Le coût de la transgression

 |   |  593  mots
Kim DotCom samedi jour de lancement de Mega, plate-forme d'échange gratuit de fichiers. Mega remplace Megaupload, femré par les autorités américaines. Reuters
Kim DotCom samedi jour de lancement de Mega, plate-forme d'échange gratuit de fichiers. Mega remplace Megaupload, femré par les autorités américaines. Reuters
Chaque jour, la Tribune propose une chronique que lui inspire l'actualité.

Le bilan de la tragique prise d'otages par un groupe terroriste de jihadistes sur le site gazier algérien de In Amenas pourrait se révéler plus lourd qu'initialement indiqué. Samedi, à l'issue du raid des forces spéciales algériennes, les autorités annonçaient la mort de 23 otages et de 32 ravisseurs. Mais la découverte macabre des corps de 25 autres otages dimanche indique qu'il va falloir encore attendre pour connaître le coût d'une opération qui aura démontré la détermination et l'audace des terroristes.

En effet, l'Algérie, réputé un pays hautement contrôlé, subit là un revers en matière de sécurité. Les installations d'exploitation d'hydrocarbures étaient pourtant réputées inviolables. Nombre de spécialistes ont souligné ? notamment au regard du nombre de ravisseurs impliqués ? qu'une telle opération nécessite des semaines sinon des mois de préparation, et ne peut être programmée sans des complicités en interne.

Les jihadistes aurant donc marqué des points en s'attaquant à ce qui paraissait réputé inattaquable. De ce point de vue, médiatiquement parlant, ils ont atteint leur but, et leur détermination à tuer froidement leurs otages ? même s'il faudra attendre les résultats...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :