Inflation : Air France accorde une prime et des augmentations généralisées à tous ses salariés

Prime exceptionnelle et augmentations généralisées, Air France vient de décider un effort conséquent pour ses salariés afin de faire face à l'inflation. Une décision unilatérale qui doit encore être analysée par les syndicats, qui semblent tout de même avoir été en partie entendus.
La direction d'Air France a décidé une série de mesures à l'intention de ses salariés pour faire face à l'inflation.
La direction d'Air France a décidé une série de mesures à l'intention de ses salariés pour faire face à l'inflation. (Crédits : Gonzalo Fuentes)

[Article mis à jour le 14/09/2022 à 20:10]

Dans la foulée d'autres grands groupes, Air France a décidé de déployer la mise en place d'un éventail de mesures pour protéger ses salariés de l'inflation galopante. Après avoir tenu une concertation avec les syndicats représentatifs au niveau de l'entreprise à partir de fin août, à savoir FO (avec le syndicat affilié SNPNC pour les personnels navigants commerciaux), la CFDT, la CFE-CGC (avec l'Unac), l'Unsa, ou encore le SNPL, Alter et Spaf pour les pilotes, la direction a décidé de dispositions ponctuelles et structurelles à l'endroit de l'ensemble des catégories de personnel de la compagnie en France, soit environ 38.000 personnes. Transavia et HOP! ne sont pas inclus dans ces dispositions, mais connaissent des processus similaires en parallèle.

La mesure la plus immédiate sera l'allocation d'une prime exceptionnelle de pouvoir d'achat. D'un montant de 1.000 euros pour un salarié à temps plein, elle sera versée en octobre. Elle doit encore passer par un processus de consultation auprès du comité social et économique central (CSEC) avant son versement.

En parallèle, Air France annonce la mise en place d'une augmentation générale des salaires en anticipation des négociations annuelles obligatoires (NAO) 2023. Elle sera appliquée progressivement au travers de trois paliers jusqu'à atteindre 5 % en 2023. Le coût de ces augmentations est estimé à 180 millions d'euros par an.

Une première augmentation de 2 % aura lieu en novembre. A ce titre, les petits salaires bénéficieront d'une augmentation plancher de 130 euros bruts par mois (pour un temps plein). Le deuxième palier de 2,5 % est prévu en février 2023. Enfin la direction d'Air France s'est engagée à valider une augmentation d'au moins 0,5 % lors des NAO prévues à partir de mai 2023.

Lire aussi : En dépit des perturbations, Air France-KLM vise les bénéfices en 2022

Décision unilatérale

Air France répond ainsi à une demande assez généralisée de la part des différents syndicats, mais il s'agit pour l'instant d'une décision unilatérale. Elle doit encore être analysée par ces derniers. Certaines mesures semblent néanmoins aller dans leur sens comme la mise en place d'augmentations plancher. En revanche, l'augmentation générale de 5 % pourrait être légèrement inférieure à leurs attentes, la plupart des revendications demandant un alignement sur l'inflation soit au moins 6 %.

Interrogé, le SNPNC se montre plutôt satisfait, notamment par l'adoption d'un plancher, même si le syndicat de personnels navigants commerciaux avait plaidé pour des sommes supérieures lors de la consultation.

Du côté du SNPL, on se félicite tout de même de ce geste « nécessaire » et « qui n'est pas seulement symbolique » même s'il est noté qu'il reste inférieur à l'inflation. Le principal syndicat de pilotes insiste néanmoins sur le fait qu'il ne doit s'agir que d'une « première étape » bien qu'elle soit importante dans un contexte où Air France reste fragile.

L'écart est en revanche plus conséquent avec les revendication d'une intersyndicale, réunissant la CGT, Sud Aérien, le SNGAF, Alter et la section PNC de la CFTC Air France, qui voulait aller jusqu'à 10 % d'augmentation, un plancher de 300 euros et une prime de 3.000 euros.

Ces augmentations, les premières généralisées depuis début 2020, pourraient aussi contribuer à dynamiser les embauches même si Air France semble n'avoir pas eu de mal à recruter pour le moment. Depuis le début de l'année, elle a engagé 1.500 personnes dont 750 CDI.

En direct - Transition Forum 2022

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 6
à écrit le 15/09/2022 à 19:45
Signaler
Honteux! Le SNPL plus riche que jamais...

à écrit le 15/09/2022 à 11:56
Signaler
encore le contribuable qui va payer !!!!!!!! a quand la supression des privileges dans cette entreprise ou toute la famille à droit aux voyages gratuit

le 15/09/2022 à 15:20
Signaler
Gratuits !?!? !!!! Fascinant de voir à quel point des mythes du siècle dernier perdurent parmi les esprits chagrins…. Le contribuable ne paye rien , mais il encaisse beaucoup . Savez vous , je sais que non , que l’état a mis en place un sys...

à écrit le 14/09/2022 à 15:29
Signaler
On peut remercier Poutine ! La menace de la Russie sur les intérêts économiques de l'Europe a suffit pour effrayer nos actionnaires qui tiennent par dessus tout à ce que les citoyens défendent leur gagne-pain contre le méchant dictateur. Et ils trou...

le 14/09/2022 à 16:07
Signaler
Ceci est à féliciter, mais il a fallu des menaces axées de Poutine pour que cela soit fait

le 14/09/2022 à 16:51
Signaler
Soit AirFrance augmentera ses tarifs en conséquence soit il sera recapitalisé par l'état c'est à dire payé par le contribuable.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.