Pris d’assaut par les voyageurs, la SNCF commercialise 500.000 places de train supplémentaires cet été

Face à la demande « record » de voyages pour l'été, le PDG de la SNCF, Jean-Pierre Farandou a annoncé jeudi que la SNCF allait mettre en vente 500.000 places supplémentaires dans les trains sur la période estivale, en dehors des jours de grand départ, où les trains affichent complet.

4 mn

Cette année, les Français ont recommencé à planifier leurs vacances alors qu'ils avaient tendance ces deux dernières années à se décider au dernier moment.
Cette année, les Français ont recommencé à planifier leurs vacances alors qu'ils avaient tendance ces deux dernières années à se décider au dernier moment. (Crédits : Reuters)

Les vacanciers qui désespéraient de trouver une place dans un TGV cet été vont être soulagés. Pour répondre à une demande « record », le patron de la SNCF, Jean-Pierre Farandou, a annoncé jeudi que 500.000 places supplémentaires allaient être mises en vente dans les trains cet été.  « On est parti pour un été record, même au-delà de 2019 (...) on a déjà vendu huit millions de billets pour juillet et août, c'est 10% de plus qu'en 2019, donc on voit une poussée très forte », a-t-il déclaré sur France 2. C'est 500.000 places supplémentaires par rapport à l'été 2019.

« On est à bloc, on rajoute des rames, on fait des compositions doubles avec deux rames à la fois », a-t-il ajouté, saluant la mobilisation des cheminots pour assurer le départ en vacances des Français qu'il a appelés à prendre le train plutôt que leur voiture par « souci citoyen ». Les trains sont, selon Jean-Pierre Farandou, complets les jours de grand départ mais « il reste des places » en dehors de ces périodes.

L'été 2021 avait déjà été plutôt bon pour une SNCF saignée à blanc par le coronavirus, avec le retour de la quasi-totalité des voyageurs par rapport à 2019, avant la pandémie. Cette fois-ci, le transporteur attend «l'été de tous les records». Du grand beau temps, permettant d'oublier la tempête. Cette année, les Français ont recommencé à planifier leurs vacances alors qu'ils avaient tendance ces deux dernières années à se décider au dernier moment.

La SNCF avait vendu mercredi 16 juin, 6,5 millions de billets TGV pour des circulations en juillet et août, soit 10% de plus qu'à la mi-juin en 2019 (et 50% de plus que l'an dernier à la même date). Les week-ends des 8-9 juillet et le pont du 14 juillet sont déjà bien chargés. Un TGV sur deux est complet pour les retours du 17. Au printemps déjà, le train a eu beaucoup de succès. Cette tendance est en effet dans la continuité des +10% déjà observés sur la grande vitesse en mai et juin.

Climat social tendu

Lire aussi 6 mnHausse des salaires : les mouvements de grève se propagent dans tous les secteurs en France

La SNCF connait aussi différents mouvements de grève actuellement, notamment en Île-de-France avec un trafic perturbé par des travaux qui entraînent des changements de dernière minute de plannings des conducteurs, dénoncés par les syndicats. Des revendications salariales sont également venues se greffer aux protestations.

Interrogé sur ces mouvements, Jean-Pierre Farandou a reconnu une « période difficile », notamment en région parisienne pour les usagers et les conducteurs, et indiqué que des discussions avec les partenaires sociaux étaient « engagées » avec « toutes les options » sur la table.

« J'essaye de pratiquer un dialogue social de solution et de construction et pas trop un dialogue social d'obstruction (...) qui pénalise les usagers et les clients », a-t-il dit, faisant état d'un climat social « un peu tendu mais pas que à la SNCF » notamment en raison des difficultés relatives au pouvoir d'achat.

La hausse des billets en 2023 est bien sur la table

Au sujet de l'augmentation du prix des billets pour les usagers qui font face à l'inflation, le PDG a déclaré qu'il serait « contradictoire de vouloir développer le trafic et d'avoir des prix élevés » et que, malgré la hausse du prix de l'électricité, la répercussion sur les coûts pour la SNCF ne serait « pas trop importante » en 2022 grâce à des achats effectués à l'avance. « Pour 2023, la question se posera », a confirmé Jean-Pierre Farandou.

Lire aussi 4 mnLe patron de la SNCF prépare les esprits à une hausse du prix des billets de train en 2023

Mi-mai déjà, Jean-Pierre Farandou, avait commencé à préparer les esprits à une hausse du prix des billets de train l'an prochain. Avec une tendance à la hausse des prix de l'énergie, la facture en électricité pour la SNCF n'est pas prête de dégonfler. Elle pourrait grimper de plusieurs dizaines à plusieurs centaines de millions d'euros. Pour rappel, la SNCF est le premier consommateur d'électricité industrielle en France, avec une facture électrique annuelle de l'ordre du milliard d'euros.

(Avec AFP)

4 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 2
à écrit le 24/06/2022 à 7:44
Signaler
Bref! On vend tout avant le retour du Covid, les affaires reprennent pour nous enfoncer dans la dépression! Merci qui?

à écrit le 23/06/2022 à 13:13
Signaler
le nouveau visage de la sncf et surtout de sa direction aux ordre de m macron la ligne 4 paris troyes chaumon l'electrification de la ligne ne peut se faire que l'ete et pour cela il faut arreter les trains et mettre le car en remplacement mai...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.