs B737 "destinés à la compagnie italienne Meridiana",  dont le projet de prise de 49% du capital devrait aboutir d'ici à début février. Cet investissement suivrait ainsi celui réalisé récemment dans le capital du groupe sud-américain Latam. Du coup, l'éventuel projet d'investissement dans Royal Air Maroc viendra dans un second temps.

"Donald Trump est franc, c'est pour cela qu'il est mon ami"

Enfin, aux Etats-Unis, où les compagnies américaines ont tenté au cours des années de convaincre l'administration Obama d'annuler les accords de ciel ouvert avec les pays du Golfe, Akbar Al Baker n'a pas l'air particulièrement inquiet de l'arrivée du protectionniste Donald Trump à la tête des Etats-Unis.

     >Lire : Trump va-t-il fermer les robinets aux compagnies du Golfe?

«Le nouveau président est franc, comme moi. C'est pour cela que c'est mon ami. Donald Trump était un businessman, et il fera ce qui est bien pour son pays. Le marché libre est né aux Etats-Unis. C'est leur culture. Je ne pense pas qu'aucun président revienne en arrière. Si vous essayez de fermer la porte avec l'extérieur, l'extérieur vous fermera la porte. Et cela devient une situation perdante pour les deux parties. Les Etats-Unis exportent autant qu'ils importent», a-t-il dit.

En attendant, Qatar Airways continue sa croissance aux Etats-Unis. Qatar Airways a annoncé l'ouverture de Doha-Las Vegas début 2018. Enfin, Qatar Airways va dévoiler en mars prochain sa nouvelle cabine en classe affaires, «un niveau de qualité qui sera difficile à atteindre pour nos concurrents».

Fabrice Gliszczynski

4 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 2
à écrit le 13/01/2017 à 11:25
Signaler
Air France se verrait toujours bien dans les années 50-60 quand il n'y avait quasiment pas de concurrence au départ et à destination de la France. Les pilotes étaient des sortes de demi dieux et tous les salariés profitaient d'avantage digne du perso...

à écrit le 12/01/2017 à 18:42
Signaler
J'ai voyagé sur Qatar entre Bruxelles et le Japon l'été passé. Mon billet de BRU à Okinawa et retour depuis Tokyo Haneda n'a couté €582; en Juillet 2016. Billet acheté en Janvier 2016. 37 kilos de bagages dont 30 en soute....siège gratuit et nourritu...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.