Un bâtiment à énergie positive comme vitrine des savoir-faire de Cesbron

 |   |  437  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : F.Julien Chotard - Cesbron)
Le spécialiste angevin de la maîtrise énergétique inaugure, vendredi, son siège social.

On peut avoir 100 ans et être à la pointe de la technologie. C'est le pari que vient de relever le spécialiste angevin du froid et de la climatisation en installant son siège social dans un bâtiment à énergie positive. « Vitrine des savoir-faire de l'entreprise », il regroupe l'ensemble des solutions techniques mises en oeuvre par Cesbron en matière de maîtrise de l'énergie. « L'objectif est de montrer aux industriels, hôteliers et professionnels de la grande distribution ce qui fonctionne dans ce domaine et les avantages que l'on peut en retirer », explique Jacques-Antoine Cesbron, troisième génération à la tête du groupe éponyme créé par son grand-père en 1911.

Les performances énergétiques de ce bâtiment recouvert d'une enveloppe étanche sont de deux ordres : sa consommation d'énergie inférieure aux exigences de la RT 2012 (réglementation thermique), soit 34 kWh m2/an, contre 50 kWh m2/an pour atteindre le niveau BBC (bâtiment basse consommation) ; sa production d'énergie (47.000 kWh/an) via 400 mètres carrés de panneaux photovoltaïques, supérieure à sa consommation (38.217 kWh/an).

Aucune innovation technologique majeure n'a été mise en oeuvre pour atteindre ces niveaux « d'excellence », en revanche « nous avons utilisé tout ce qui existait de mieux », prévient le président de Cesbron. « Ainsi, une ventilation double flux avec ventilation nocturne a été préférée aux puits canadiens beaucoup moins performants. »

Défi architectural

Le site de 2.900 mètres carrés (8,1 millions d'euros d'investissement) est également équipé de deux pompes à chaleur thermodynamiques dotées de ventilateurs basse consommation.

Deux nouveaux dispositifs complètent toutefois la palette : un système de récupération des calories des salles de serveurs informatiques, ce qui permet de récupérer 4 °C de chauffage ; et des panneaux photovoltaïques en verre transparent au-dessus des puits de lumière afin de laisser passer le jour. Des écrans présentent en permanence la production et la consommation instantanées d'énergie.

Le défi énergétique est complété par un défi architectural puisque le bâtiment principal dédié aux bureaux a été complété par un espace de réunion en forme d'oeuf en aluminium posé sur un bassin à proximité et imaginé par le cabinet Bodreau architecture.

Alors que, à 60 ans, il s'apprête à passer progressivement la main à ses cadres qui détiennent 5 % du capital, Jacques-Antoine Cesbron a voulu marquer « la capacité d'innovation » et « l'avenir » du groupe familial dont il a triplé la taille en dix ans (110 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2010 avec 770 salariés) et auquel il a donné une envergure nationale avec ses 57 agences dans l'Hexagone.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :