La puce qui ouvre toutes les portesexpérimentationLa start-u...

2 mn

La puce qui ouvre toutes les portesexpérimentationLa start-up belge First-of-Kind Solutions parachève sa solution Tapango. Ce portefeuille numérique permet de stocker des cartes d'accès, de la monnaie, des coupons, des cartes de fidélité...fournir un portefeuille numérique au grand public ainsi qu'une infrastructure simple et adaptée aux organisateurs d'événements comme aux collectivités, c'est l'objectif que s'est fixé la solution Tapango. D'un format ouvert et accessible depuis le téléphone NFC, le programme et la puce sans contact belges offrent de multiples usages. On pourra s'en servir « pour accéder aux bâtiments universitaires, aux musées, aux salons ou aux événements sportifs, régler ses consommations sur place, sans la moindre monnaie », précise Karel Renckens, fondateur et PDG de la jeune pousse First-of-Kind Solutions. Polyvalent et réutilisable, Tapango accueille des coupons, des cartes de fidélité ou des clés dématérialisées. Bref, tout ce qu'un portefeuille ordinaire contient.interface intuitiveTransfuge de NXP Semiconductors, Karel Renckens envisage la technologie NFC comme un tremplin à des services novateurs et un bon moyen d'échapper à la crise économique. Pour lui, le facteur de succès de la technologie sans contact reste un service convivial et simple pour le particulier comme pour l'entreprise qui déploie l'infrastructure. D'où le recours à un site Web, codéveloppé avec l'université d'Anvers, permettant à l'organisateur de saisir les tarifs des services, en quelques minutes seulement, pour préparer les tickets ou les coupons numérisés. De même, les règles de gestion et l'édition des rapports d'utilisation passent par une interface intuitive. Dernier volet du service, les bornes sans contact fonctionnent hors connexion, y compris en cas de coupure du réseau (GPRS ou Internet).Actuellement en phase d'essais dans les campus d'Anvers et de Genk en Belgique ? où 28.000 cartes d'étudiant sont en préparation ?, la solution Tapango entrera en commercialisation durant l'été 2009. Il permettra de promouvoir les services de l'université, de la ville ou d'une galerie marchande en intégrant les coupons promotionnels de ses commerçants.service gratuitFirst-of-Kind Solutions entend fournir gratuitement son portefeuille numérique, qui deviendra ainsi celui du porteur. Les bornes et terminaux de paiement seront prêtés contre une caution de l'entreprise ou de la collectivité, ce qui permet de tester le système, puis de l'adopter à moindre coût. Le modèle économique consiste, en revanche, à prélever un petit pourcentage sur chacune des transactions financières. Dernière possibilité, intégrer le programme complet au système d'informations ou à la billetterie d'un stade, d'une ville ou d'un parc d'attractions. Prudent, Karel Renckens préfère mener une croissance douce, jusqu'à atteindre une quinzaine de salariés d'ici un an, le double en 2011, mais pas plus : « Je crois que nous devons rester une petite entité car nous pourrions être absorbés, à terme, par un opérateur mobile et bénéficier de sa structure commerciale, marketing et logistique. »OLIVIER BOUZEREAU

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.