Stupéfiant ! ADP augmente ses redevances, Air France ne dit pas "non"

 |   |  437  mots
Selon la Chambre syndicale du transport aérien et la Chambre syndicale de l'assistance en escale, ADP a proposé une hausse des redevances de 2,12% en 2018 lors de sa dernière Commission consultative économique.
Selon la Chambre syndicale du transport aérien et la Chambre syndicale de l'assistance en escale, ADP a proposé une hausse des redevances de 2,12% en 2018 lors de sa dernière Commission consultative économique. (Crédits : © Charles Platiau / Reuters)
Selon nos informations, lors du vote sur la proposition d'ADP d'augmenter les redevances de 2,12% l'an prochain, Air France s'est abstenue. L'an dernier, la compagnie aérienne demandait une baisse des redevances sur trois ou quatre ans.

Incroyable. Alors qu'elle ne cesse de s'insurger contre la cherté des redevances aéroportuaires et des taxes spécifiques au transport aérien français pour expliquer son retard de compétitivité par rapport à ses concurrents, Air France n'a pas voté contre la proposition de hausse tarifaire d'ADP, le gestionnaire des aéroports parisiens de Roissy-Charles de Gaulle et d'Orly, pour l'année 2016, selon nos informations.

Hausse des redevances de 2,12% en 2018

Selon la Chambre syndicale du transport aérien et la Chambre syndicale de l'assistance en escale, ADP a proposé une hausse des redevances de 2,12% en 2018 lors de sa dernière Commission consultative économique qui regroupe d'autres associations professionnelles comme la Fédération nationale de l'aviation marchande (Fnam), le Syndicat es compagnies aériennes autonomes (Scara), le Board Airlines Representatives (BAR), et des compagnies présentes de manière individuelle - Air France, FedEx ou encore easyJet.

Air France s'abstient mais demandait l'an dernier une baisse

Selon des sources concordantes, cette proposition a fait l'objet d'un refus de la part de la quasi-totalité des représentants des compagnies aériennes à l'exception d'Air France et de FedEx. Ces deux dernières n'ont pas voté "contre" mais se sont abstenues. Une abstention est quasiment interprétée dans ces instances comme un vote favorable. Il est fort probable que l'ASI, l'autorité de supervision aéroportuaire, valide les tarifs d'ADP.

Interrogée, Air France n'a pas souhaité faire de commentaire.

La décision est pour le moins stupéfiante. L'an dernier à pareille époque, Air France tenait une ligne aux antipodes de celle d'aujourd'hui en demandant une baisse des redevances sur plusieurs années comme le faisait l'aéroport d'Amsterdam. La décision est d'autant plus étonnante aujourd'hui que se profilent les Assises du transport aérien où les compagnies devront batailler pour arracher du gouvernement des mesures d' amélioration de leur compétitivité.

Assises du Transport aérien

Pas plus tard que la semaine dernière, lors d'une rencontre avec les journalistes de l'AJPAE (association des journalistes professionnels de l'aéronautique et de l'espace), Franck Terner, le directeur général d'Air France, avait utilisé un ton pour le moins modéré sur le sujet des redevances, puisqu'il n'avait pas exprimé de manière explicite une volonté de les voir baisser .

« Nous attendons des Assises des mesures pour une concurrence équitable (« fair competition ») et une amélioration de l'environnement des affaires (taxation, attractivité des plateformes parisiennes en termes de redevances et de fluidité). »

La position de la direction d'Air France risque de provoquer l'agacement des salariés de la compagnie, qui demandent une baisse des taxes et redevances.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/11/2017 à 7:30 :
L'augmentation sera reportée sur le prix des billets...😁
a écrit le 27/11/2017 à 22:13 :
Honnêtement comment donner tort aux pilotes et PNC qui refusent de faire plus d'efforts. Tous leurs efforts sont balayés soit par la hausse des taxes de l'Etat, les redevances d'ADP ou les hausses de salaires des cadres dirigeants d'AF.
a écrit le 27/11/2017 à 19:34 :
Les ADP sont paralysés ! si un peu de neige ( couchage sur carrelage sans égard ni délicatesses, ni boire, ni manger), et déficient en tout. Seules comptent les juteuses ENORMES !!!!!!!!!! rentes de loyers de boutiques : les loyers de boutiques, seule priorité des ADP. INCONFORT DE MEPRIS DES USAGERS-BETAILS. Lutte contre l'endormissement, pour ne pas etre VOLE, sur des bans inconfortables, méprisants à quatre place. Personnel des ADP Inhumains, Arrogants, bruit et ambiance glaciale. DETESTABLE LES ADP. NIVEAU DE REDEVANCES ENORMES PESANT SUR LE BILLET, pour quelle prestation INDIGNE. ET LE RAPACE VINCI VA LES GAGNER COMME LES AUTOROUTES ( Chirac-Villepin ) et comme NDD à Nantes. LES REDEVANCES sur le billet d'avion, Plus la taxe chirac unique au monde N ONT PAS FINI D EXPLOSER.
a écrit le 27/11/2017 à 19:26 :
ADP et Air France ont-elles un actionnaire en commun? Si oui, est-il en mesure d'influencer le vote d'Air France? Si oui, a-t-il dans un proche avenir l'intention de céder sa participation dans ADP, et donc de maximiser le prix de vente? Enfin, comment valorise-t-on une compagnie aéroportuaire?
a écrit le 27/11/2017 à 18:53 :
Il faut s’intéresser aux plans de carrière des décideurs de chez AF. Eux ne sont que de passage et certains lorgnent déjà sur un poste lors de la prochaine privatisation de ADP. L'avenir de ADP est autrement plus appétissant que celui d'AF.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :