« On sent un frémissement autour de la démarche low-tech » Michel Gioria, Ademe Île-de-France

 |   |  449  mots
Pour Michel Gioria (en photo), il y a une appétence pour une innovation sociale qui fasse sens.
Pour Michel Gioria (en photo), il y a une "appétence pour une innovation sociale qui fasse sens". (Crédits : Igor Lubinetsky)
ENTRETIEN. Persuadée que la low-tech peut apporter des solutions simples et efficaces à des contraintes locales, l’Ademe Île-de-France va débloquer 500.000 euros afin de soutenir une dizaine de projets. Son directeur régional, Michel Gioria, nous en dit plus.

LA TRIBUNE - Vous lancez un appel à manifestation d'intérêt pour encourager des initiatives low-tech. Quelles en sont les modalités ?

MICHEL GIORIA - Ce dispositif est destiné aux entreprises, grandes ou petites, ou structures d'innovation (associations, pôles de compétitivité, cluster d'entreprises...) d'Île-de-France qui souhaitent développer, en interne, des solutions low-tech. Jusqu'au 14 mai, elles peuvent soumettre leurs projets à l'Ademe, qui, selon la pertinence, pourra débloquer un financement afin de réaliser une étude de faisabilité. L'enveloppe globale, pour 2020, est de 500.000 euros. Nous espérons soutenir une dizaine de projets, qui seront sélectionnés par un jury composé de spécialistes de la low-tech.

Nous lançons ce dispositif maintenant, d'abord parce que nous sentons un frémissement autour de la démarche low-tech et que la réflexion, autour de ces sujets, est en train de mûrir. Ensuite, parce que nous percevons une appétence pour une innovation sociale qui fasse sens. L'idée est d'accélérer ce mouvement à notre échelle, mais aussi d'envoyer un signal aux décideurs en leur montrant que nous sommes prêt à leur donner un coup de main.

En quoi l'Île-de-France...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :