Fonroche, le solaire à grande vitesse

 |   |  351  mots
La PME de Roquefort va accroître sa capacité de production de panneaux.

Première étape pour Fonroche qui vient de démarrer une usine de 5.000 m2 à Roquefort (Lot-et-Garonne), sur le site de l'Agropole, pour produire 100.000 panneaux par an, soit 25 mégawatts. Un investissement de 4,2 millions d'euros en immobilier et 5,5 millions en matériel. La société est détenue à 74 % par Fonroche Énergie, dont l'actionnaire principal est l'entrepreneur Yann Maus, et à 26 % par l'espagnol Pevafersa, spécialiste du photovoltaïque. Yann Maus n'est pas un inconnu à l'Agropole où il a créé, en 1992 le Magicien Vert, une entreprise agroalimentaire vendue depuis à Delpeyrat Traiteur, ce qui ne l'a pas empêché de constituer dans ce secteur un pôle de 650 salariés.

120 salariés

Quant à Fonroche, ses effectifs se montent à 120 salariés. Cinq d'entre eux sont affectés à la recherche et développement, mais ce département devrait monter à une vingtaine de personnes en 2010. Car Yann Maus a déjà déposé un permis pour cinq nouveaux bâtiments qui seront construits en 2010, pour un investissement de 11 millions d'euros. Une deuxième ligne de production (3,5 millions) viendra compléter le dispositif. Objectif : tripler la capacité de production dès l'an prochain.

Fonroche a choisi la technologie à base de panneaux en cellules de silicium polycristallin ou monocristallin. La commercialisation s'appuiera sur Fonroche Énergie et sur Habitat Solaire France, une branche spécialiste des installations clés en mains de photovoltaïque pour maisons individuelles. Sept agences sont en place, il y en aura 25 fin 2010. Enfin Fonroche Investissement portera des projets connexes tels que la location de toitures, une activité dont les investissements sont évalués à 180 millions d'euros sur les dix-huit premiers mois.

200.000 arbres en 2010

L'entreprise s'inscrit dans une perspective de développement durable. Les bâtiments sont à énergie positive, l'usine est équipée d'éclairage basse consommation, les fournisseurs sont choisis à proximité. Pour chaque panneau, un arbre sera planté en Afrique, soit un engagement de 200.000 arbres sur 2010. Le personnel sera aussi sensibilisé avec le prêt de voitures électriques et l'incitation au covoiturage, l'installation d'un potager bio sur les espaces verts et d'une serre photovoltaïque de 300 m2. Et une fondation à vocation pédagogique sera lancée en 2010.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :