Marks & Spencer taille dans son dividendeLes actionnaire...

 |   |  301  mots
Marks & Spencer taille dans son dividendeLes actionnaires recevront 17,8 pence par action au titre de 2008-2009, contre 22,5 pence un an auparavant.Pour la première fois en neuf ans, le distributeur britannique Marks & Spencer (M&S) a été contraint de réduire son dividende. Une initiative mal reçue à la Bourse de Londres où l'annonce de la diminution de 21?% de la rémunération des actionnaires au titre de l'exercice 2008-2009 (clos le 28 mars), à 17,8 pence par action, a provoqué une chute de 8 % du cours de M&S au plus fort de la séance, à 311,75 pence. changement de stratégieLe groupe n'avait guère le choix, avec un bénéfice net qui s'est effondré de 38?% au cours de l'exercice écoulé, à 508 millions de livres. Certes, récession oblige, les consommateurs lèvent le pied sur les dépenses non indispensables, comme les vêtements. Pour rappel, M&S n'est autre que le premier distributeur de textile au Royaume-Uni. Mais la société est également présente dans les produits alimentaires, qui constituent des biens de première nécessité. Le hic, c'est que M&S est positionné sur le haut de gamme, délaissé par les ménages au profit du hard discount. Afin de redynamiser son activité, le distributeur compte ouvrir 50 magasins cette année en Europe, au Moyen-Orient et en Inde. Un changement radical de stratégie puisque le groupe avait choisi de se recentrer sur son marché domestique, il y a quelques années. Les quelque 213.000 actionnaires individuels qui avaient opté en 2004 pour la stratégie de l'actuel patron de M&S, Stuart Rose, au détriment des 400 pence par action proposés à l'époque par le milliardaire Philip Green pour racheter le groupe, commençent peut-être à regretter leur choix. C. L.? 8,11 %

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :