L'aéroport de Francfort-Hahn passe sous pavillon chinois

 |   |  270  mots
L'aéroport de Francfort Hahn est situé à 120 kilomètres environ de la ville de Francfort.
L'aéroport de Francfort Hahn est situé à 120 kilomètres environ de la ville de Francfort. (Crédits : Reuters)
Le groupe de négoce chinois Shanghai Yiqian Trading Company va racheter 82% de l'aéroport allemand de Francfort-Hahn.

Le groupe de négoce chinois Shanghai Yiqian Trading Company va prendre le contrôle de l'aéroport allemand de Francfort-Hahn, l'aéroport secondaire de Francfort a annoncé lundi le Land de Rhénanie-Palatinat.

Le groupe chinois va débourser un peu plus de 10 millions d'euros pour cette opération. La semaine dernière, le journal Frankfurter Allgemeine Zeitung avait rapporté la semaine dernière que trois prétendants chinois étaient en lice pour racheter Hahn, dont HNA qui multiplie les investissements dans le transport aérien et le tourisme. Il vient de prendre coup sur coup 49% du capital de Servair, la filiale catering d'Air France et 13% dans la low-cost australienne Virgin Blue.

Ryanair

Proche du profil de l'aéroport de Beauvais, Francfort-Hahn, situé à mi-chemin entre Francfort et Luxembourg, est principalement utilisé par la compagnie à bas coûts Ryanair mais celle-ci n'y a transporté que 2,7 millions de passagers l'an dernier, contre près de quatre millions il y a 10 ans, une désaffection due pour une bonne part aux plus de 120 kilomètres qui séparent le site de la ville de Francfort.

Engouement des investisseurs chinois

Le rachat témoigne aussi de l'engouement de la Chine pour des actifs allemands. Mi-mai, le groupe chinois d'électroménager Midea Group a lancé une offre sur le fabricant allemand de robots industriels Kuka valorisant celui-ci à environ 4,5 milliards d'euros.

Fin mai, la presse allemande a rapporté que le géant de la chimie chinois ChemChina était intéressé par le fabricant allemand de produits à base de carbone SGL.

Ce rachat intervient alors qu'un groupe chinois lorgne en France sur le groupe Accor.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :