L'Etat autorise Aéroports de Paris à augmenter ses redevances

 |   |  396  mots
(Crédits : © Gonzalo Fuentes / Reuters)
Le gouvernement a tranché sur le niveau des redevances aéroportuaires qu'ADP pourra appliquer au cours du prochain contrat de régulation 2016-2020. Selon nos informations, il a validé ce mardi un gel des redevances (hors inflation) pour la première année et une hausse de 1,25% (hors inflation) pour les quatre années suivantes. Soit une hausse moyenne de 1% (hors inflation) sur la période du CRE. Des niveaux plus proches des propositions d'ADP (+1,75%) que celles des compagnies aériennes qui demandaient une baisse des redevances allant de 3 à 4,5% par an.

Des compagnies aériennes qui vont être déçues et Aéroports de Paris qui s'en tire plutôt bien. Tel est le sentiment qui ressort après l'arbitrage de Matignon sur le niveau des redevances aéroportuaires qu'ADP pourra appliquer au cours des 5 prochaines années du contrat de régulation économique (CRE) 2016-2020 qui doit être signé prochainement entre l'Etat et le gestionnaire des aéroports parisiens.

Selon nos informations en effet, le gouvernement a validé cet après-midi un gel des redevances aéroportuaires (hors inflation) pour la première année du CRE, suivi par une hausse annuelle de 1,25% (hors inflation toujours) pour les quatre autres années. Soit une hausse moyenne de 1% par an sur l'ensemble de la période du CRE. Par ailleurs, le gouvernement a réduit le programme d'investissements de 100 millions d'euros, à 3 milliards d'euros.

Amsterdam a baissé ses redevances

Le niveau des redevances préconisé par le gouvernement qui sera présenté ce mercredi aux administrateurs d'ADP, est plus proche des propositions d'ADP (+1,75% par an hors inflation) que de celles des compagnies aériennes qui demandaient, comme l'a fait l'aéroport d'Amsterdam (-7%) une baisse des redevances allant de 3 à 4,5%.

Le gouvernement n'a donc pas suivi l'avis de la Commission aéroportuaire. Celle-ci préconisait en une très légère hausse de redevances de 0,3%, (hors inflation) voire une baisse allant de 0,1% à 0,7% si 50 à 75 millions d'euros des recettes commerciales d'ADP étaient reversées aux compagnies aériennes.

Jugement de Salomon

Si le gouvernement estimera avoir appliqué un jugement de Salomon, son arbitrage risque néanmoins de provoquer des remous au sein des compagnies aériennes qui ne cessent de dénoncer le niveau des taxes et redevances en France. Notamment à Air France où, alors que des mesures douloureuses pour les salariés seront annoncées en septembre, direction et syndicats exigeaient que l'État prenne des mesures pour améliorer la compétitivité du transport aérien afin de pouvoir combler l'écart qui sépare la compagnie tricolore à d'autres transporteurs étrangers.

Pour rappel, cet arbitrage opposait Bercy au secrétaire d'État aux Transports. Le premier ne souhaitait pas déstabiliser Aéroports de Paris qui rapporte chaque année de gros dividendes à l'État-actionnaire (il détient 50,6% du capital d'ADP), le second était quant à lui plus soucieux de ne pas alourdir les charges des compagnies françaises.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/07/2015 à 3:53 :
C est Bruno le Roux qui va être content .. Le rapport qu il a remis au premier ministre ne semble pas l avoir convaincu ! Des conséquences sur les votes à venir ?
a écrit le 29/07/2015 à 16:47 :
AdP est déjà plein aux as, mais bon...ça va passer...du moment que les naifs touristes chinois ne se font plus dépouiller de leur liquide aussitôt sorti de l'aèrogare
a écrit le 29/07/2015 à 15:09 :
Nous pouvons et devons apprécier la " patte" d'un économiste avisé, qui va utiliser tous les moyens nécessaires à la relance économique qui nous permettra d'enrayer le chômage. Rares sont les secteurs qui peuvent à court termes, contribuer à une relance par un mouvement de légère inflation. Il ne s'agira pas de contre-performance de l'activité économique Française, mais d'une petite orientation susceptible d'injecter des liquidités toujours utiles à un développement interne. C'est du moins ma conviction.
Réponse de le 29/07/2015 à 20:25 :
Franchement... vous croyez vraiment à ce que vous avez écrit ?
a écrit le 29/07/2015 à 13:43 :
Ce que pensent nos bureaucrates: Il faut abattre les poids lourds et les compagnies aériennes!

A quand une grève des poids lourds comme dans les années 90 ou débuts 2000? (je ne me souviens plus vraiment de la période, mais du chaos et du résultat si!)
a écrit le 29/07/2015 à 13:42 :
vivent les aéroports de provinces , Lyon ,Nice Marseille , etc... Le hub parisien on n'en veut pas !!!
a écrit le 29/07/2015 à 11:09 :
La gauche a braille l'annee derniere contre les societes concessionnaires d'autoroute sur le theme : les mechantes boites privee qui profitent de leur monopole pour racketer les automobilistes Francais. Vive la nationalisation
L'etat francais en tant que legislateur et'actionnaire de ADP se comportent de la meme manère et meme en pire. Mais la c'est normal quand on est l'Etat Francais on peut faire n'importe quoi.
Réponse de le 29/07/2015 à 16:56 :
Ouais sauf que les sociétés concessionnaires d'autoroutes sont pétées de thunes, et que l' Etat, lui, est.....
a écrit le 29/07/2015 à 9:24 :
Et on continue à engraisser le Mammouth pendant que les compagnies européennes et surtout françaises crèvent de toutes ces taxes qui les affligent... Mais le gouvernement ne peut-il pas s'inspirer de ce qui se fait ailleurs en Europe (cf aéroport d'Amsterdam) ? On va en crever d'être franco-français à l'heure de la mondialisation !
a écrit le 29/07/2015 à 9:23 :
Voilà comme le gouvernement "socialiste" bouche ses trous budgétaires !!
a écrit le 29/07/2015 à 8:25 :
Du coup, cela va favoriser les autres aéroports internationaux situés dans les régions françaises. Ils se développeront plus vite. C'est bon pour les régions.
Pire, cela va inciter de faire une escale dans des aéroports internationaux frontaliers. Finalement, les aéroports parisiens sont les grands perdants, entre autre.
Réponse de le 29/07/2015 à 12:09 :
Vous avez tout dit!
Augmenter les taxes aéroportuaires égale à se tirer une balle dans le pied....
On vas aller faire le transit ailleurs!
a écrit le 29/07/2015 à 8:24 :
Du coup, cela va favoriser les autres aéroports internationaux situés dans les régions françaises.
Pire, cela va inciter de faire une escale dans des aéroports internationaux frontaliers. Finalement, les aéroports parisiens sont les grands perdants, entre autre.
a écrit le 29/07/2015 à 8:23 :
Air France devrait simplement délocaliser son siège social à Amsterdam. Presque 1 milliard d'économies à la clef. ça fera les pieds à ce gouvernement fiscalement glouton!
Réponse de le 29/07/2015 à 9:19 :
Dès qu'il s'agit de faire augmenter des taxes, des redevances, des impôts, et autres contributions, ils sont très bons !
Dès qu'il s'agit de faire fonctionner l'économie, ils sont...
a écrit le 29/07/2015 à 8:18 :
un bon moyen pour notre compère valls de se renflouer en monnaies trébuchantes. Il n'en a rien à faire de ces augmentations lui il a trouvé le moyen de faire voyager sa famille à l'œil, il prend un avion de l'état payé par les contribuables, il rencontre Platini et au passage il y a truc pour se faire de la fraîche,
a écrit le 29/07/2015 à 2:47 :
Toutes les Compagnies Aériennes Françaises et internationales devraient à présent fonder ensemble en G.I.E, une Compagnie court-courrier desservant les autres Aéroports Européens, et contracter des créneaux grandes lignes avec ces Aéroports honnètes, qui se développeraient, et d'où se déroulerait alors tout le trafic grandes lignes. Les Aéroports Français devenant tous des Aéroports de proximité et de courts courriers.
a écrit le 29/07/2015 à 1:57 :
Prenant la plupart de mes vols depuis Bruxelles cela va devenir systématique
a écrit le 29/07/2015 à 1:46 :
C'est peut-etre mieux ainsi. Nous prendrons alors de Paris une Correspondance petite ligne vers Londres, ou Francfort ou autres selon les proximités. Et nous utiliserons les lignes internationales de nos voisins Européens, qui se frotteront les mains, et mettront d'ailleurs tout en oeuvre pour se partager au mieux disant, les passagers Français. J'étais parmi les naufragés du 8 Déc 2010. Les A.D.P investissant tout dans les boutiques aux loyers juteux, et rien en confort aérogare, et rien en matériel. Faute de dégivreuses des milliers de passagers ont passé des jours et nuits dans les A.D.P. Indifférence et mépris d'A.D.P : seule décision, pour ne pas lacher un sou. Demande à ses locataires restos de rester ouverts plus tard dans la nuit : charge aux naufragés épuisés moralement, nerveusement, physiquement de tout payer. Alors, que sans dégivreuses, A.D.P avait largement les moyens d'offrir des bons restaurant consistants : matin-midi-soir et boissons et collations aux naufragés. Le pédégé d'A.D.P de l'époque a failli etre débarqué, juste après, pour cette " gestion " de mépris. Les pistons et Influences l'ont maintenu en place.
a écrit le 29/07/2015 à 0:04 :
C'est Choquant, comme est Choquant le Mépris d'A.D.P à l'endroit des usagers. A.D.P est en Fin de classement des Aéroports les plus détestés du monde par ses usagers pour SON INCONFORT. Je déteste devoir utiliser les A.D.P. Lorsque A.D.P annonce améliorer le confort des usagers, c'est pour annoncer des boutiques et des restaurants en plus. Lesquels en loyers pourvoient à A.D.P une marge nette Enorme. Rien ne va au confort de l'aérogare RIEN !!! QUEL MEPRIS DE L HUMAIN. Et Lorsqu'il tombe un peu de neige : paralysie : pas de dégivreuse : une par aéroport (çà regivre à peine cette misérable unité symbolique et défectueuse a fait son travail ) A.D.P s'en fout et envoit paitre, avec des yeux dédaigneux tout passager qui s'adresse calmement et poliment à A.D.P. Naturellement un Personnel d'A.D.P va répondre à ce constat, prétendant que tout ce que j'expose est faux, en se faisant passer pour quelqu'un qui voyage dans tous les aéroports du monde. Je ne lis pas les réponses. Les Compagnies Aériennes, compte tenu des Colossaux bénéfices totaux d'A.D.P, réclamaient depuis plusieurs mois une baisse importante des redevances refacturées sur le Billet et le Prix de tout vol. A.D.P répondait toujours catégoriquement NON sans négociation : ils le peuvent (ils sont en " monopole ") A.D.P réplique enlevez de nos Bénéfices, ceux émanant des Loyers de Boutiques et Restos. SCANDALEUX. L'Etat y est majoritaire via la C.D.C, et pour la compétitivité des Aéroports De Paris, face à l'Europe et au Monde devait imposer une baisse très importante des redevances. Meme diminué de moitié le Bénéfice net d'A.D.P EST COLOSSAL;
a écrit le 28/07/2015 à 21:11 :
Nos gouvernants, de gauche comme de droite, s'octroient des indemnités mensuelles de 20 000€, et une enveloppe de fonctionnement de 50 000€ pour s'entourer des amis diplômés des facultés bidons, puis ils demandent aux salariés du bâtiment de travailler au delà des 65 ans, ceci les journalistes le trouvent normal et ils le relaient, pour crever avant la retraite, ainsi ils se garantissent des retraites confortables à eux et leurs proches.
Réponse de le 29/07/2015 à 0:10 :
Certainement du copinage et des intérets, conflits d'intérets et trafic d'influence derrière cette acceptation de énième hausse, qui aurait du économiquement pour l'attractivité, du site aérien France, etre AU CONTRAIRE une Forte Baisse par l'Etat majoritaire, qui a cédé de la sorte.
a écrit le 28/07/2015 à 21:10 :
Nos gouvernants, de gauche comme de droite, s'octroient des indemnités mensuelles de 20 000€, et une enveloppe de fonctionnement de 50 000€ pour s'entourer des amis diplômés des facultés bidons, puis ils demandent aux salariés du bâtiment de travailler au delà des 65 ans, ceci les journalistes le trouvent normal et ils le relaient, pour crever avant la retraite, ainsi ils se garantissent des retraites confortables à eux et leurs proches.
a écrit le 28/07/2015 à 21:00 :
L'Etat vient de signer l'arrêt de mort d'Air France. Mais peut être est-ce plus sage. Vu qu cette compagnie est incapable de se réformer, elle va de toute façon disparaitre à moyen terme. Autant augmenter les redevances que paieront les compagnies du Golfe qui se partageront les morceaux d'Air France.... Bref, l'Etat accélère la fin d'AF en mettant fin à sa longue agonie. C'est presque un acte d'euthanasie...
a écrit le 28/07/2015 à 20:49 :
Jugement à la Pyrus ....mieux vaut une assiette large avec une base faible qu'une assiette réduite avec une taxation forte .... On le regrettera un jour quand airfrance n'aura plus que 3 avions aux adp...mais bon , comme d'habitude on gère à la petite semelle 😜😜😜
a écrit le 28/07/2015 à 20:44 :
Transférer le siège social à Amsterdam...
Devant l'absence de soutien d'AF par le gouvernement français : taxes aéroportuaires en augmentation, taxe Chirac (seulement payée par AF en occident, soutien des compagnies du Golfe ( octroi de créneaux horaires, légion d'honneur au pdg de Quatar Airways ), j'espère qu'AF finira par transférer son siège social à Amsterdam pour réduire tous ses frais. Les français et politiques pourront pleurer ou sourire. Le nouveau groupe de défense franco-allemand va installer le siège de la holding aux Pays-Bas.
Marre de ce pays la France qui tape toujours sur les entreprises et leurs salariés qui tentent de s'adapter à une concurrence sans foi ni loi. Idem pour les agriculteurs, toutes les entreprises soumises à la concurrence internationale.
Réponse de le 30/07/2015 à 8:54 :
"Seulement payée par AF", dites vous? Et Corsair, XL Airways, Air Caraïbes, Aigle Azur, Europe Air Post et les quelques autres qui restent encore, qu'en faites vous???

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :