Energies renouvelables : Neoen monte en puissance

Offensive dans le solaire, l'éolien ou encore la biomasse, Neoen, la filiale dédiée aux énergies renouvelables de Direct Energie, a besoin d'argent pour financer ses ambitieux projets. Elle vient de lever 20 millions d'euros auprès de ses actionnaires, le groupe Louis Dreyfus et Crédit Agricole Private Equity, chacun d'entre eux apportant 10 millions. Direct Energie n'a pas suivi cette nouvelle augmentation de capital. Il reste malgré tout le premier actionnaire mais n'est plus majoritaire.
(Crédits : DR)

"Un peu plus de la moitié de cette somme permettra de financer la construction de centrales, le reste ira au développement de la société et à de nouveaux projets", explique Xavier Barbaro, le directeur général.

Une centrale au sol de 91 MW en 2011

Fondée en 2008, la société avance rapidement et sur tous les fronts. Après la construction de plusieurs centrales photovoltaïques en toiture, elle va commencer d'ici à la fin de l'année la construction de sa première centrale au sol, d'une puissance installée de 3 MW, dans les Côtes d'Armor. Elle va aussi démarrer le chantier d'ombrières photovoltaïques à Pau pour une puissance installée de 3 MW, ce qui représente un investissement de 12 millions d'euros.

Et en 2011, la société doit démarrer le chantier d'une centrale au sol de 91 MW à Montmédy-Marville (Meuse), en partenariat avec Exosun, la plus importante d'Europe équipée de trackers d'Europe à ce jour. Un projet dont l'investissement total est estimé à 275 millions d'euros. Dans la biomasse, un secteur sur lequel l'entreprise mise beaucoup, elle négocie actuellement des partenariats et dans l'éolien, elle a monté une dizaine de projets offshore pour lesquels elle attend le prochain appel d'offres du gouvernement.

Neoen ambitionne de devenir l'un des cinq premiers producteurs d'énergies renouvelables en France d'ici à 2014. Elle vise un objectif de 800 MW de capacités installées et une production 2 TWh - de quoi alimenter en électricité près de 1 million de Français (300 000 foyers) - à cette échéance.

De gros besoins de capitaux

La société compte aujourd'hui 20 MW en exploitation et devrait réaliser un chiffre d'affaires légèrement supérieur à 3 millions d'euros cette année, avec 50 salariés au siège parisien et 25 dans sa filiale de Montpellier, Genesol, qui lui sert de bureau d'études et dont elle est co-actionnaire. "Nous sommes encore dans une phase de développement mais nous allons avoir de plus en plus de centrales en exploitation, ce qui devrait nous permettre de passer le cap des 10 millions d'euros de chiffre d'affaires courant 2011", poursuit le directeur général.

Bien décidée à continuer sur sa lancée, Neoen prévoit déjà de nouvelles levées de fonds. "Un objectif de 800 MW de puissance installée représente 2 milliards d'euros d'investissement et environ 400 millions de fonds propre. Nous ferons des augmentations de capital au fur et à mesure de nos développements", précise Xavier Barbaro, un X-Ponts venu du groupe Louis Dreyfus.

Green Business - le site de référence

 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.