Turkish Airlines : vague de licenciements après le putsch raté en Turquie

 |   |  262  mots
Selon le journal Sabah, les employés licenciés l'ont été à cause de leurs liens avec le mouvement de Fethullah Gülen.
Selon le journal Sabah, les employés licenciés l'ont été à cause de leurs liens avec le mouvement de Fethullah Gülen. (Crédits : © Osman Orsal / Reuters)
A l'image de nombreux secteurs de l'économie turque, la compagnie aérienne a procédé à une purge dans ses effectifs après la tentative de coup d'Etat.

Les conséquences du coup d'Etat raté en Turquie se font ressentir jusque dans les entreprises du pays. Selon un communiqué de la compagnie publié lundi, Turkish Airlines a renvoyé 211 employés en raisons de leurs liens supposés avec le putsch du 15 juillet.

"Les contrats de travail sont rompus à cause d'un manque de performance et en lien avec les actions nécessaires que nous prenons contre FETÖ [le réseau de Gülen, opposant à Erdogan, ndlr], et contre les attitudes et comportements contraires aux intérêts de notre pays et de la compagnie" explique Turkish Airlines, confirmant ainsi que les licenciements ont une raison politique et non économique.

Ces licenciements ont eu lieu dans le management et le personnel naviguant, et ce jusqu'au plus hauts postes : à en croire le site Airporthaber, le directeur financier, Coşkun Kilic, aurait été remercié.

Lire : 8.000 policiers limogés en Turquie

Les employés licenciés l'ont été à cause de leurs liens avec le mouvement de Fethullah Gülen, imam en exil aux Etats-Unis et accusé par Recep Erdogan d'être l'instigateur du putsch. Par ailleurs, le site Thelira.com précise que 250 membres du personnel naviguant ont été mis à pied.

Türk Telekom licencie

Autre entreprise touchée, l'opérateur Türk Telekom - détenu à 30% par l'Etat - a procédé vendredi au renvoi de 198 employés en "coopération avec les forces de sécurité". Au total, près de 60.000 personnes ont été suspendues, interpellées ou placées sous enquête judiciaire depuis l'échec du putsch.

(Avec Reuters et AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/07/2016 à 10:20 :
La comédie ne fait que commencer mais c'est triste de voir se radicaliser un pays que Kemal Ataturk avait érigé en démocratie et devenir une république islamique !
a écrit le 26/07/2016 à 8:05 :
Putch islamiste en passe d etre reussi.... et l europe menace la Turquie de non adhesion...au club des pieds nickeles.... Tragicomique... seul probleme nous ne sommes pas spectateurs...mais acteurs impuissants.
a écrit le 25/07/2016 à 20:27 :
le coup d'état n'est pas celui qu'on a cru : le VRAI commence MAINTENANT !
a écrit le 25/07/2016 à 17:26 :
On va retrouver l'ALLIANCE qui existait lors des précédents conflits ayant endeuillé l'Europe c'est à dire l'AXE BERLIN ANKARA qui va tous nous mettre endenter.
A quand un peur de bon sens de la part de nos pseudo hommes politiques.
a écrit le 25/07/2016 à 15:16 :
Comme dans toutes les grandes démocraties, dorénavant, si t'as pas la carte du parti, tu trouveras pas s de boulot :-)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :