GéoLean attend une nouvelle dynamique de son « Doing Center»

 |  | 420 mots
Lecture 2 min.
(Crédits : DR)
La société de conseil qui accompagne concrètement ses clients dans leur démarche de « lean management » s'est dotée d'un centre de formation original.

Ça ressemble à une vraie usine, mais c'est un centre de formation. Le « Doing Center » a ouvert ses portes il y a quelques semaines, à Saint-Ouen-l'Aumône (Val-d'Oise). Pour GéoLean, installateur de système de production « lean manufacturing », il s'agit de permettre à ses clients, mais aussi à des entreprises qui souhaitent former leurs collaborateurs à cette méthode d'apprendre en faisant. Un aboutissement pour Daniel Marco qui a créé son entreprise il y a bientôt six ans.

Le retard français

Initié au lean management pendant quinze ans chez Toyota, au Japon et au Royaume-Uni, Daniel Marco s'en est fait une spécialité « par plaisir ». Formé par un maître de chez Toyota, où la méthode est née au début des années 1970, il l'a ensuite mise en pratique dans de grandes entreprises françaises. « Il y avait beaucoup de différences entre ce que proposait le marché et ce que j'avais appris chez Toyota. J'ai donc décidé de créer mon entreprise. » Et les résultats sont là : en quelques années, GéoLean est passée de 3 à 40 salariés et a vu son chiffre d'affaires quasiment doubler tous les ans (6 millions d'euros en 2009). Avec 9 millions d'euros de commandes pour 2010, l'année s'annonce plutôt bien. Quant aux clients, ils appartiennent à tous les secteurs de l'industrie manufacturière aussi bien en France, qu'à l'international. Pour Daniel Marco, le « Doing Center » pourrait bien apporter une nouvelle dynamique à GéoLean : « En France, nous avons un énorme retard dans la mise en place des méthodes de lean management, reconnaît le dirigeant. Les entreprises recherchent des diminutions de coûts en délocalisant tout ou partie de leur production, alors qu'il y a beaucoup à faire pour améliorer les process, et donc dégager des marges de manoeuvre. »

Pour Daniel Marco, ce gisement d'amélioration se chiffre à 30 % voire 40 % dans les usines actuelles, « jamais moins de 25 % en tout cas ! ». Une formation d'autant plus intéressante que le retour sur investissement se fait en quelques mois seulement. Pour accompagner ses clients dans leur démarche, GéoLean a choisi de miser sur le concret plutôt que sur le conseil pur. D'où l'idée de ce centre de formation qui permet de s'immerger dans le lean management. « Notre industrie doit être plus performante. Avant de conquérir le monde, nous devons faire mieux chez nous », insiste Daniel Marco qui compte bien faire de son entreprise le leader du marché européen. « Pas le plus gros, mais le moteur du lean management. » n

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/04/2010 à 14:17 :
haha, pour rebondir sur japan et avoir vu Géolean à l'oeuvre, je ne peux que confirmer, le business model de M.Marco d'envoyer des jeunes non formés au casse pipe est quelque peu... aventureux ( tout le monde connait le business model des Société de Service à haut turnover de jeunes diplômés, les big cabinets le suivent aussi).

Après, dégats c'est peut-être pas le mot. Changement radical oui. Tâtonnement et manque d'assurance, un peu aussi. Désorganisation et chaos, ce serait un peu fort.

Mais bon, bonne chance à lui, il a raison dans le fond. La concurrence est rude sur le marché, il fait son trou est est reconnu. Peut-être qu'il ne se repose pas sur des consultants séniors ayant déjà un vécu indiscutable dans l'industrie, mais d'un autre coté c'est avantageux financièrement pour pour lui :D Il est là le coup de génie ).

Le niveau de géolean ne peut que s'améliorer, et ça bénéficiera à terme à toute l'industrie. Et si les clients recherchent des installateurs de systèmes de productions plus expérimentés, il en a des pelles. C'est pas comme si le TPS était nouveau et que les experts n'avaient pas réalisé le potentiel dans le conseil ! Ils ne sont qu'un parmi d'autres.
a écrit le 02/04/2010 à 7:31 :
M. Marco a peut être été formé, mais ses sbires non. Et ils font d'énormes dégats chez Areva.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :