le microcrédit s'invite dans le débat

La présentation du premier rapport de l'Observatoire de la microfinance au gouverneur de la Banque de France donne l'occasion au microcrédit de s'inviter dans le débat. À en croire Michel Camdessus, ce dernier serait le substitut idéal au crédit revolving. « Le microcrédit est la formule qui expose le moins ses bénéficiaires au surendettement, car il est à la fois amortissable et accompagn頻, a remarqué le président de l'Observatoire de la microfinance. Pour l'instant, le microcrédit personnel est encore dans une phase embryonnaire. En 2008, seuls 3.500 prêts de ce type (garantis par le fonds de cohésion sociale) ont été accordés. Mais Michel Camdessus appelle les banques à prendre conscience du rôle qu'il peut jouer pour éviter la montée de l'exclusion bancaire. Juste contrepartie, selon lui, de la banalisation du livret A? S. R.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.