L'éolien en butte à des autorisations trop lentes

 |   |  278  mots
Il faut 30 mois pour obtenir un permis de construire éolien en France, une décision incluant 36 autorités. En Europe, c'est pire, avec une moyenne de 42 mois, selon l'association européenne de l'énergie éolienne

L'Europe doit accélérer d'urgence le processus pour obtenir les autorisations de construire des éoliennes pour atteindre son objectif de 20% d'électricité renouvelable d'ici 2020, selon l'association européenne de l'énergie éolienne (EWEA, selon l'acronyme anglais). Tenant actuellement son assemblée générale annuelle, l'EWEA publie ce jeudi un tableau (voir ci-contre) indiquant la durée moyenne pour obtenir une autorisation de construire d'une éolienne.

En moyenne, cela prend 42 mois en Europe. La France est en milieu de tableau, à 30 mois. Le premier de la classe est la Finlande (8 mois), tandis que le bonnet d'âne revient au Portugal (58 mois). Logiquement, ce sont les éoliennes sur terre qui ont le plus de difficultés à obtenir des autorisations, tandis que les éoliennes en mer sont plus rapides (l'absence de riverains aide).

Instructif aussi est le nombre d'autorités qui sont -directement ou indirectement- consultées dans le processus. Celui-ci varie de 41 en Grèce à 5 au Danemark. La France est plutôt mal classée, avec 36 autorités. L'EWEA recommande aux membres de l'Union Européenne d'organiser un processus centralisant les différentes autorités sur le sujet, et de rédiger des directives claires à suivre pour les développeurs d'éolien.

L'étude de l'EWEA coïncide avec un coup de gueule de l'Union Française de l'Electricité, qui s'est insurgée ce mercredi des amendements amendements adoptés par la Commission des affaires économiques et la Commission du développement durable de l'Assemblée Nationale au projet de loi " Grenelle 2 ". Elle s'inquiète particulièrement de l'instauration d'un seuil minimal de 15 MW pour les projets éoliens, qui " conduirait à supprimer plus de la moitié des projets en cours ".



 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/04/2010 à 11:11 :
Les délais sont peut-être trop longs, mais je n'ai pas envie de voir des éoliennes s'implanter à moins d'un kilomètre de chez moi!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :