Le transport aérien va perdre deux années de croissance d'ici à 2034

 |   |  298  mots
En 2015, les compagnies aériennes mondiales auront transporté 3,5 milliards de passagers, 200 millions de plus qu'en 2014
En 2015, les compagnies aériennes mondiales auront transporté 3,5 milliards de passagers, 200 millions de plus qu'en 2014 (Crédits : © Darren Staples / Reuters)
Le trafic aérien devrait doubler entre 2015 et 2034 ans pour atteindre 7 milliards de passagers dans 19 ans, selon l'association internationale du transport aérien (Iata). Une révision à la baisse puisque les prévisions tablaient jusqu'ici sur 7,4 milliards de voyageurs en 2034.

Avec un doublement du nombre de passagers aériens d'ici à 19 ans, la croissance du trafic restera importante, mais elle devrait être moins forte que prévu. Selon l'association internationale du transport aérien (Iata), le trafic progressera en moyenne de 3,8% par an et non de 4,1% comme elle le prévoyait jusqu'ici, en raison essentiellement du ralentissement de l'économie chinoise.

Doublement du trafic

Résultat : en 2034, le nombre de passagers aériens ne sera pas de 7,4 milliards de passagers comme Iata l'estimait jusqu'ici, mais de 7 milliards (deux fois plus qu'en 2015). Ces  400 millions de passagers qui feront défaut (dont un quart est attribuable à la Chine) ne sont pas neutres néanmoins. Dans la mesure où le trafic aérien mondial était appelé à croître d'environ 200 millions de passagers par an en moyenne d'ici à 2034, ils équivalent donc à deux années de "croissance zéro". Avec le rythme de croissance aujourd'hui prévu par Iata, les 7,4 milliards de passagers devraient en effet être atteints en 2036 (plus précisément début 2037).

Pour autant, malgré le léger ralentissement de sa croissance (5,2% par an en moyenne, contre 5,5% estimés jusque-là), la Chine devrait afficher d'ici à 20 ans un trafic de 1,196 milliard de passagers, soit 758 millions de plus qu'aujourd'hui. En 2034, l'ex Empire du Milieu sera le premier marché mondial selon l'Iata, juste devant les Etats-Unis (1,160 milliard de passagers, soit 523 millions de plus qu'en 2014).

La Chine deviendra le premier marché mondial en 2029

Même si la Chine compte aujourd'hui une population quatre fois supérieure à celle des Etats-Unis et qu'elle est (serait?) devenue la première puissance économique mondiale, elle ne détrônera pas les Etats-Unis dans l'aviation avant 2029 selon Iata.

Troisième plus gros marché aérien en 2034, l'Inde arrivera loin derrière la Chine et les Etats-Unis avec 378 millions de passagers.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/12/2015 à 10:25 :
Il n'y a plus qu'à espérer, que ce scénario ne se réalise pas parce que si on ne diminue pas nos emissions: pour l'homme et la planète c'est The End... Ils devraient bosser sur les avions électriques,ou au moins des technologies hybrides.
a écrit le 27/11/2015 à 14:00 :
Vouloir transporter 7 milliards de passagers dans 20 ans est le voeu commercial
des Cies Aériennes, mais est une pure folie. Autant que la population mondiale actuelle.
Encore plus d'aéroports, plus de pollution, plus d'hôtels, plus de circuits en 4X4 ou
en hélicoptère. Le tourisme de masse est une catastrophe pour l'environnement et
pour le Climat.
C'est dire si le combat contre le réchauffement climatique est voué à l'échec !!!
C Q F D
a écrit le 27/11/2015 à 12:26 :
Si on continue d'appliquer le plus mauvais scénario du Club de Rome comme revu en 2010 par Graham Turner, la population mondiale s'effondrera de 50% aux alentours de 2030. Si on ne change pas de modèle, ce sont les problèmes climatiques, la perte de biodiversité... qui nous anéantirons. Et ce n'est pas en 2100, ni en 2050, mais presque demain.
"Soit le changement que tu souhaites voir en ce monde". Ce changement ne m'invite pas du tout à emprunter l'avion comme moyen de transport.
a écrit le 27/11/2015 à 11:45 :
C'est quoi ces affirmations? "Perdre" par rapport a une supposition n'est qu'une autre supposition mais cela ne peut être une affirmation; c'est comme ça que l'on dirige une entreprise ou une politique aujourd'hui?
a écrit le 27/11/2015 à 11:01 :
Je me demande par quel miracle nous allons diminuer de 80% nos émissions de gaz à effet de serre quand je vois ce genre de prévisions ...

Même en considérant que les nouveaux appareils puissent consommer 20 à 30% de moins, si le trafic est multiplié par deux ça ne sert à rien.

Il en va de même pour l'automobile.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :