Coronavirus : l'éolien face à des vents contraires

En France, comme dans de nombreux pays, tous les chantiers de parcs éoliens sont à l'arrêt. Le nombre d'installations ne devraient ainsi pas être aussi élevé qu'espéré cette année.

3 mn

(Crédits : Enedis)

Si les éoliennes continuent de tourner en France, la filière tourne, elle, au ralenti. En raison de la propagation de l'épidémie de coronavirus, et du confinement décidé par le gouvernement,  les démarches administratives sont perturbées, les études environnementales annulées, les raccordement au réseau repoussés et les usines des fabricants fermées... "Tous les chantiers sont à l'arrêt", souligne Pauline Le Bertre, déléguée générale de France Energie Éolienne (FEE).

Pour le secteur éolien, l'objectif est désormais de préparer la sortie de crise pour reprendre au plus vite l'installation de nouveaux mâts. "Un certain nombre d'aménagements seront nécessaires pour ne pas reperdre du temps", selon Pauline Le Bertre, qui assure que le gouvernement se montre "très volontaire". Deux mesures ont déjà été prises: la prolongation des délais pour la mise en service des parcs en construction et la scission en deux du prochain appel d'offres pour l'éolien terrestre, reporté pour deux-tiers de juillet à novembre.

"2020 aurait dû être une année record"

Alors que le confinement pourrait encore perdurer au-delà de la période de quatre semaines déjà entérinée, la filière pourra-t-elle rattraper le temps perdu d'ici à la fin de l'année ? "Il est encore trop tôt pour le dire", estime la responsable de FEE, qui représente 300 acteurs du secteur. D'éventuels retards tomberaient mal, au moment où la filière doit "accélérer": pour atteindre les objectifs fixés par la programmation pluriannuelle de l'énergie (PPE), elle doit en effet raccorder en moyenne 2.000 mégawatts par an jusqu'en 2028, contre environ 1.500 mégawatts l'an dernier.

Au niveau mondial, l'année s'annonce également très incertaine. "L'impact du coronavirus sur les installations éoliennes restent encore inconnu", reconnaît le Conseil mondial de l'énergie éolienne (GWEC), dans son rapport annuel publié fin mars. Celui-ci se montrait jusque-là très optimiste. "2020 aurait dû être une année record", rappelle-t-il, alors qu'il anticipait le raccordement de 76 gigawatts de nouvelles capacités éoliennes, soit 27% de plus que les 60 gigawatts installés en 2019. De nouvelles prévisions seront publiées avant l'été.

Appels d'offres annulés ?

Le cabinet Wood McKenzie, lui, a déjà ajusté ses projections. Il ne prédit plus que l'ajout de 73 gigawatts en 2020, soit 4,9 gigawatts de moins que précédemment. L'impact en volume sera le plus "significatif en Chine et aux Etats-Unis où des livraisons record étaient attendues", avance Dan Shreve, directeur de la recherche sur l'énergie éolienne. En pourcentage, la France, l'Espagne et l'Italie "pourraient être touchées encore plus fortement en raison des mesures drastiques de confinement", ajoute-t-il. En plus des chantiers, ces restrictions se répercutent aussi sur la chaîne d'approvisionnement, ce qui pourrait se traduire par des délais supplémentaires.

A long terme, les effets du coronavirus pourraient être "limités si les pays occidentaux peuvent contenir l'épidémie dans des délais similaires à ceux constatés en Chine et en Corée du sud", anticipe le spécialiste. Mais un risque majeur perdure: "de potentiels retards ou des annulations d'appels d'offre", qui impacterait durablement la croissance de l'éolien. Se posera notamment la question du financement des énergies renouvelables pour les gouvernements, dans un contexte notamment de relance économique et de forts déficits publics. "L'énergie éolienne est très compétitive, très proche des prix du marché, rétorque Pauline Le Bertre. Il n'y a pas à crainte une remise en cause des énergies renouvelables".

Lire aussi : Le coronavirus, une "bombe à retardement pour le climat"

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 42
à écrit le 14/04/2020 à 15:40
Signaler
Ce devrait être le bon moment pour se poser la question de la véritable utilité de l'éolien compte tenu de son coût pour la nation. Et oublions les idéologies...

à écrit le 08/04/2020 à 10:52
Signaler
A tous ceux qui ne voient notre avenir énergétique que dans les En R aux multiples bienfaits , voici quelques éléments d' appréciation : Déclarer que le nucléaire est « un actif échoué » ne semble pas l' expression la plus appropriée compte te...

le 24/11/2020 à 10:03
Signaler
l'ADEME est devenue une officine de propagande écologiste dont les analyses sont de plus en plus sujettes à caution. Ce sont des fervents partisans des énergies renouvelables dont le principal défaut reste l'intermittence qui nécessite en permanence ...

à écrit le 06/04/2020 à 21:27
Signaler
A tous ceux qui ne voient notre avenir énergétique que dans les En R aux multiples bienfaits , voici quelques éléments d' appréciation : Déclarer que le nucléaire est « un actif échoué » ne semble pas l' expression la plus appropriée compte te...

à écrit le 04/04/2020 à 17:25
Signaler
Le nucléaire est un actif échoué et Flamanville est aussi à l'arrêt, le président d'EDF lui même ne veut même plus parler du prix du MWh EPR qu'il trouve trop cher et qui est estimé par le Cour des comptes à quelques 130 euros le MWh et sans doute pl...

le 04/04/2020 à 19:28
Signaler
Les antinucléaires ont trouvé une nouvelle maladie à l' EPR ; le corona virus. Ce n' est pas très glorieux. Concernant Mr Bernard LEVY, il faut une sérieuse mauvaise foi pour déclarer qu' il ne croit pas au nucléaire. Merci de me communiquer le docu...

à écrit le 04/04/2020 à 11:14
Signaler
Le nucléaire a besoin d' investissement comme tout outil de production. Il s' agit la donc d' investissements, amortissables donc, et non de subventions A FONDS PERDUS comme pour les EnR , subventions qui ont déja couté près de 100 milliards au con...

le 04/04/2020 à 17:04
Signaler
Nucléaire ou renouvelables sont des investissements. La différence est que le nucléaire n'a jamais cessé de dépendre de subventions diverses, ses prix sont en augmentation à 130 euros le MWh, il ne se vend pas, alors qu'à l'inverse les renouvelables ...

à écrit le 03/04/2020 à 23:12
Signaler
L'éolien et le solaire sont très favorables à la nature contrairement aux autres énergies : - ils se développent plus vite que toute autre énergie donc impact positif en terme d'émissions/pollution/climat etc - ils sont de plus en plus 100% recycla...

le 03/04/2020 à 23:51
Signaler
La diversité est tellement bien protégé , que des animaux marins crèvent sur le sable en horde , que les bactéries et virus se balades dans les nanoparticules de plastique au fonds de la mer qui détruits faune et flore... Détourner des vents = ne pas...

le 04/04/2020 à 17:15
Signaler
@ CO vous confondez la pollution marine des plastiques issus des rivières, les impacts du transport maritime (90% des échanges), du réchauffement climatique etc avec l'éolien et le solaire qui ont au contraire un bilan favorable en permettant des zon...

le 04/04/2020 à 17:15
Signaler
@ CO vous confondez la pollution marine des plastiques issus des rivières, les impacts du transport maritime (90% des échanges), du réchauffement climatique etc avec l'éolien et le solaire qui ont au contraire un bilan favorable en permettant des zon...

le 05/04/2020 à 16:26
Signaler
Si la moitié seulement de l' énergie globale annuelle dont la France a besoin ((700 Twh) doit être produite par des panneaux solaires PV, un calcul à la portée de tous imposerait la destruction ou le recyclage de 10 000 tonnes (60 Hectares ...

le 24/11/2020 à 10:44
Signaler
On voit que vous n'habitez pas au voisinage de parc éoliens qui constituent une atteinte à l'environnement permanente. - pollution lumineuse de jour et surtout de nuit - pollution sonore quand le vent souffle dans la direction de votre habitation (...

à écrit le 03/04/2020 à 16:58
Signaler
La technologie éolienne et solaire est entrain de tuer les paramètres naturelles de la planète. C’est un fait mathématique et physique.

à écrit le 03/04/2020 à 15:11
Signaler
L'éolien n'est en rien un gaspillage d'argent public car il tend en moyenne vers les 40 euros le MWh en terrestre (appels d'offre obtenus à 49 euros en offshore sur la Manche) alors que la Cours des compte estime le MWh EPR autour de 130 euros, sans ...

le 03/04/2020 à 16:51
Signaler
Faut pas prendre votre cas pour une généralité pour la dernière phrase de votre conclusion ... Détourner le vent d’origine naturelle produit un déséquilibre des paramètres climatiques : c’est un «  fait mathématique « .

à écrit le 03/04/2020 à 15:11
Signaler
L'éolien n'est en rien un gaspillage d'argent public car il tend en moyenne vers les 40 euros le MWh en terrestre (appels d'offre obtenus à 49 euros en offshore sur la Manche) alors que la Cours des compte estime le MWh EPR autour de 130 euros, sans ...

à écrit le 03/04/2020 à 10:09
Signaler
Quand allons-nous arrêter ce gaspillage d’argent public? L’expérience désastreuse Allemande, qui produit une électricité 2 fois plus chère que la nôtre et 7 fois plus polluée en CO2, ne nous suffit-elle pas? Les énergies solaires et éolienne sont ...

le 03/04/2020 à 13:53
Signaler
A mourir de rire ! Enfin, profitons d'une mort par le rire avant qu'une centrale atomique nous pète à la figure, ce qui ne saurait tarder vu la parc atomique français et le savoir-faire (si l'on ose dire...) bleu-blanc-rouge en la matière. Mais à par...

le 03/04/2020 à 14:27
Signaler
Je suis assez d'accord avec vous, JLB ! J'aurai aimé que le fanatique qui vous a répondu donne des arguments sérieux ! Qu'il nous explique comment il se fait que l'électricité en France est deux fois moins chère qu'en Allemagne, que la teneur en CO2 ...

à écrit le 02/04/2020 à 23:32
Signaler
Il faut couper les subventions et cesser de polluer nos belles campagnes avec ces monstruosités. Un jour viendra où les gens en auront marre et iront poser des pains de plastic dessus...

à écrit le 02/04/2020 à 22:45
Signaler
Le terreau pour ce virus : Est “la pollution des mers ” donc de l’écosystème des vivants ( échelle de l’écosystème) Il faudrait revenir à de l’énergie propre ( bois et feu )et arrêter de détourner les ressources de la nature pour s’enrichir égoïsteme...

à écrit le 02/04/2020 à 18:06
Signaler
Bonne nouvelle si le parc éolien diminue Et même si il est stoppé pour toujours

à écrit le 02/04/2020 à 13:55
Signaler
et s'il n'y avait que cela

à écrit le 02/04/2020 à 11:26
Signaler
Pauline a oublié de dire que le prix de l'électricité est au plus bas, qu' Edf rachète aujourd'hui 82€ cette électricité eolienne quelle revend à 10 euros sur le marché epex. Les promoteurs éoliens vont ils participer à l'effort national et reverser...

le 02/04/2020 à 19:01
Signaler
Rassurez-vous, vos chiffres sont faux... Je ne peux vous en vouloir, Fabien Bouglé continuant d'essayer de vendre son livre n'a même pas conscience des rapports de RTE qui démontrent chaques mois son ignorance du marché de l'électricité. La simpl...

le 02/04/2020 à 19:38
Signaler
"l'éolien a fait baisser considérablement le prix de l'électricité " ... Avec un prix fixe et garanti ? Le prix de l'électricité est fixé en fonction de l'offre et de la demande (et je ne suis pas Nobel d'économie). En ce moment , le prix de l'élec...

le 02/04/2020 à 19:42
Signaler
Vous confirmez que le prix de l'électricité est au plus bas. Alors que des centaines d'entreprises sont en grande difficulté, l'industrie éolienne a toujours des revenus fixes. La question d'un partage, d'une solidarité avec les hôpitaux mérite l...

le 24/11/2020 à 15:22
Signaler
Visiblement Jixo n'a pas compris grand chose. Le marché de l'électricité devient négatif quand on produit de l'électricité dont personne n'a besoin: ce qui est l'apanage des énergies renouvelables intermittentes. Par contre cette situation coûte t...

à écrit le 02/04/2020 à 11:09
Signaler
... un minimum de réalisme et un soupçon d'intelligence, on s'aperçoit que c'est dans les zones les plus polluées que le Covid-19 fait le plus de ravages. C'est d'ailleurs pour cette raison - en plus d'un système de santé moyenâgeux - que la france e...

le 02/04/2020 à 11:40
Signaler
Je n'avais rien lu de plus farfelu depuis bien longtemps ! Continuez à fumer des coquelicots, en rêvant que l'éolien est "propre" ou que les énergies intermittentes assure une quelqueconque fiabilité d'approvisionnement. Chapeau ! "Cartes de conc...

le 02/04/2020 à 12:35
Signaler
Je ne connais pas l'interlocuteur que vous interpellez, mais force est de reconnaître que ses propos tiennent la route, contrairement à ce que votre obscurantisme primaire vous fait gober. N'importe quelle énergie durable sera toujours plus propre, s...

le 02/04/2020 à 14:17
Signaler
Mais que c'est triste :! Et même un peu pitoyable et pathétique d'être à ce point manipulé par le lobby atomiste et les politiciens corrompus et pas foutu de penser par soi-même. Si l'énergie atomique était "la" solution, pensez-vous que votre pays s...

le 02/04/2020 à 17:33
Signaler
......c'est dans les zones les plus polluées que le Covid-19 fait le plus de ravages... Non, c'est dans les zones les plus peuplées. Ne pas confondre concomitance et lien de causalité. La mortalité autour de Tchernobyl et de Fukushima dans les...

à écrit le 02/04/2020 à 10:59
Signaler
Si on arrête les éoliennes, ce ne sera pas un grand mal pour l'humanité. La crise écologique et bactérienne nous montre que le seul défi , c'est la démographie incontrôlée.Il est illusoire de suivre les consigne de la COP 21, si on ne commence pas pa...

le 02/04/2020 à 11:12
Signaler
C'est vrai qu'il faudrait une gestion mondiale des populations; Aaahhh : si les franchouillards arrêtaient de faire des gosses à tour de bras, gosses qu'ils font d'ailleurs payer très cher à toute la communauté à grands coups de plantureuses alloc' e...

le 02/04/2020 à 11:21
Signaler
"que le seul défi , c'est la démographie incontrôlée" ET tu n'as toujours pas donné l'exemple... Crédibilité ? Zéro. Les nouveaux nazis, alors que Hitler lui a donné l'exemple ! "Follow your leader" ! SIgnalé

à écrit le 02/04/2020 à 10:45
Signaler
Le solaire devrait être privilégié , ou alors uniquement l'éolien marin qui offre plus de visibilité.

à écrit le 02/04/2020 à 10:23
Signaler
Les travailleurs du secteur sont des gens en déplacement qui ont besoin de se loger, se nourrir, se déplacer. Impossible en milieu confiné...

à écrit le 02/04/2020 à 10:06
Signaler
Ça tombe bien on en a moins besoin également, un petit virus a freiné net la pollution comme aucune mesure oligarchique n'aurait pu le faire même dans 50 ans. Maintenant l'argent planqué dans leurs paradis fiscaux des dragons célestes devrait jus...

le 03/04/2020 à 11:58
Signaler
@ multipseudos: "La derniere obsession du citoyen, les dragons celestes. No comment." QU'est-ce que tu aimes te contredire, j'espère que tu le fais exprès au moins... Signalé par contre bien entendu

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.