Pime, nouvelle plateforme sur le véhicule décarbonné intelligent

La voiture propre ne se cantonne pas exclusivement aux véhicules tout électriques. De nombreux leviers technologiques existent pour rendre plus propres, et plus intelligentes, les voitures thermiques actuelles en développant des motorisations hybrides, utilisant soit l'électricité, soit des mélanges biocarburant-essence. C'est tout l'objet du nouveau projet Pime, piloté par l'IFP Nouvelles Energies, et son laboratoire rattaché l'institut Carnot IFP-Moteurs. Les recherches sont lancées pour les trois prochaines années.
Copyright Reuters
Copyright Reuters

L'IFP est un organisme public de recherche et de formation dont l'une des missions est de développer les énergies du transport de demain. Il assure le transfert entre recherche fondamentale, recherche appliquée et développement industriel.
Pime (Plate-forme Innovante pour une Meilleure Efficacité énergétique) se concentrera sur le véhicule hybride rechargeable, les technologies de l'information et de la communication au service de l'efficacité énergétique, et les véhicules flex fuel alimentés par des mélanges éthanol-essence. Les travaux seront répartis entre plusieurs instituts de l'Alliance Transport Terrestre des Instituts Carnot (instituts Carnot CEA-LETI, Energies du Futur, ESP, [email protected] et IFP-Moteurs).

Le véhicule Flex Hybrid sur le devant de la scène
Sur l'axe de la motorisation hybride, le démonstrateur Flex Hybrid, développé actuellement par l'IFP Energies Nouvelles sera notamment utilisé (photo ci-contre). Ce véhicule hybride rechargeable est un laboratoire roulant, et un concentré de technologies : train de transmission et groupe moteur, batteries, logiciel embarqué, etc.
L'institut Carnot IFP-Moteurs exploitera de son côté les informations fournies par des capteurs pour optimiser la répartition de puissance entre moteur électrique et moteur thermique. D'autres instituts apporteront aussi leurs connaissances, en matière d'intelligence embarquée, de récupération de l'énergie des vibrations, de capteurs, etc.

Alliance essence-éthanol
Du côté des motorisations mi-essence, mi biocarburant, les travaux porteront notamment sur la maîtrise de la combustion du carburant, afin de pouvoir alimenter un moteur thermique avec un mélange éthanol-essence. Une électronique de puissance innovante sera étudiée.

L'IFP engagé dans toutes les formes de mobilité durable
En septembre dernier, l'IFP Energies Nouvelles s'est impliqué dans un autre projet avec VME (Ville, mobilité, énergie), un programme de démonstration pour optimiser la consommation d'énergie des véhicules électriques urbains. Piloté par la société Vulog, basée à Antibes et spécialiste des technologies logicielles et matérielles rattachées au service d'autopartage, VME regroupe également Arts et Métiers ParisTech et les villes de Rueil-Malmaison et Nice. Deux collectivités où vont être testée une dizaine de véhicules électriques en libre-service.
Sur ce dernier projet sera expérimenté, par exemple, le superviseur énergétique embarqué (SEE) mis au point par Vulog et l'IFP. Cette technologie prend en compte les pentes, les catégories de voirie, le stationnement, le trafic et les contraintes environnementales (seuil de pollution par exemple). Il utilise ces informations pour optimiser les profils de vitesse des véhicules par une réponse "intelligente" aux sollicitations des pédales par le conducteur. Le SEE optimise aussi les flux d'énergie à bord de chaque véhicule, en vue notamment de l'utilisation la plus efficace des batteries.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.