À Las Vegas, l'électronique fait son show en vert

La filière a présenté certaines innovations high-tech au Consumer Eletronics Show.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : ces)

Des ordinateurs portables et des télévisions rechargeables à l'énergie solaire ; des batteries fonctionnant à la force musculaire des utilisateurs, voire à partir de sucre en décomposition... Ce sont quelques-unes des innovations « vertes » présentées à la grand-messe de l'électronique grand public (Consumer Eletronics Show ou CES), qui se tient depuis jeudi à Las Vegas. Très remarqués également, les différents concepts de « maison du futur » de Microsoft, Philips ou Honeywell qui, en adaptant la dépense d'énergie aux moments de la journée, aux besoins réels et au nombre d'habitants présents, réduisent la facture énergétique d'autant.

Mais ces innovations produits ne sont pas les seuls progrès environnementaux que la profession met en avant. Dans son deuxième rapport de développement durable, le CEA (Consumer Eletronics Association), organisateur du CES, met en valeur les bonnes pratiques de ses 20 adhérents les plus vertueux (700 milliards de dollars de chiffre d'affaires en 2007). De façon globale, les progrès les plus significatifs : la labellisation environnementale des produits, le recyclage, le packaging de plus en plus recyclable et recourant massivement aux bioplastiques, une logistique rationalisée ainsi que des sites de production, des sièges sociaux et des data centers plus économes en énergie.

La miniaturisation des produits, dont l'objectif premier n'a rien d'environnemental mais répond plutôt à des impératifs de coûts, de design et de performance, joue évidemment son rôle. D'après le rapport, rien de comparable entre la bonne vieille télé cathodique de 100 kg qui trônait au milieu des salons et l'écran plat fixé au mur, qu'il s'agisse de quantité de matière première utilisée, de poids - donc de coût de transport - ou de recyclage. Même si la présence accrue de nouveaux matériaux particulièrement complexes à recycler pose d'autres problèmes... Autre tendance lourde, la dématérialisation, qui gagne du terrain grâce aux nouvelles performances des matériels.

Plus original, IBM « recycle » les chutes de ses semi-conducteurs pour l'industrie photovoltaïque. 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.